Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 14:46
2010-02 transit CH43
 
 n° 262 du 16 août 2010
 
 

SCOOP

Qui a dit que les décideurs ne lisaient pas ce qui s’écrit sur le net ? La mise en ligne du n° 261 de la semaine dernière n’a pas eu le temps de sécher que déjà j’avais une réaction. Réaction qui laisse quelques espoirs de pouvoir continuer à assouvir notre passion des voitures miniatures. Car il existe aussi des passionnés parmi les décideurs. Les semaines à venir lèveront le voile sur ces projets.

 

Et pour répondre à un lecteur, au sujet d’une nouvelle pratique de vente qui est apparue récemment, je l’invite à regarder dans les archives de CH43 où il trouvera les éléments de réponse à sa question car je ne peux me permettre d’entrer plus dans les détails sur ce blog.                                                                                              
 
 Modèles presse
 

CITROËN U55 tracteur plus semi-remorque porte voitures

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, cadeau aux abonnés
GT4021 U55 porte-voitures
 Que dire de cet ensemble routier signé Ixo, sinon que l’on aimerait trouver l’équivalent en boutiques. Le tout est imposant puisqu’il mesure un peu plus de 31 cm de longueur. Faudra lui faire de la place. En effet, les plateformes de chargement accueillent facilement six Aronde sur deux niveaux.
 
 

PEUGEOT D3A

Ixo/Altaya – collection Route bleue, n° 57
GR4022 D3A gris
 Signé Ixo, cette nouvelle déclinaison du D3A ne surprendra plus personnes car elle reprend le moule utilisé pour la collection des Camionnettes d’antan et son homologue espagnole. Lignes et volumes sont bien reproduits et présentée dans une livrée bicolore très personnelle, d’autant que le pavillon est surmonté d’un petit Bibendum !?! L’ensemble est plaisant et bénéficie d’une finition simple mais réussie. Peu de pièces rapportées (phares, essuie-glaces et rétroviseurs extérieurs). Le reste est moulages. L’attrait réside aussi dans les figurines qui l’accompagnent.  Notons la présence de trois rétroviseurs (un à l’intérieur). Le mobilier de la cabine est l’habituel. Le soubassement est détaillé.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
 

UNIC MZ 37 CA Belfort de 1964

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 21
GR4019 Unic Belfort vert
 Signé Ixo, ce petit camion MZ 37 Belfort bénéficie d’une présentation peu courante avec son chargement de bouteille à l’effigie de l’Air Liquide. Bonne idée qui nous change d’un plateau nu ou simplement bâché. Il convenait de souligner l’effort fait en la matière. Les lignes et volumes de la cabine sont soignés et reçoivent l’appui d’une gravure de bonne tenue. Les diverses pièces rapportées sont de bonnes dimensions, ce qui permet de retrouver facilement l’original. La calandre est correcte. De plus la livrée verte tranche avec ce que l’on a l’habitude de voir dans nos vitrines. Le plateau possède des ridelles bien travaillées et assez opaques. La cabine accueille deux sièges marron.  Joli tableau de bord devant le volant. Le châssis est toujours aussi détaillé. Dommage que le tout soit toujours aussi gras.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
 

Cette semaine, affluence de Simca P60, ne nuira pas

 

SIMCA Aronde P60 Montlhéry (RMC 1959)

Ixo/Altaya – collection Rallye de Monte-Carlo, n° 108
GR4020 P60 Montlhery RMC
GS4020 P60 Montlhery RMC
 Signée Ixo cette nouvelle mouture de l’Aronde P60 (ici en finition Montlhéry) préfigure celle qui arrivera dans quelques semaines dans la collection Simca (n° 88) dans une livrée bicolore verte. Elle reprend le moule de l’Aronde P60 Elysée (n° 47 de la collection Simca) dont elle ne diffère que par le dessin plus épais de la flamme alu courant sur ses flancs. C’est dire si ses lignes et volumes sont réussis. Par contre, le choix des coloris n’est pas judicieux car la vraie avait des nuances plus sombres, proches de celles utilisées par Norev pour la reproduire par erreur sous la forme d’une Aronde P60 Elysée !?! De même les jantes n’étaient pas alu mais couleur caisse. Ceci étant écrit, le reste est fort acceptable, y compris dans le positionnement des plaques de rallye et la présence des deux antibrouillards placés sur le pare-chocs avant. Il ne manque en fait que le « F » de France à l’arrière. A l’intérieur, le mobilier est correctement reproduit mais est uniquement brun foncé et la planche de bord dotée du cadran du tableau de bord. Le soubassement est détaillé.
 z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 
 

Puis, par abonnement – et pour une fois que les abonnés ont la primeur des sorties …

 

SIMCA Aronde dite Bacalan de 1958

Ixo/Altaya – collection Simca, n° 87
GT3880 P60 Bacalan noire
 Signée Ixo, la version dite Bacalan de l’Aronde a bénéficié d’un moule inédit qui reproduit très bien les lignes et volumes particuliers à cette version. Nombre détails sont fidèlement reproduits comme le monogramme Aronde aux lettres reliées, sur le capot moteur, ou, à l’arrière, contenues dans le motif ornant le coffre.  Mais ce qui se remarque le plus, c’est la forme particulière des pare-chocs avant et arrière, rappelant soit une BD de Tintin, mais plus sérieusement ceux des voitures US de l’époque. Notez au passage, que l’arrière du pavillon est arrondi, car c’est celui de l’Aronde 1300 à ligne Océane qui était conservé, avec une lunette arrière agrandie. Les roues sont à jantes noires et hors les poignées de portières et le jonc de bas de caisse, aucun chrome n’est présent sur ce modèle. A l’intérieur, le mobilier est gris avec des contreportes crème. De plus la planche de bord est grise, tout comme le volant, alors que sa partie supérieure est noire. Le soubassement est détaillé. Grand merci d’avoir reproduit ce « vilain petit canard ».
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 
 

SIMCA Aronde P60 Montlhéry (AM 1959)

Ixo/Altaya – collection Simca, n° 88
GT3878 P60 Montlhery verte
 Signée Ixo cette Aronde P60 Montlhéry nous propose un modèle produit au cours de l’année 1958, reconnaissable par la présence, à l’arrière de la petite mappemonde frappée de l’inscription  records du monde. Comme celle de la collection du rallye de Monte-Carlo elle reprend le moule de l’Aronde P60 Elysée (n° 47 de la collection Simca) dont elle ne diffère que par le dessin plus épais de la flamme alu courant sur ses flancs. Une fois de plus, les lignes et volumes sont réussis et sont rehaussés par une très belle livrée bicolore verte. Les roues bénéficient bien des enjoliveurs intégraux propres à ce modèle et sont dotées de pneus à flanc blanc. C’est à l’intérieur où cela se gâte un peu car, si les sièges et les contreportes sont colorées, la planche de bord et le volant sont désespérément noir. Le soubassement est détaillé.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 09:13
2010-02 transit CH43
 
 n° 261 du 09 août 2010
 un lustre de 5 ans
 

Un lustre déjà… ou 5 ans si vous préférez.

 

Cela a vite passé. Et quel chemin parcouru en votre compagnie. Plus de 1.500 miniatures de présentés. Des balbutiements de ce blog en passant par le foisonnement des collections presse qui se tarissent aujourd’hui. Ce pourrait être le moment de faire un bilan, mais se serait regarder vers le passé, l’époque euphorique où l’on ne savait où regarder pour satisfaire notre passion tant l’offre était abondante. Alors regardons vers demain. Et là, nous faudra-t-il déchanter et ronger notre frein ? J’en ai bien peur. Et cela pour au moins deux raisons principales.

 

L’envolée des prix de nos – plus en plus – chères miniatures qui commencent à prendre un peu trop de hauteur. Maintenant le moindre modèle standard vendu en boutique se voit proposé à minima aux alentours de 30 euros, soit, rappelons le, tout de même 196,79 francs. Ce n’est vraiment plus donné. Pour peu qu’il soit « de marque » il nous faut ajouter de l’ordre de 20 euros supplémentaires.

Envolée due à plusieurs paramètres : hausse du prix des matières premières, hausse du coût de la main d’œuvre, mais aussi des royalties réclamées par les détenteurs des marques reproduites, sans oublier les frais de transports, les marges des intermédiaires et la chute de la valeur de l’euro. Et j’en oublie très certainement.

Mais pas cette nouvelle pratique lancée au début de l’été par un réducteur qui a presque triplé le prix de ses modèles au motif qu’il les propose maintenant en quantité limitée, sur souscription, en vue d’en faire des modèles « exclusifs » ? Donc sans stock après livraisons. Encore ces modèles seraient-ils dotés des ouvrants de sa gamme supérieure, mais les deux premiers ainsi proposés n’en n’ont pas !

 

La raréfaction des collections presse dont l’origine réside dans un désintérêt de la part de certains réducteurs en raison de contraintes jugées trop importantes pour le bénéfice escompté et/ou retiré.

 Aujourd’hui au moins deux réducteurs semblent encore vouloir jouer le jeu : Eligor et Ixo. Mais jusqu’à quand souhaiteront-ils ou pourront-ils continuer ?

