Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 11:04
2010-02 transit CH43
 
 n° 303 du 30 mai 2011
 page 3/3
 
 Fin de la collection consacrée au type H Citroën

CITROËN type HY plateau de 1960

Eligor/Hachette – Collection Type H Citroën, n° 70 et dernier

GR4257 H ORTF
Et voici aujourd’hui le dernier représentant de la collection du type H Citroën proposé par Eligor et Hachette. Il s’agit d’une version plateau aménagée pour l’ORTF réalisée à partir du moule du n° 25 utilisé pour l’aéroport de Paris. Nous retrouvons donc l’échancrure du côté droit, les deux portillons arrière et la plateforme au-dessus de l’habitacle. Par contre il n’y a plus de plateforme sur le capot moteur ni de cuve à l’arrière. En contrepartie nous avons droit à une petite sellette avec caméra sur laquelle il sera difficile d’asseoir une figurine. Le reste est classique.
2011 3 etoiles
 
Au final, si j’avais à établir un podium, celui-ci serait composé ainsi :
 
 En 3, le n° 48, l’épicier ambulant
GR4014 Type H epicier
 
 En 2, le n° 43, le frigorifique du traiteur
GR3955 Type H traiteur
 
 En 1, le n° 39, la moutonnière
GR3931 Type H moutonniere
 
 A cause de leur simplicité et de leur justesse dans celle-ci.
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Collection type H Citroën
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 14:26
2010-02 transit CH43
 
 n° 267 du 20 septembre 2010
 page 2/2
 spécial collection type H Citroën

CITROËN type H, porte voiture

Eligor/Hachette – collection type H Citroën, n° 52
GR4059 H porte-auto jaune
 

Liminaire : A manier avec beaucoup de précaution lors de la sortie de son conditionnement car il comporte de longues pièces en plastique mal solidarisées avec la partie en métal. J’ai bien cru que j'allais devoir vous montrer en kit celui que j’ai reçu jeudi car la bâche a bien failli me rester dans les mains. Elle ne tenait plus que par le montant arrière droit.

 

Signé Eligor, ce nouveau type H porte-voiture, tout aussi allongé que le précédent, se révèle plus facile à conduire malgré son empattement très étiré. Il nous reproduit le véhicule utilisé par un garage néerlandais. Ceci dit, le modèle est intéressant et devrait se prêter à moult aménagements. Entre autres, je le verrais bien en bureau ambulant… Son originalité réside aussi dans sa plateforme trapézoïdale, aux voies plus large à l’arrière qu’à l’avant pour permettre le chargement de la voiture à transporter. D’où la structure métallique à l’avant supportant phares et rétroviseurs pour tenir compte du gabarit arrière. La calandre reçoit une protection contre le froid à demi pliée. A l’arrière les feux sont en relief et les deux tubes faisant fonction de pare-chocs encadrent une boule de remorquage. Par contre il n’y a pas de rampes de chargement.  A l’arrière de la cabine un coffre de rangement d’outillage s’étend sur toute la largeur. Si l’aménagement de la cabine est standard, le soubassement est spécifique.

 

Additif du 18/02/2011 - Un lecteur assidu de CH43 vient d'attirer mon attention sur une erreur qui m'a échappé lors de la présentation de ce modèle. S'agissant d'un véhicule diffusé aux Pays-Bas et immatriculé sur place, ses portières devaient s'ouvrir dans le bon sens, non de façon "suicidaire" comme en France. De ce fait, les poignées de portières devraient se trouver, non à l'avant, mais à l'arrière de celles-ci. Dont acte. J'en profite pour le remercier.

z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

CITROËN type H, pick-up bâché

Eligor/Hachette – collection type H Citroën, n° 53
GR4061 H pick-up gris
 Signé Eligor, ce pick-up bâché fait partie de mes modèles qui m’intéressent de par sa simplicité. Est-ce l’aspect « basique » qui s’en dégage ? Toujours est-il que c’est ce genre de présentation à laquelle je suis le plus réceptif. Pourtant c’est le pick-up déjà vu dans cette collection, ici en version à pare-brise d’une seule pièce, pour changer un peu, avec ridelles et bâche. Ce qui en fait le charme, c’est, une fois encore, son chargement. Celui-ci est constitué par deux caisses vertes, plates et allongées, deux caisses marron empilées et trois casiers à bouteilles gerbés. Attention dans les virages.  A l’arrière les portillons sont toujours fonctionnels alors que les feux ne sont que dessinés. L’aménagement de la cabine est standard, tout comme le soubassement.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Collection type H Citroën
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 10:03
 
Page 2 - Spéciale Collection Type H CITROËN
 
Me voici enfin à jour par rapport aux sorties en zone Nord grâce à une aide extérieure que je remercieici.
 