Il y a aussi ce problème de distribution très erratique des pressiers et celui du mode de fonctionnement des abonnements qui ne sont pas résolus, loin s’en faut. Pourquoi l’abonné qui a fait l’effort de s’engager ne reçoit-il pas ses modèles avant celui qui les achète au numéro ? Sur quelle logique commerciale repose ce système ? C’est toujours un grand mystère de marketing pour moi. Et ce n’est pas l’apparition de collections « par correspondance » qui compensera, en raison, une fois encore, des tarifs pratiqués.

 

Alors ? Je ne suis pas sûr que CH43 puisse poursuivre encore longtemps au rythme  d’un numéro  hebdomadaire. Après demain le dira. En attendant, merci d’être restés fidèles à CH43 et passez de bonnes vacances en attendant la rentrée de Septembre pour voir ce qu’Altaya et Hachette nous auront préparé.

 
 

La spirale infernale s’est-elle déjà mise en marche ?

 

La semaine dernière je me suis rendu chez l’un de mes boutiquiers habituels. Et là, surprise, un magasin aux rayons à moitié vides et aucune nouveauté dessus. A ma question il me fut répondu que les affaires étaient loin d’être florissantes, les ventes étant en chute libre. Le patron ne voulait pas faire entrer de nouveaux stocks avant d’avoir réduit l’existant. Qu’il verrait à la rentrée ! Je pense que c’est tout vu et qu’il nous faudra certainement changer d’itinéraire dans quelques mois. Au suivant !

 
 Modèles presse
 

Collection du Type H Citroën (par livraison spéciale)

 

 

CITROËN type HY (atelier) de 1960

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 47

GR4015 type H depannage
 Signée Eligor cette version insolite du Type HY reprend le moule du Type HY plateau, n° 25, « Aéroport de Paris » avec son côté droit ouvert et ses deux battants arrière fonctionnel.  Nous retrouvons le  remplacement du relief des feux arrières par des touches de couleurs, les deux petits tubes faisant fonction de pare-chocs arrière et de marchepieds ainsi que les portillons, toujours articulés.  A l’avant les clignotants ne sont que deux petits cercles blancs alors qu’une sorte d’arceau renforce la structure de la cabine pour supporter la flèche installée au-dessus. Joli culbuto en perspective ! Le plateau accueille le treuil, deux pneus et deux fûts. Une particularité à signalée, le modèle est « Sali » par des traces de terre et la roue arrière gauche possède une jante argentée alors que les trois autres sont rouges. Suite à remplacement ? La cabine est restée la mêmeet le soubassement est standard.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
 

CITROËN Type H (épicerie ambulante) de 1949

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 48
GR4014 Type H epicier
 Signée Eligor, cette nouvelle déclinaison du moule de la première génération du type H avec ses ouvertures latérales bâchées, a un petit air nostalgique. Au point que je vais d’entrée lui décerner un Coup de cœur, tant sa présentation me sied. Ce modèle semble avoir fait l’objet d’un soin particulier de la part de son réalisateur tant sa robe alu et blanche est soignée. Pourtant c’est un fourgon des plus simples que j’ai sous les yeux. Mais c’est de son aménagement intérieur que se dégage ce je ne quoi qui en fait tout le charme et qui devrait convenir aux amoureux de dioramas ruraux. L’arrivée de l’épicier au hameau ou dans la cour de la ferme. Les rayonnages accueillent bouteilles et conserves sur le côté gauche. A l’arrière, c’est un petit comptoir avec une balance. A droit, ce qui semble être une corbeille à pains. Le reste du véhicule est standard avec sa portière latérale coulissante et le hayon arrière relevable, tous deux fonctionnels.
 z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg  coup_de_coeur.jpg
 
 Modèles boutiques
 

ALFA-ROMEO 2000 de 1957

Starline models – réf.  550321
GR4016 2000 rouge
 Signée Starline models cette berline 2000 aurait tout pour elle si le traitement des éléments latéraux de sa calandre avait été le même que pour l’élément central consisté par une pièce rapportée chromée alors que ceux-ci doivent se contenter d’une simple gravure peinte. C’est fort dommage, car c’est l’avant  que l’on expose dans nos vitrines. Ceci étant, les lignes et volumes sont très bien rendus, surtout dans cette livrée rouge vif parcourue de joncs chromés peints. Les dimensions sont assez imposantes, à l’image de l’original et l’ensemble accueille des roues aux jantes bien dessinées. Dommage également que le trait de peinture soulignant les déflecteurs des portières n’aillent pas jusqu’à l’encadrement. Par contre, les poignées de portières sont des pièces rapportées chromées, comme les essuie-glaces.  Les feux arrières sont seulement en métal coloré. Le monogramme Alfa-Roméo cout au-sessus de l’immatriculation alors que les sorties d’échappement sont bien représentées, sortant du pare-chocs, à l’aplomb des ailes. Un effort de présentation a été fait pour le mobilier intérieur tabac où les accessoires des contreportes reçoivent un trait de peinture alu. La planche de bord est détaillée et supporte le rétroviseur intérieur. Le soubassement est sommairement détaillé.
 z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 
 

AUSTIN K8 Three way

Oxford - réf. AK006
GR4018 Austin K8 vert
 Signé Oxford, ce van K8 Three way se présente de fort originale façon dans cette livrée aux couleurs d’accessoiristes automobiles. Les lignes simples et les volumes de l’original sont servis par celle-ci qui cache cependant la caractéristique principale de ce modèle : ses trois voies d’accès offertes par les doubles portes battantes présentes, tant à l’arrière, que sur chacun de ses flans. D’où le surnom de Three way.  L’avant arbore une imposante calandre gravée alors que les deux moitiés du pare-brise sont serties d’alu. Un seul essuie-glace devant le conducteur, mais deux rétroviseurs extérieurs. A l’arrière, deux feux rouge et la plaque Austin e vis-à-vis de l’immatriculation.  A l’intérieur, le mobilier de la cabine est entièrement noir. Il est séparé de la partie chargement par une cloison avec imposte derrière le siège du conducteur. Le soubassement est bien gravé, mais avec une étrange particularité : l’arbre de transmission a été coupé en deux points pour laisser passer les puits de fixation de la miniature sur son socle !?!
 z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 
 

VAUXHALL PA Cresta Priary de 1957

Oxford – réf. VFE001
GR4017 Vauxhall Cresta rose
 Signé Oxford, ce break Cresta séduit l’amateur par sa livrée bicolore vanille-fraise parfait reflet de ce qui était proposé outre Manche au cours des années 1950. De plus les lignes et volumes sont bien restitués et bénéficient d’une gravure fine. L’ensemble est soigné. L’avant jouit d’une belle calandre bien gravée occupant toute la proue de ce break. Essuie-glaces, rétroviseurs extérieurs et bouchon de réservoir, sont autant de pièces métalliques rapportées. Les roues sont d’un dessin très simple mais fidèle. Les logos, monogrammes et écussons sont bien répartis sur la voiture, notamment sur les portières avant. Les feux arrière ne sont que peints. A noter que sur ce modèle toute la partie vitrée, le pavillon, mais aussi le hayon arrière, sont reproduits à l’aide d’une seule et même pièce en plastique.  Le mobilier intérieur est assorti aux teintes de la carrosserie. Le soubassement et détaillé et complété par une ligne d’échappement chromée.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 15:33
2010-02 transit CH43
 
 n° 260 du 02 août 2010
 
 Modèles presse
 

HONDA S800 Cabriolet de 1966

Ixo/Hachette/Auto-Plus – collection Classiques de l’automobile, n° 13
GR4013 Honda S800 cab gris
  Supposé être signée Ixo – personnellement, je le croirais plus provenir de la cousine J-Collection en raison de sa présentation et du matériau utilisé pour son soubassement – ce mini cabriolet Honda surprend par ses dimensions réduites. Pourtant, ceux qui ont  connu l’original à sa sortie ne seront pas étonnés. 1.40m de large seulement pour 3.33 m de longueur. Pas étonnant que la miniature soit si … mini. Ceci étant, une fois encore, certains vont dirent que je pousse le bouchon un peu loin. Ils n’auront pas tout à fait tort, quoique… Toujours est-il que je m’étonne que pour le marché français, l’on nous propose un cabriolet Honda à la sauce japonaise, c'est-à-dire avec conduite à droite, et donc, des essuie-glaces implantés à l’envers, par rapport aux modèles à conduite à gauche importés chez nous ? Ça fait désordre ! Mais bon, l’ensemble est fort plaisant à regarder grâce à une bonne restitution des lignes et volumes de l’original, même si sa livrée n’est pas aussi exubérante que celle des voitures d’alors, dotées de coloris acidulés. La présence d’une capote dépliée compensera la chose, dotant que cette présentation est assez rare dans les collections presse pour mériter d’être signalé. Belle calandre et feux réalistes occupent tout l’avant de la voiture. Les roues sont simples mais réussies. Les monogrammes et écussons sont à leurs places alors que poignées de portières et bouchon de réservoir sont représentés par des pièces rapportées chromées. Il en va de même des entourages des feux arrière bien colorés. L’habitacle est malheureusement entièrement noir, mais il permet cependant de constater l’absence de rétroviseur intérieur, ce qui est anormal, d’autant qu’aucun rétroviseur extérieur n’y pallie. Le soubassement, en plastique, est détaillé.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg 
 
 

RENAULT 8 Gordini 1300 de 1966

Ixo /Altaya – collection Route bleue, n° 56
GR4012 R8 Gordini bleue
 Signée Ixo, cette nouvelle représentation de la R8 Gordini, reprend un moule déjà utilisé par ce réducteur dans au moins trois collections : (n° 35 des 100 ans de sport automobile, n° 45 des Voitures d’antan et n° 60 des Voitures de rallye). Mais c’est la première à posséder une livrée d’un bleu proche du bleu de la vraie. Les lignes et volumes sont fort acceptables malgré l’âge du moule. L’avant accueillant quatre optiques, c’est donc un modèle 1300 qui se trouve face à nous. Toutefois les deux bandes blanches propres à ce modèle sont trop étroites. Les roues sont quelconques malgré leurs huit alvéoles. De plus, les vitres des portières arrière, sont, une fois encore, d’un seul tenant, alors qu’il y avait deux moitiés de vitres dont une coulissante. A l’arrière les feux sont en plastique coloré mais il faudra rougir les catadioptres. Les monogrammes Renault et Gordini sont bien présents.  A noter qu’à intérieur, outre un mobilier noir correctement reproduit, un pilote et son copilote ont pris places. Une originalité qu’il convenait de signaler. Le soubassement, bien gravé est repris des versions précédentes.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg 
 
 

SIMCA Aronde 1300 Elysée (dite des records) de 1957

Ixo/Altaya – collection Simca, n° 86
GR3960 Aronde records 57
 Signée Ixo, cette nouvelle déclinaison de l’Aronde 1300 Elysée se veut la réplique d’un modèle restauré. En effet, l’Aronde immatriculée 1512 FW 75 qui fut exposée lors du salon 1957 arborait aussi de la publicité au bas des ailes arrière, publicité qui ne figure pas sur le modèle que l’on peut voir encore de nos jours. Cette publicité concernait les huiles Shell. Sur la ligne supérieure : SUPER SHELL ICA  et sur la ligne inférieure :  SHELL X100.  Ceci étant précisé, revenons à l’examen de cette Aronde. Nous retrouvons le moule qui a servi à l’Elysée 1300 verte et à l’Elysée-Matignon grise et rouge (respectivement n° 70 et 85 de la collection Simca), mais aussi de la DeLuxe bleue (n°  de la collection Classiques de l’automobile). Aussi retrouvons nous des lignes et des volumes que nous connaissons bien. Elle se distingue des autres modèles par la présence de deux phares antibrouillards placés au-dessus du pare-chocs et une antenne radio au-dessus du pare-brise. De plus, les jantes sont dépourvues d’enjoliveurs, retirés pendant l’établissement des records. A noter que cette Aronde reproduit toutes les mentions figurant sur le modèle restauré. Même le F dans son ovale argenté  figurant sur la plaque arrière a été reproduit.  L’habitacle reçoit des sièges blancs et bleus. Le soubassement est toujours celui de la Grand-Large.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
  Modèles boutiques
 

FORD Kuga de 2008

Minichamps – réf. 400 087200
GR3937 Kuga grise
 Signée Minichamps, cette réduction du Kuga nous est proposée, une fois encore, en finition haut de gamme avec toit panoramique vitré et teinté. Lignes et volumes sont au rendez-vous et proposés dans une livrée gris métallisé bénéficiant d’une gravure assez fine. Le tout est souligné de quelques traits de « vrai » chrome, reproduisant ceux courant sur la vraie. La calandre caractéristique à Ford est bien dessinée, encadrée de feux étirés correctement colorés. Les jantes alu, très travaillées, laissent voir les disques de frein avec étrier. Les poignées de portière sont des pièces rapportées. L’arrière massif est bien présent avec ses feux débordant sur les côtés. Le bouclier arrière laisse passer la double sortie d’échappement. L’habitacle renferme un mobilier entièrement noir d’où n’est visible que la console centrale alu et son écran GPS coloré. Le soubassement est très travaillé, notamment au niveau du train arrière reproduit en 3D.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 
 

SKODA Yeti de 2008

Abrex – réf. 4-56349 ou 66150Y
GR3936 Skoda Yeti grise
 Signée Abrex, cette réduction du Yeti nous propose un niveau de finition qui se rapproche de plus en plus de ce qui se fait de mieux de nos jours. Si le prix pouvait se maintenir encore au niveau qu’il avait lors de son achat (il y a 3 mois), se serait parfait. Lignes et volumes, réussis, sont servis par une livrée gris bleuté métallisé au grain très fin et une gravure assez fine.  A l’avant, la calandre Skoda a son entourage chromé et est encadrée par les quatre optiques présentent sur le vrai SUV. Les jantes alu sont marquées en leur centre de l’écusson Skoda et laissent voir les disques de frein à étrier. A l’arrière les immenses feux débordants sont en plastique. Les monogramme et écusson sont à leurs places. La double sortie d’échappement est creusée. A l’intérieur, le mobilier est entièrement noir, à l’exception du levier de vitesses chromé. Le soubassement est moulé, notamment au niveau du train arrière assez détaillé.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
  Modèle d'hier
 

LADA 2121 Niva et remorque Skif M

Made in URSS, n° A20
GR3868 Lada Niva remorque
 Trouvée cet hiver lors d’une bourse d’échange, cet attelage Lada 2121 Niva  tirant une petite remorque dépliable (mais non fonctionnelle) propose toujours les ouvrants connus depuis longtemps. Les lignes et volumes de l’original sont très acceptables malgré leur présence et l’apport de nombreuses pièces rapportées, quelles soient en plastique ou métallisées. L’ensemble est de bonne facture même si ce modèle a (assez bien) vieilli. Le capot moteur bascule vers l’avant permettant de voir une reproduction 3 D de ce qu’il renferme : moteur et roue de secours. Les portières s’ouvrent, permettant de voir le mobilier contenu dans l’habitacle  et de constater que les sièges avant peuvent basculer pour accéder aux places arrière. Le hayon est relevable.  De plus, les roues avant sont orientables et sont dotées de fort belles jantes. La remorque est détachable. Le soubassement mérite que l’on retourne la voiture pour voir la reproduction des suspensions et du pont arrière.
Hier 3 etoiles
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 10:05
2010-02 transit CH43
 
 n° 259 du 26 juillet 2010
 
 Modèles presse

 PORSCHE 911 Carrera RS de 1978

Ixo/Altaya – collection Rallye de Monte-Carlo, n° 107

GR4004 Porsche 911
 Signée Ixo, cette nouvelle réduction d’une 911 Carrera RS se présente plus réussie que celle proposée en n° 02 de cette même collection car proposant une cellule plus réduite, correspondant davantage au 1/43ème. Au point que placées côte à côte, on ne dirait pas la même cellule, un peu comme les  Traction légère et normale. Ceci étant lignes, volumes et coloris sont des plus réussis et nous présentent une carrosserie différente de la précédente. Le résultat est fort plaisant et proposé en version « route de nuit » avec la batterie d’optiques additionnelles débarrassée de ses protections.  De plus le dessin des jantes est différent, tout comme les élargisseurs d’ailes ou celui du déflecteur arrière plus large. Toujours aux couleurs des frères Alméras, la décoration est complète. L’habitacle contient tous les accessoires habituels. Le soubassement est détaillé, ce qui permet de voir qu’il est différent de celui de la n° 02.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
  Important: Amis Simcaphiles, le prochain numéro de cette collection sera l'Aronde P60 Montlhéry  de 1959
 

 SCANIA-VABIS LS85

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 20

GR4011 Scania Vabis LS85
 Signé Ixo, ce LS85 de Scania-Vabis, présente d’emblée deux handicaps : avoir été reproduit affublé d’une citerne et posséder une livrée bleu clair. Pourquoi dirons certains ? Parce qu’ainsi il est trop proche de l’autre camion suédois, le Volvo proposé en son temps dans sa livrée Lait Mont-Blanc. Certainement le signe d’un manque d’imagination. Mais bon, passons, car ce n’est pas le plus préoccupant. Ce qui l’est par contre c’est l’approximation des lignes et volumes de la partie avant qui a du mal à nous restituer les lignes et volumes de l’original. Je commence par la cabine dont les contours ne sont pas assez rectangulaires. Elle est ici plus trapézoïdale, vue de dessus et pas assez « coudée » à hauteur des volets d’aération. Le bossage du capot moteur est trop plat et la calandre trop haute car sur l’original elle est pratiquement carrée. Enfin, les ailes manquent d’arrondi, vues de face. De plus et à mon avis, toute la partie capot et ailes avant me semble surdimensionnée. Les spécialistes trancheront. La partie citerne est livrée une nouvelle fois avec deux tuyaux placés dans les rigoles latérales. Dommage que les composants de cette citerne soient si mal joints qu’ils laissent apparaître un jour , et que sur le modèle en ma possession la citerne soit indépendante, faute de vis de fixation ! D’habitude c’est le contraire, il est trop souvent difficile de parvenir à ce résultat sans rien casser ou décoller. Le châssis est standard et dépourvu de toute liaison avec le second train moteur arrière !
 z_Notation_2008-2008_2_etoiles.jpg
 
 Modèles boutiques
 

DACIA Logan Steppe (concept-car de 2006)