CITROËN Type H « Cafés Gilbert »

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 40
GR3932 Type H gilbert
Signé Eligor, ce nouveau fourgon Type H de première génération, reconnaissable à sa petite lunette arrière horizontale, surprend par sa teinte mordorée, aux couleurs d’un torréfacteur parisien.  Le reste est ordinaire et reprend un moule déjà connu, bien qu’amélioré au niveau de l’ancrage arrière du soubassement à l’aide des deux marchepieds faisant fonction de pare-chocs. Les pièces rapportées sont standards. A noter que la porte latérale coulissante et l’abattant arrière sont fonctionnels.  Lequel abattant dispose toujours de son bras de relevage et est réalisé en plastique, ce qui fait que sous certains éclairages on s’aperçoive d’une différence de nuances dans le coloris. L’habitacle et le soubassement sont aussi standards.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

CITROËN Type H « Autocar à voussoirs »

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 41
GR3933 Type H autocar
Signé Eligor, ce nouvel autocar du au carrossier Currus se distingue de ceux déjà proposés dans cette collection par la présence de petites fenêtres sur les côtés du pavillon : les voussoirs. Son intérêt réside aussi dans un toit bâché proposé en version ouverte qui permet de voir l’intérieur  où 12 passagers peuvent prendre place. Cela me rappelle les cars Citroën qui passaient à Meyrueis (48) à la fin des années 40 qui, partis de Millau (12) remontaient la vallée de la Jonte, faisaient visiter les grottes de Dargilan, l’Aven Armand puis descendaient les gorges du Tarn. Eux aussi circulaient, toit ouvert pour permettre d’admirer le paysage ! Par contre aucun aménagement des contreportes et panneaux latéraux n’existe à l’intérieur. Il semble que la trappe latérale gauche soit trop étroite pour permettre le passage de la roue de secours. Ceci écrit, c’est un modèle qui aura sa place dans nombre de dioramas. Le soubassement est spécifique à ce modèle.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

CITROËN Type H « Benne à vendanges »

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 42
GR3934 Type H vendanges
Signée Eligor, cette version du Type H dotée d’une benne à vendange m’a interloqué lorsque je l’ai découverte. Déjà en raison de ses coloris qui font véhicule repeint ces dernières années. Et puis, et surtout par la présence du mot Paris sur les portières d’un véhicule immatriculé dans l’Yonne ! Curieux autant qu’étrange ! J’ai compris le pourquoi du comment en m’armant d’une loupe. Il s’agit en fait du patronyme des exploitants. Ce nouveau Type H est cependant très intéressant grâce à l’articulation très réaliste de sa benne à vendanges semi fonctionnelle qui bascule vers l’arrière à l’aide d’un vérin lui-même reproduit. Deux hottes sont accrochées à l’avant alors que du raisin remplit la benne.  Et encore ma fixette sur la roue de secours qui doit se trouver dans le caisson gauche qui a perdu le dessin des tiges d’ouverture alors que le soubassement ne la reproduit plus non plus. A noter une erreur de signalisation arrière. En effet, s’il doit y avoir trois feux d’un seul côté, c’est obligatoirement du côté gauche. Et non du droit car ce troisième feux est le stop. Lorsqu’il n’y en a qu’un sur un véhicule, il est obligatoirement placé à gauche. Mais cela n’empêche pas d’avoir un modèle original.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

CITROËN Type H « Frigorifique »

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 43
GR3955 Type H traiteur
Signée Eligor, cette nouvelle reproduction d’un type H démontre, une fois de plus, que cette collection se bonifie au fil des numéros. Il est vrai qu’une équipe d’adeptes de ce modèle s’active en coulisses et contribue à cet effort. Merci à elle. Car au départ je suivais cette collection d’assez loin.  Mais revenons à ce type H frigorifique. Nous retrouvons l’avant d’après 1964 avec ses chevrons raccourcis et élargis, les aplats sur le haut du capot et le pare-brise d’une seule pièce. Derrière un cube avec compresseur extérieur et portes arrière à double battant. L’ensemble est fort plaisant à l’œil dans cette livrée blanche et verte très simplement décorée à l’enseigne du maître traiteur. Pourtant une question me taraude l’esprit depuis quelques numéros bien que ce soit des plus secondaires, mais il me semble que la roue de secours et son logement soient de diamètre bien inférieur aux quatre roues et qu’il manque les catadioptres à l’arrière de ce fourgon au pare-chocs original. L’aménagement de la cabine et le soubassement sont habituels.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

CITROËN Type H, fourgon Secours aquatiques

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 44
GR3963 Type H SP canot
Signé Eligor, ce fourgon de secours aquatiques des sapeurs pompiers reprend le moule de l’ambulance de l’armée sur lequel est apposée une galerie supportant un canot pneumatique – sans son moteur -, une bouée de sauvetage et un cordage. L’ensemble est d’autant plus séduisant qu’il propose aussi un modèle avec cache radiateur semi déplié. De plus, deux antibrouillards complètent l’équipement de l’avant avec un gyrophare rouge !?! a l’arrière les deux portes battantes sont fonctionnelles mais ouvrent sur… un grand vide. L’aménagement de l’ambulance n’a été, ni reproduit, ni remplacé par un autre. Par contre une cloison interdit d’accéder à la cabine dont l’aménagement est standard, tout comme le soubassement. Un beau modèle cependant, qui ravira nombre de collectionneurs et plus particulièrement ceux ayant pour thème les Hommes du feu.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

CITROËN Type H, fourgon vitré Primagaz

Eligor/Hachette – collection Type H Citroën, n° 45
GR3964 Type H Primagaz
Signé Eligor, voici encore un fourgon passe-partout, bien que vitré, que l’arrivée prochaine de modèles plus « complexes » fera passer. Pourtant il ne démérite pas dans cette livrée aux couleurs de Primagaz au graphisme personnel réaliste. A noter qu’à l’avant il n’est doté que d’un seul antibrouillard, placé curieusement sur le côté gauche du pare-chocs. Efficacité ? Le reste est standard et représente un des premiers modèles produits à en croire la présence d’une petite lunette horizontale sur le hayon arrière. L’aménagement intérieur se limite à celui de la cabine qui est standard tout comme le soubassement.
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Collection type H Citroën
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 20:56

n° 192
du 13 avril 2009
page 2/3
 

   

 Dans