Norev – réf. ???
GR4006 Dacia Logan Steppe b
 Signée Norev, cette réduction du concept car Steppe, annonciateur du break MCV, séduit l’œil par sa livrée bleu-vert métallisé et ses nombreux accessoires alu poli lui donnant un faux air de baroudeur. Lignes, volumes et coloris sont bien reproduits, tout comme son aménagement intérieur sur lequel il me faudra revenir. L’attrait de ce modèle réside dans sa présentation assez excentrique avec ses imposants boucliers avant et arrière, sa calandre fortement grillagée, ses passages de roues soulignés, ses bas de caisses avec marchepieds et son système de barres de toit hypertrophiées. De plus, les jantes sont d’un dessin particulier laissant voir les disques des freins. L’arrière reçoit des feux très bien reproduits et moult monogrammes apposés sur les portes battantes. A l’intérieur, le mobilier propre à ce concept-car a été reproduit avec une grande finesse de détails, notamment dans le compartiment arrière où quatre bottes semblent sécher. Les sommets des passages de roues arborent des autocollants peints. Il y a même du chrome de part et d’autre de la console centrale alors que le pavillon reçoit un ciel de toit.  Par contre le soubassement est complètement lisse.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 
 

FORD MUSTANG GT Fastback (from movies Bullitt)

Yat Ming – réf. 43207

GR4008 Mustang Fastback
 Signé Yat Ming, ce coupé Fastback Mustang se veut la réplique de celui piloté par le regretté Steeve Mc Queen dans le film Bullit. Lignes et volumes sont correctement reproduits, tout comme la livrée verte qui aurait pu être un peu plus soutenue et matte. Ceci étant, nombre de pièces rapportées chromées l’habillent un peu. La calandre est dépourvue du fameux Mustang. Les roues sont dotées de jolies jantes laissant voir des disques de frein sans étrier. La garde au sol me paraît très généreuse.  A l’arrière les feux sont métalliques et uniquement rouge. Ici c’est normal. US obligent. A l’intérieur, un mobilier noir, bien détaillé, occupe l’espace derrière un volant tulipe à trois branches. Le soubassement est détaillé.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 
 

TALBOT SUNBEAM LOTUS de 1981

Vanguards – réf. VA11302
GR4005 TSL route noire
 Signée Vanguards, cette Sunbeam Lotus n’est pas sans rappeler celle proposée en son temps par Ixo dans la collection Simca (n° 55) puis en boutiques. Elle reprend le moule de la Sunbeam ti1600 de Colin McRae (réf. VA11300). Nous retrouvons donc à peu près les mêmes ingrédients. Ainsi, s’agit-il d’un modèle britannique à conduite à droite, sur lequel l’avant arbore la calandre à optiques étroites des premiers modèles, dissimulée derrière deux optiques additionnelles rapportées. Les feux, avant et arrière, en plastique rapporté, sont bien colorés.  Les roues sont correctement proportionnées et présentent de jolies jantes. Les monogrammes arrière sont présents. La lunette arrière est équipée d’un très fin essuie-glace. Par contre, version routière classique, il n’y a pas d’arceau à l’intérieur, mais un mobilier entièrement noir bien travaillé. Le soubassement est un peu détaillé.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 10:41
2010-02 transit CH43
 
 n° 258 du 19 juillet 2010
 
 Modèles presse de la quinzaine écoulée

BERLIET Stradair 50 de 1968

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 18

 Il est enfin arrivé jusqu'ici!
GR4001 Berliet Stradair
 Signé Ixo, ce fourgon Stradair pourra rejoindre ceux proposés jadis par Dinky-Toys et Solido ou combler un vide dans nombre de collections. Les lignes « modernes » de la cabine sont bien restituées même si cette dernière parait pencher vers l’avant. La face asymétrique est correctement présentée avec son creux devant les passagers et la locomotive stylisée devant le conducteur. La cabine contient bien le siège de celui-ci et la banquette deux places. Les rétroviseurs extérieurs suspendus sont bien présents, tout comme les clignotants latéraux verticaux. La partie fourgon est banale.  Pour une fois, je m’étendrais sous le châssis pour le critiquer un peu. Où sont les fameux coussins d’air  si particuliers au Stradair ??? Ce n’est pas pour rien que le fascicule n’indique pas cette fois-ci l’année de lancement du Stradair mais bel et bien celle où lesdits coussins ont été supprimés. Quel dommage ! Mais il faudra quand même m’expliquer comment un arbre de transmission coudé peut tourner sur lui-même sans cardan ?
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

 CITROËN SM de 1972

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 12  

GR4002 SM verte
 Signée Ixo, cette SM reprend le moule qui nous avait déjà été proposé il y a déjà plus d’un lustre, dans une livrée mordorée foncée sous le n° 35 de la collection des Voitures d’antan. Si les lignes et volumes sont bien rendus je reste cependant septique sur la véracité du coloris de sa robe. Les chromes sont peints alors que l’immense baie vitrée caractéristique et propre à ce modèle n’est qu’assez bien rendue : les six phares étant mal repérables. Les essuie-glaces sont noir cette fois-ci et l’antenne de radio absente de l’aile avant droite.  Le rétroviseur extérieur n’est pas couleur caisse mais chromé. Les roues ont un dessin acceptable et devront être noircie pour reproduire le cercle noir que les vraies comportent en leur milieu. Le monogramme SM est présent sur les panneaux de custode.  Le bandeau lumineux arrière est lui aussi présent et correctement coloré. Il affiche le monogramme Citroën en son centre. L’habitacle reçoit un mobilier noir bien gravé. Le soubassement est assez détaillé pour une voiture à fond plat.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
 PEUGEOT 104 ZS au rallye de Monte-Carlo 1982

Equipage Jean-louis Trintignant – Mariane Hoepfner

Ixo/Altaya – collection Champions français de rallye, n° 45

GR3998 104-ZS Rallye blanch
 Signée ixo cette 104 ZS Rallye reprend en fait le moule utilisé pour nous proposer naguère la… Citroën LNA (noire), n° 98 de la collection des Voitures d’antan. C’est dire que le résultat est une fois de plus assez approximatif. Notamment à l’avant où la proue est cintrée au lieu d’être rectiligne. Il n’ y a qu’à regarder la courbure du pare-chocs pour s’en convaincre. De plus les phares ne sont pas correctement dessinés et la potence supportant les optiques additionnelle sera à modifier par les puristes pour les rapprocher et les relever. Sur les côtés, le renflement reproduisant les baguettes de protections latérales n’a pas été gommé, alors que cette voiture en était dépourvue. Enfin, à l’arrière les blocs des feux sont trop étroits bien que correctement colorés. Pour le reste, la décoration semble complète. L’aménagement intérieur est assez  réaliste avec la présence de l’arceau-cage, pour une fois très discret dans l’habitacle, et d’une roue de secours. Les sièges baquets sont corrects, tout comme la planche de bord. Le soubassement est le même que pour la Citroën LNA.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

 RENAULT Floride de 1959

Ixo/Altaya – collection Route bleue, n° 55 

GR3999 Floride or
 Signée Ixo, cette Floride reprend le moule de celle proposée en blanc sous le n° 40 de la collection des Voitures d’antan (voir les n° 03 et 06 des 23 août et 16 septembre 2005 de Collec’Hebdo 43). Si le soubassement n’a pas été modifié et nous propose toujours l’illusion d’un modèle à propulsion traditionnelle : moteur à l’avant et roues arrière motrices, le monogramme Floride placé sur l’aile avant gauche a laissé la place au monogramme Renault. Au moins une erreur de corrigée. La plus visible peut-être ? Toujours est-il que ce modèle reste séduisant malgré une teinte de carrosserie trop foncée pour correspondre parfaitement à la livrée d’origine. De plus la courbure de la proue manque d’inclinaison. Les roues ont des enjoliveurs intégraux trop brillants. A l’arrière les feux sont bien colorés et les catadioptres représentés par des pièces en plastique rouge. L’habitacle est bordeaux et occupé par un conducteur qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui qui conduisant l’Océane du n° 01 de cette même collection.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
 Modèles boutiques

 JAGUAR  E-Type – série III coupé

 AutoArt – réf. 53782

GR3987 Jaguar E-Type SIII
 Signée AutoArt, cette série III restitue de très belle façon les lignes étirées de la vraie, même si celle-ci a perdu de sa pureté au fil des années et des retouches de carrosserie, d’autant que celle-ci est celle de la version 2+2 à pavillon surélevé. De plus  la nouvelle calandre, plus généreuse, n’arrange pas les choses. Choses d’ailleurs très bien restituées par ce réducteur avec des entourages de phares chromés et des chromes rapportés sur les portières. Cette version « étirée » souffre malgré tout - du moins c’est mon avis – d’un léger manque d’épaisseur de la partie inférieure de la caisse. Mais, bon, ce n’est que mon avis… L’arrière est lui aussi, assez original avec support de signalisation chromé et sa quadruple sortie d’échappement. L’intérieur havane met en évidence son mobilier où les contreportes reçoivent un fin jonc chromé en leur sommet. Dommage que la planche de bord n’ait pas eu droit au même soin. Le soubassement est très détaillé et propose toujours des roues avant orientables, roues en tôle sur ce modèle.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

 MASERATI Gran Turismo de 2007

 IXO – réf. MOC 097  

GR3974 Gran-Turismo gris
 Signé Ixo, ce coupé Gran Turismo nous restitue de très belle façon celui dessiné par Pininfarina d’autant que la finition de ce modèle est très soignée. Lignes, volumes et coloris n’appellent aucune remarque particulière. Par contre, le degré de finition de ce modèle marque les progrès accomplis par ce réducteur depuis quelques années. J’en veux pour preuve la très fine calandre photodécoupée qui permet de découvrir derrière elle la grille du radiateur. De plus, les rares chromes sont reproduits par des « vrais » alors que les sorties d’air, poignées de portières, et sorties d’échappement sont des pièces rapportées chromées. Il en va de même pour les monogrammes  et écusson de custode. Les roues à jante alliage sont d’un dessin fidèle et laissent voir des disques de frein à étrier rouge. A l’intérieur aussi, un soin particulier a été apporté dans sa présentation avec un mobilier bordeaux et où les contreportes sont soulignées d’un trait alu. Mais ce seront la planche de bord et la console centrale qui retiendront l’attention tant les détails reproduits sont nombreux et colorés, telle la montre ovale ou les cadrans du tableau de bord. Le soubassement est détaillé au niveau de la transmission et des sorties d’échappement. Dommage que cet exemplaire ait perdu le bloc des feux arrière gauche. Pas retrouvé !
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 11:30
2010-02 transit CH43
 
 n° 257 du 12 juillet 2010
 
 Modèles presse de la semaine écoulée

 PANHARD Movic de 1952

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 19

GR3995 Panhard Movic Cordie
 Signé Ixo, ce Panhard Movic nous est proposé en version porteur alors que celui-ci fut utilisé très souvent en tracteur. Ses faibles dimensions surprennent par rapport aux autres modèles de cette collection. Il  ira très bien avec le Renault Fainéant ou le Berliet GLA qui ont à peu près le même gabarit.  Sa livrée blanche et bleue  contribue à la séduction de ce modèle dont la gravure de la cabine est réussie. La qualité de la finition est toujours présente malgré quelques interprétations comme les puits des flèches directionnelles… en relief et la présence de clignotants rapportés au pied des portières. Pourtant le soin du détail existe avec la présence des plaques marquées Panhard au-dessus de la calandre et sur lesdites portières.  Les roues sont d’un dessin particulier alors qu’à l’arrière les feux surplombent les plaques réglementaires. Si les inscriptions figurant sur la bâche sont acceptables, celles figurant sur les ridelles sont plutôt du genre « placement aléatoire », le côté droit de l’exemplaire en ma possession étant mieux loti que le gauche. La cabine ne propose que deux sièges bordeaux et un tableau de bord réduit en un minuscule cadrant devant le volant. Le châssis est standard.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

 RENAULT Clio RS 2.0 16v, série spéciale Jean Ragnotti de 2002

Universal-Hobbies/M6 Interactions – collection Renault, n° 85

GR3994 Clio RS bleue
 Signée Universal Hobbies, cette nouvelle déclinaison de la Clio RS 2.0 16v est toujours aussi réaliste que ses devancières. Lignes, volumes et coloris sont bien au rendez-vous alors que la finition est d’un très bon niveau pour l’intérieur. A l’extérieur c’est moins bien. J’y reviendrai très vite. L’avant est fidèle avec un découpage de la calandre et des feux de bon niveau. Les jantes au dessin dit Turini sont bien dessinées et laissent deviner – à l’avant – les disques de frein noirs !  A l’arrière les monogrammes habillent le hayon alors que les feux sont en plastique et bien colorés. Par contre les vitrages aux contours noirs souffrent d’un ajustement approximatif qui laisse des jours importants avec la carrosserie. Dommage ! A l’inverse, l’habitacle a fait l’objet d’un soin particulier puisque le mobilier est très bien mis en valeur avec ses deux nuances de gris clairs et sa planche de bord très travaillée. Le soubassement est travaillé et mérite un regard.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

SIMCA Aronde Elysée-Matignon de 1957

Ixo/Altaya – collection Simca, n° 85

GR3900 Elysee-Matignon roug
 Signée Ixo, cette version haut de gamme de l’Aronde 1300 reprend le moule de l’Elysée pour nous être proposée sous une livrée bicolore qui rappellera à nombre d’entre nous le kit résine Starter. Pour être plus près du modèle original, il conviendrait de la doter de pneus à flanc blanc. Ce qui sera possible en utilisant ceux de l’Aronde DeLuxe de la collection des Classiques de l’automobile, sortie la semaine dernière. Ceci étant, la présence d’une antenne radio sur l’aile avant droite, me ramène à l’époque des Norev en plastique.  Comme sur toute reproduction de ce modèle il conviendra de colorer en rouge les catadioptres. L’habitacle présente les deux banquettes en rouge et ivoire. Le soubassement est toujours celui de la Grand-Large. Personnellement je l’eus préféré avec un pavillon et un bas de caisse bleu roi pour changer… mais bon, c’est encore une belle Simca. C’est l’essentiel.
 z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
Par abonnement

 CITROËN Traction 11AL de 1935

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 04

GR3996 11AL noire
 Réduite par Ixo, cette réduction de la 11 AL, nous rappelle tout de suite celle réalisée dans  la collection Route bleue illustrant les exploits de René Lecot). Tout comme cette dernière, elle propose des lignes, volumes et coloris bien rendus, mais s’en distingue par sa robe dépourvue de décoration et ses jantes noire à circonférence ivoire. Toutefois, le dessin des ailes avant m’interpelle au niveau des bas de portières où il me parait curieusement tortueux. Cependant, l’ensemble reste fort réaliste. Dommage que les phares ne soient pas jaunes et que les pneus soient un peu trop larges pour le réalisme des montes de l’époque. L’intérieur noir ne permet pas de bien voir le mobilier sobre de la Traction. Le soubassement est gravé et doté d’une longue sortie d’échappement.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

 CITROËN 2cv AKS400

Eligor/ Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile – cadeau aux abonnés

GR3997 2cv AKS400 Autoplus
 Bien que l’ensemble des modèles de cette collection soit signé Ixo, le cadeau fait aux abonnés est, quant à lui, signé Eligor. En effet, cette AKS400 n’est qu’une nouvelle version de celle proposée en n° 151 dans la collection 2cv Citroën. A la présentation avantageuse mais cependant incomplète. Ainsi, les lignes, volumes et coloris sont bien restitués. Mais quelques détails viennent atténuer le début de ces propos. Et pour commencer, l’absence des célèbres chevrons sur la capot moteur, puis l’absence des  aplats en relief pour renforcer la tôle de la façade du caisson arrière qui est totalement plate.  Enfin, de profil il y a « comme un défaut » entre la taille du rangement de la roue de secours et le diamètre des roues. Soit l’un est trop petit, soit les autres trop grandes. Je pencherais pour la seconde version. Sinon, le reste du tour du propriétaire n’appelle pas de remarque particulière, notamment au niveau des surfaces vitrées qui semblent bien dessinées et placées. Les poignées ne sont que moulées et peintes. Le mobilier intérieur est noir et le soubassement gravé.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
 Modèles boutiques
 IVECO Daily plateau et châssis benne

Mondomotors – réf. ???

GR3971 Iveco Daily plateau
GR3972 Iveco Daily benne
 Signé Mondomotors ce Daily plateau  s’avère très intéressant dans cette livrée jaune sécurité, tout comme son frère, en version châssis benne à cabine vert métallisé. Même si leur finition est légère, ils trouveront facilement une place dans un diorama moderne. En effet, leurs lignes et volumes respectent l’original proposé avec un empattement de 4.35 m. La calandre a un dessin correct alors que les blocs optiques sont reproduits de manière simplifiée. De même pour l’entourage noir des surfaces vitrées des portières qui manque de précision et est trop épais.  Le mobilier, à l’intérieur de la cabine est bien gravé et réaliste mais est dépourvu de tout ornement. De plus les contreportes ne sont pas reproduites.  Par contre, le plateau de chargement est fonctionnel. Il coulisse et bascule vers l’arrière. De même, pour le modèle à benne. Celle-ci dispose d’un abattant arrière qui vient libérer le chargement lorsque la benne bascule à l’aide du vérin dissimulé dans le châssis.  Sur les deux modèles, les roues sont bien dessinées et jumelées à l’arrière (version 7 tonnes). La barre anti-encastrement accueille des feux arrière modernes et les monogrammes du modèle. Le soubassement est bien détaillé en 3D.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 15:05
2010-02 transit CH43
 
 n° 256 du 05 juillet 2010
 page 1/2
 
 

Mieux vaut tard que jamais

 

 

Et oui, je me réveille enfin. Cela faisait un moment que l’envie m’en démangeait. Mais d’autres s’étaient déjà exprimés sur le sujet. Alors je vais leur emboiter le pas. Beaucoup diront que j’arrive après la bataille. J’ai bien peur qu’ils aient raison.

Mais qui ne demande rien, n’a rien.

Lorsque j’ai vu l’annonce du n° 11 de la collection Classiques de l’automobile, une Simca Aronde 1955 avec en une de couverture un coach Grand-Large à la moustache arrondie, j’ai eu des doutes sur le millésime du modèle proposé. Soit c’était en réalité une berline AM 1955 à moustache arrondie, soit une berline AM 1956 à moustache en A, mais point de coach tel que photographié car non encore proposé par Ixo.

Une fois encore, ce n’est pas l’AM (Année Modèle) qui est annoncée, mais l’année civile de la première commercialisation du modèle.

Mais revenons à l’interpellation des illustrateurs des fascicules qui mélangent allègrement les millésimes, voire les modèles sans aucun discernement. Un peu de sérieux dans leur travail ne peut qu’améliorer l’attrait pour leurs collections et l’incitation pour l’amateur de miniature, d’acheter les numéros proposés. D’avance merci.
 
 Modèles presse de la semaine écoulée

SIMCA Aronde 1300 (AM 1956)

Ixo/Hachette/Autoplus – collection Classiques de l’automobile, n° 11
GR3993 Aronde 57 DeLuxe ble
Signée Ixo, cette nouvelle déclinaison de la berline Aronde 1300 est proposée dans une livrée à finition simplifiée qui permettra à celui qui le souhaite d’en faire une version DeLuxe de bas de gamme. En effet aucun trait chromé ne court sur sa carrosserie. Et regardez la base du déflecteur des portières avant, il n’y a pas de trait alu horizontal, comme sur l’Elysée (n° 70 de la collection Simca), ce qui facilite la chose. Par contre, les pneus à flanc blanc (présents sur les modèles de pré-série) devront être retirés pour plus de réalisme. Ils serviront à en équiper la prochaine Elysée Matignon qui paraitra dans la collection Simca et qui en est dépourvue. A noter qu’il s’agit d’un modèle AM 1956 car il arbore le monogramme Simca - encore une fois placé à tort sur le capot. Il devrait se trouver juste en-dessous. Alors que ce modèle pourrait être accepté tel quel, il y a encore un hurluberlu qui a décidé d’apposer un écusson Simca sur le motif central de la moustache en A. Encore du n’importe quoi… Le reste de la voiture n’appelle pas de remarque particulière à l’exception du soubassement toujours marqué… Aronde Grand Large !!! L’habitacle reçoit un mobilier entièrement noir aux détails peu lisibles.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
Planche 01 Aronde 1300
Planche 02 Aronde 1300
 
 Modèles boutiques

ASTON MARIN DBR9  (24 H du Mans 2007 - LMGT1)

n° 100 -  Fabio Babini, Jamie Davies et Matteo Malucelli

Ixo – réf. LMM121
GS3945 DBR9 LM n100 verte
Encore une, direz-vous ? Et bien oui ! Signée Ixo, cette nouvelle reproduction d’une DBR9, représente cette fois-ci la voiture de l’équipage italo-britannique Fabio Babini, Jamie Davies et Matteo Malucelli qui termina 11ème de l’épreuve mancelle en 2007. Une fois encore Ixo a maitrisé son sujet et nous propose un modèle très réussi, soigné et fidèle. Lignes, volumes, coloris et décoration y participent et bénéficient d’une finition de très bon niveau. Au nombre, les belles sorties d‘échappement latérales chromées et les bouchons de remplissage de carburant. Les roues aux pneus signés Pirelli laissent voir des disques de freins aux étriers dorés. L’ensemble des stickers est au rendez-vous ainsi que les crochets de remorquage avant et arrière. Les deux antennes radio sont sur le pavillon. A noter l’extrême finesse de celles-ci et de l’essuie-glace. Pour terminer, l’intérieur de l’habitacle est toujours aussi détaillé avec l’arceau cage, la longue colonne de direction, son siège Recaro (c’est écrit dessus), et  les autres accessoires dont un extincteur doré. Encore une très belle reproduction qui vient rejoindre les autres grâce à la décoration  originale de son pavillon.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles-.jpg
 

AUDI A1 de 2010

Kyosho – Boitage Audi réf. 501 10 010 13
GR3965 Audi A1 grise
Signée Kyosho, cette nouvelle A1 a tout pour séduire le collectionneur tant ses lignes, volumes, coloris et finition, sont fidèles. A l’avant, les optiques avant, soulignées par les feux de jour sinueux, encadre une calandre bien dessinée et gravée. Les poignées de portières et les anneaux ornant le coffre sont constitués par des pièces rapportées chromées. Les jantes des roues sont réalistes et laissent voir de beaux disques de frein avec leurs étriers. A l’arrière les feux sont bien dessinés et la sortie d’échappement creusée. L’habitacle est malheureusement entièrement noir, ce qui ne facilite pas la vision de son mobilier. Les seules notes de couleur est le bleu des cadrans du tableau de bord et l’alu de ces derniers. A noter que le toit recouvre un ciel de pavillon. Autre point de détail à signaler, l’examen détaillé du soubassement qui est travaillé, notamment au niveau du train arrière où les roues ne sont pas reliées par l’axe habituel. De plus la reproduction de l’isolation thermique de la ligne d’échappement n’a pas été oubliée.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

BMW Série 5 Gran Turismo (2009)

Schuco – réf. 450719100
GR3935 5er Gran-Turismo gri

Signée Schuco, cette reproduction de la Série 5 GT est une petite réussite tant le rendu des lignes, volumes et coloris, est fidèle à la vraie. Et ce qui ne gâche rien, bien au contraire, c’est la possibilité offerte par BMW de soulever le capot moteur pour découvrir une reproduction en quasi 3D du bloc moteur. De plus, si l’on retourne la miniature, il est possible de voir le travail réalisé pour reproduire aussi en 3D le train arrière et les lignes d’échappement aux belles sorties chromées. Les rares chromes ornant la voiture sont reproduits par des « vrais » alors que les jantes alliage laissent voir les disques de frein avec leurs étriers. Ecussons et monogrammes sont à leurs places. L’habitacle est très visible, grâce notamment au pavillon vitré. Le mobilier qu’il contient est noir mais il est possible de bien repérer les quatre places qu’il propose. Seules la planche de bord et les contreportes reçoivent une note alu.  Un ciel de pavillon est présent. Toutefois il demeure une petite fausse note, l’intérieur des montants du pare-brise laisse voir l’ancrage des rétroviseurs extérieurs.

z_Notation_2008-2008_5_etoiles-.jpg
 

BORGWARD Hansa 2400 de 1952

Néo – Edition limitée pour MCW réf. NEO 43454
GR3941 Borgward H-2400 crem
Signée Néo, cette Hansa 2400 nous restitue de très belle manière les lignes, volumes et coloris de l’original. Il est vrai que la gravure très fine et les pièces rapportées chromées contribuent à cette impression. L’avant de la vraie, à la présentation très chargée, est très bien redue avec son immense losange trônant au centre du monogramme de la marque et de la calandre. Tous les chromes courant sur la carrosserie sont reproduits par des « vrais », y compris ceux sertissant les différents feux. Très fins essuie-glaces photo-découpés à la base du pare-brise. Notez le sens particulier d’ouverture des quatre portières, de l’avant vers l’arrière. Les roues, au dessin très simple, sont réalistes. A l’arrière le couvercle du coffre arbore un monogramme photo-découpé en plus du motif au-dessus de l’immatriculation et deux poignées d’ouverture. Bien que très minuscules les feux arrière sont constitués par des pièces colorées en plastique et rapportées. Belle sortie d’échappement chromée et bien creusée. A noter aussi la présence de bavettes derrière les roues arrière et ornées du losange de la marque ! A l’intérieur, le mobilier jouit du même degré de finition avec des accessoires de contreportes chromés. Le soubassement est très peu détaillé.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 10:50
2010-02 transit CH43
 
 n° 256 du 05 juillet 2010 
 page 2/2
 
 

spéciale  SIMCA P60 Utilitaires

 

ou Chronique d’un ratage annoncé

 

Il y a quelques jours j’ai reçu la version de travail de la prochaine P60 Châtelaine, qui sera le n° 96 de la collection Simca. Je ne pensais pas devoir vous parler de ce modèle ici avant la sortie du modèle définitif. Or, qu’elle n’a pas été ma surprise ce matin, samedi 26/06/10 de la retrouver dans la collection de la Route bleue. Ou du moins, j’ai cru la reconnaître car sa présentation est différente. Pourtant, une fois les atours retirés il s’agit bel et bien du même moule. Et là, il me faut dire, halte là ! Même si, je crois qu’il est déjà trop tard et que le mal est définitivement fait.

 

C’est bien beau d’écrire tout ça mais il me faut en venir aux faits.

 

Dans le cadre de la collection Simca, il nous a déjà été proposé un break Ranch P60 dont le millésime est indéfinissable et dont le moule, assez imparfait au niveau du pavillon – manquant de courbure, nous proposait au moins un avant des plus fidèles. Je pensais – certainement très naïvement – qu’Ixo partirait de ce moule pour nous proposer la Châtelaine.  Que nenni ! Que nenni ! Il est reparti du moule de la Châtelaine 1954 ! Et du coup, il y a moult et moult erreurs sur cette voiture.

 

Ceux qui connaissent « Le blog à Simca » ont certainement vu les premières photos de la P60 Châtelaine dans sa livrée bleu-gris fort acceptable. Pour sa part, le modèle de la Route bleue est quant à lui difficilement identifiable. Aussi vais-je en faire lentement le tour.

 

SIMCA P60 break de 1959

Ixo/Altaya – collection Route bleue, n° 53
GR3992 P60 Chatelaine bleue
GS3992 P60 Chatelaine bleue

Liminaire – Un autocollant a été placé sur le capot pour représenter le contenu d’un pique-nique !

 

De face

Tout est faux au-dessous du pare-brise, et pour cause, nous avons affaire à l’avant d’une Aronde 1954, non d’une Aronde 1959. Du coup les ailes reviennent trop vers le centre et le renflement du capot moteur est trop étroit, tout comme le capot lui-même. De plus les ailes ne débordent pas vers l’avant et les phares sont dépourvus des visières caractérisant les P60 ! Un comble. Pour terminer avec l’avant, la calandre est trop petite et pas assez large. Du coup les clignotants sont trop recentrés. NB- notez la présence d’un jonc chromé sur le renflement du capot.

 

De profil

La présence d’une flamme en forme de vague très mince est censée appartenir à un modèle de l’AM 1959.

Le n’importe quoi prédomine avec les jantes entièrement chromées au dessin qui ne correspond à rien. Pour les sauver l’adepte des retouches pourra toujours repeindre l’extérieur couleur caisse. Les flancs blancs sont de trop, mais ils pourront servir pour l’Elysée-Matignon qui devrait sortir la semaine du 05 au 11 juillet qui en est dépourvue. Voir si le diamètre correspond, si non il faudra en délester une Grand-large rue de la Paix. Une question subsiste encore à ce stade de l’examen : Ranch ou Châtelaine ?  Si l’on s’en tient uniquement à la présentation.. Ranch en raison de sa robe bicolore.

 

De dos

Là, je serais tenté de répondre Châtelaine en raison de l’absence de support d’immatriculation sur l’abattant entre les feux et de la présence de deux petits retours d’aile faisant fonction de pare-chocs arrière.  Pourquoi avoir peint en alu le bas de caisse ?

Bon, ben voila, vous en savez autant que moi sur ce modèle aux nombreuses erreurs, mais dont la liste est encore incomplète.

Qu’ai-je donc découvert de plus ? Oh ! Pas grand-chose répondraient certains. Qu’ils diraient !  Regardez l’articulation du hayon relevable et vitré. Elle est juste sous la gouttière ; Or depuis l’AM 1958 le hayon relevable déborde sur le toit et fait une bonne encoche dans celui-ci. Bien que peu visible sur le moule du Ranch, ce détail y est reproduit. Pas ici car vestige du moule de la Châtelaine  1954

 

 

Dedans

A l’intérieur, le mobilier noir propose deux banquettes et deux valises à l’arrière alors que la Châtelaine annoncée est livrée avec sa roue de secours contre la vitre.

 

Dessous

La sortie d’échappement a été conservée à gauche alors que sur les P60 celle-ci se trouve à droite.

 

Conclusion

Il faut impérativement arrêter de prendre, même le collectionneur lambda, pour un ignare. Je dirais même plus, surtout un collectionneur lambda, car ce n’est pas ainsi qu’il sera incité à entamer une « vraie » collection. A force de nous servir du n’importe quoi, le réducteur se discrédite en se tirant une balle dans le pied.  Qu’il se reprenne au plus vite pour nous proposer une vraie Châtelaine dans la collection SIMCA pour se racheter de ce break indéfinissable.
z_Notation_2008-2008_1_etoiles.jpg
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 15:07
2010-02 transit CH43
 
 n° 255 du 28 juin 2010
 
 Modèles presse de la semaine écoulée

CHRYSLER Horizon Jubilé de 1979

Ixo – collection Simca, n° 84
GR3795 Horizon Jubile
Signée Ixo, cette nouvelle version de l’Horizon reprend le moule utilisé pour la GLS (n° 12 de cette même collection) ou la Premium de 1983 (n° 72). Lignes, volumes et coloris sont encore une fois, fidèles à la vraie.  La finition est aussi au rendez-vous avec une calandre bien inclinée et des feux de bonne dimension. Les essuie-glaces sont en plastique noir. Les roues reproduisent bien le dessin particulier des jantes Amil. Les monogrammes présents sur le capot moteur ou le coffre arrière sont conformes. Par contre les vitrages ne sont pas teintés. A l’arrière, la lunette est à dégivrage et dotée d’un essuie-glace. Les feux sont correctement colorés. L’intérieur et les sièges sont caramel – avec appuie-tête à l’avant. Le soubassement n’est pas détaillé.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

CITROËN type H minicar

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 46
GR3985 type H minicar marro
Signé Eligor ce nouveau minicar Type H, tout en étant le sixième proposé dans cette collection, est en fait la reproduction d’un des tout premiers. En effet, les baies latérales remplacent les bâches du modèle d’origine et à l’arrière, la signalisation se contente du minimum avec un seul fau rouge sous l’immatriculation et deux catadioptres (un de rab étant placé à droite). Et pendant que j’y suis, pourquoi avoir dessiné ce que je présume être des clignotants latéraux à l’arrière des flancs alors que des flèches de direction sont censées être déjà présentes ? Ceci étant, l’ensemble est plaisant dans cette livrée bicolore bénéficiant d’accessoires rapportés comme le pare-soleil extérieur ou la galerie chargée de valises. A noter que sur ce modèle seule la porte latérale coulissante et vitrée est fonctionnelle alors que les deux portes battantes arrière sont fixes. A l’intérieur trois rangées de sièges pouvant accueillir 7 passagers derrière la cabine. Laquelle est classique, tout comme le soubassement.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

RENAULT 5 Turbo 2 - série limitée Tour de Corse de 1983

Universal Hobbies – collection Renault, n° 85
GR3982 R5 Turbo2 jaune
Signée Universal Hobbies, cette nouvelle déclinaison de laTurbo2, dite Tour de Corse, réalisée à partir du moule utilisé pour le n° 80 de cette collection Renault,  accroche toujours l’œil… par son antenne radio placée à l’envers, et sa livrée jaune caractéristique de cette série limitée à 30 exemplaires en vue de son homologation en rallyes. ! Eh oui, c’est ce que l’on voit en premier et qui fait aussi que l’on ne peut pas voir que ce modèle comporte - encore une fois - un oubli sur le haut de l’aile arrière gauche. En effet, si cela est normal, côté droit, l’aile arrière gauche disposait d’une entrée d’air à la base du panneau de custode. Or, sur la miniature, il n’y a pas le moindre signe de creusement de sa partie supérieure. Pourtant ce détail n’a pas été oublié sur les reproductions presse proposées antérieurement par Del Prado-pourtant sur une production Universal Hobbies (la jaune, n° 27 des Voitures du monde) ou encore Ixo (la rouge, n° 61 des Voitures d’antan). Ceci étant, le modèle séduit aussi par la robe jaune poussin et blanc sur laquelle se détachent les nombreux éléments noirs. Les différents feux, avant ou arrière, sont tous rapportés, sont en plastique coloré. Cette version se distingue cependant de la Turbo 2 de base par un bouclier avant  plus agressif intégrant des optiques additionnelles circulaires de grand diamètre et par des roues aux jantes alliage différentes. A l’intérieur tout est noir et tableau de bord est sans cadrans. Il y a cependant un arceau-cage – trop en arrière – et une roue de secours posée sur le coffrage du moteur. Pour sa part, le soubassement a été travaillé, surtout à l’arrière.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
 Modèles boutiques

DACIA Duster de 2010

Solido – réf. 77 11 428 734 (boîtage Dacia)
GR3981 Dacia Duster

Après la version destinée principalement aux pays de l’Est, badgée Renault, voici celle destinée notamment au marché français, arborant l’écusson DACIA. Toujours signée Solido cette reproduction du premier 4x4 low cost produit par Renault dans l’usine roumaine de Dacia est identique, y compris dans le coloris gris métallisé de sa carrosserie, à celle badgée Renault. La seule différence se trouvant au niveau de la calandre où le losange Renault a laissé place au « décapsuleur » de Dacia. Il en va de même sur le hayon arrière. Pour le reste, tout est identique sur les deux réductions. Aussi, si lignes, volumes et coloris sont respectés par rapport à l’original, la finition intérieure semble ne pas avoir suivi. Les rares chromes présents sont des pièces rapportées comme la décoration de la calandre ou le losange du hayon arrière. Les optiques sont bien dessinées, tout comme les jantes alliage qui dissimulent les disques de frein pourtant bien présents. Les gros feux arrière sont d’un dessin acceptable. Le monogramme Duster est présent sous le « décapsuleur ». Le pavillon est équipé de barres de toit. A l’intérieur tout est noir et difficilement identifiable, excepté le levier de vitesse chromé et les cadrans du tableau de bord. Le soubassement est gravé.

 

NB – Le physique particulier de ce modèle est vraiment desservi par les photos.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

TALBOT SUNBEAM LOTUS phase 2 (AM 1982)

Ixo – réf. CLC 208
GR3980 TSL bleue
Réduite par Ixo, cette nouvelle présentation de la Talbot Sunbeam Lotus de route nous est familière car elle nous a déjà été proposée dans une livrée noire à bande argent au sein de la collection Simca (n° 55) puis en version boutique (réf. CLC207). Lignes, volumes et coloris sont au rendez-vous, de même que la finesse de la gravure. Coloris qui nous changent un peu, notamment en ce qui concerne la présentation des sièges au tissu rayé. Et ce qui ne gâche rien, l’ensemble est supporté par quatre jolies roues bien dessinées et de taille correcte. Le tour du véhicule n’appelle pas de remarque particulière en ce qui concerne les pièces rapportées et le placement ou la taille des différents logos ou monogrammes. Une fine antenne radio d’aile nous ramène à l’époque des Norev en plastique. Vitrage légèrement teinté, vaste lunette arrière avec grille de dégivrage et fin essuie-glace, contribuent au succès de ce modèle. Les feux arrière sont bien reproduits, tout comme la sortie d’échappement creuse. Notez qu’à l’intérieur, outre les sièges originaux et les cadrans du tableau de bord, il faut regarder les contreportes qui sont dotées d’accessoires rapportés chromés. Le soubassement est peu détaillé.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 
 
 
 
 
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 13:52
2010-02 transit CH43
 
 n° 254 du 21 juin 2010
 
 Modèles presse de la quinzaine écoulée

CITROËN DS19 Pallas de 1965

Ixo/Altaya – collection Route bleue, n° 53
GR3976 DS19-Pallas grise
Cette nouvelle DS19 Pallas est une reprise du modèle proposé dans une livrée noire comme n° 01 de la collection des Classiques de l’automobile. Signée Ixo, cette nouvelle représentation de la DS19 fait partie des mieux dessinées en production presse en proposant des lignes et volumes corrects. Ixo a voulu la reproduire dans sa livrée gris Palladium (métallisé), mais il s’est loupé en l’affublant d’un pavillon gris souris. Il aurait du être du même ton que le reste de la carrosserie ! L’œil n’est toujours pas pleinement satisfait car ce modèle dénote par quelques détails peu réalistes. D’abord, il donne l’impression d’être présenté en position haute, tant la garde au sol est importante alors que même pour le collectionneur amateur la DS19 était réputée pour être du genre rase goudron à l’arrêt. Ensuite, parce qu'il y a une marche d'un bon millimètre entre la base du pare-brise et le haut des portières avant qui n'existe pas sur la vraie!  Et oui, il est toujours là même si le gris en atténue la perception. Il en est de même pour la  reproduction de chromes superflus à la base du pare-brise et de la lunette arrière. Enfin, parce que la partie sous le pare-chocs avant est trop écrasée et manque toujours d’épaisseur et de rondeur. De plus les clignotants avant sont reproduits par un simple dessin incertain. Et que dire des entourages des fenêtres de portières… sur un modèle réputé pour en être totalement dépourvu. Notez que les essuie-glaces ne sont que dessinés, qu’un monogramme Pallas a été ajouté – à tort- sur le coffre et qu’à l’intérieur le mobilier est uniquement noir. Le soubassement est gravé.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

MATRA-SIMCA MS650 – Tour de France 1971

Ixo/Altaya – collection Champions français de rallye, n° 43
GR3975 MS-650 bleue
Réduite par Ixo, cette MS 650 vous en rappellera certainement une autre, celle proposée en n° 53 de la collection Simca, qui représentait celle victorieuse du tout Automobile 1970. Celle-ci, présentant cella qui emporta l’édition 1971 nous propose de retrouver la qualité de sa présentation. Et tout y contribue : lignes, volumes, coloris, décoration et pièces rapportées. Et ce d’autant plus qu’elle a troqué les jantes noires de son aînée pour des jantes « alu ». La prise d’air est maintenant tournée vers l’arrière. Une vraie réussite arborant l’ensemble des stickers présents lors du Tour de France auto 1971 et son immatriculation. A noter cependant que pendant l’épreuve cette voiture a couru sans cette prise d’air derrière l’arceau de sécurité. De plus les différentes entrées et sorties d’air sont largement creusées. L’arrière laisse découvrir une gravure de la mécanique qui n’est que partiellement moulée. Les feux sont mignons et les pneumatiques finement sculptés. Le poste de pilotage accueille deux mini baquets avec harnais. La planche de bord affiche les compteurs derrière le volant alors que le flanc droit du saute-vent abrite le levier de vitesses, lequel n’est plus chromé. Le soubassement est totalement plat.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

PEUGEOT 404 Grand Tourisme de 1960

Ixo/Hachette/Auto-plus – collection Classiques de l’automobile, n° 10
GR3977 404 rouge

Signée Ixo, cette énième version de la 404, qui se voulait originale en reproduisant l’une des premières 404 produites dans une livrée dite rouge Tango, se retrouve trop… rouge. Alors qu’elles étaient, disons, « corail ». Elle reprend le moule qui a été décliné par Ixo dans moult collections(1) souffrant d’une disproportion entre les différentes parties comprises dans l’empattement qui fait que l’œil les lignes et volumes de la vraie ne sont qu’approximation. Ceci étant écrit, la finition s’avère correcte avec une belle calandre avec l’écusson Peugeot reproduit en son centre. Le monogramme 404 figure sur le capot et le monogramme Peugeot sur le coffre. Les casquettes des phares étaient peintes et non chromées sur la version de base, dite Grand Tourisme. Les butoirs de pare-chocs sont bien dépourvus de bananes en caoutchouc qui n’arriveront que plus tard avec les jantes ajourées et le freinage assisté. Les roues correspondent bien aux vraies. Notons une inversion sur le traitement de l’entourage des vitres des portières qui devrait être corail. En effet seuls le montant central et la gouttière recevaient un jonc chromé. Dommage que les feux arrière métalliques ne soient que rouge. Le mobilier intérieur est uniformément noir et le soubassement non détaillé.

 

_(1) n° 01 et14 de la collection des Taxis du monde (Paris et Buenos Aires)

       n° 02 de la collection des Voitures d’antans

       n° 02 de la collection du Cirque Pinder

       n° 45 de la collection des Voitures de rallye

       n° 13 de la collection Route bleue

z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 
 Modèles boutiques - Spécial ASTON-MARTIN
ASTON MARIN DBR9  (24 H du Mans 2007 – LMGT1)
Exceptionnellement, je ne ferai qu’une seule présentation commune à ces deux Aston-Martin DBR9, vu qu’elles sont identiques, à la décoration près.

n° 006 -  Patrick Bornhauser, Roland Berville et Gregor Fisken

Ixo – réf. LMM116
GR3968 DBR9 verte n006
 

n° 008 -  Christophe Bouchut , Fabrizio Gollin et Casper Elgaard

Ixo – réf. LMM118
GR3973 DBR9 verte n008

Ainsi, signés Ixo, ces deux modèles représentent deux voitures engagées sous les n° 006 et 008 en catégorie LMGT1 lors de l’édition 2007 des célèbres 24 Heures du Mans. La n° 006 était confiée à l’équipage franco-britannique Patrick Bornhauser, Roland Berville et Gergor Fisken et termina 29ème et dernier de l’épreuve mancelle en 2007. La voiture n° 008, confiée à l’équipage composé de Christophe Bouchut , Fabrizio Gollin et Casper Elgaard eut plus de réussite puisqu’elle termina 7ème du général et 3ème de la catégorie LMGT1.

 

Comme à son habitude pour ce modèle fort réussi Ixo a maitrisé son sujet et nous propose des voitures toujours aussi soignées et fidèles. Lignes, volumes, coloris et décoration y participent et bénéficient d’une finition de très bon niveau. Au nombre, les belles sorties d‘échappement latérales chromées et les bouchons de remplissage de carburant. Les roues aux pneus signés Michelin laissent voir des disques de freins aux étriers dorés. L’ensemble des stickers est au rendez-vous ainsi que les crochets de remorquage avant et arrière. Les deux antennes radio sont sur le pavillon. A noter l’extrême finesse de celles-ci et de l’essuie-glace. Un mot tout de même pour l’intérieur de l’habitacle, toujours aussi détaillé avec sa longue colonne de direction, son siège Recaro (c’est écrit dessus), l’arceau cage et  les autres accessoires dont un extincteur doré. Encore de très belles reproductions qui vont rejoindre les autres.

 

NB – Pour la voiture n° 008 un problème de licence avec l’ACO n’a pas permis à Ixo de reproduire sur cette voiture les cartouches des numéros de course, d’où des blancs au-dessus de ceux-ci sur les portières.

z_Notation_2008-2008_5_etoiles-.jpg
 

LOLA ASTON-MARTIN (24 H du Mans 2009 – LMP1)

n° 007 - Stefan Muecke , Tomas Enge et Jan Charouz

Ixo – réf. LMM166
GR3969 Lola AM Gulf 007
Et non, la dernière Aston-Martin signée Ixo n’est pas une DBR9, mais une Lola. D’ailleurs ses lignes rappellent celles de la Peugeot 908. Il faut dire aussi que l’original ne court plus en LMGT1 mais en LMP1. Ça change tout ! D’autant que celle-ci n’est pas aux couleurs britanniques mais à celles du pétrolier Gulf.  C’est d’ailleurs ce qui a motivé mon intérêt pour ce modèle, plus que ses formes. Formes fort bien restituées cependant où l’on retrouve à l’avant une prise d’air finement grillagée (photodécoupée) au dessin de la marque. Les roues aux pneus signés Michelin laissent voir des disques de freins aux étriers dorés. L’ensemble des stickers est au rendez-vous alors que les nombreuses sorties d’air sont plus ou moins creusées. Les différentes attaches des éléments de la carrosserie sont rapportées et constituées de pièces chromées photodécoupées. La clé de réglage à l’avant, l’essuie-glace et les trois antennes sur le pavillon sont eux aussi très fins. A l’arrière une fine grille photodécoupée elle aussi surplombe l’extracteur d’air. L’intérieur de l’habitacle est peu visible et le soubassement est lisse. La décoration parait complète et fidèle.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique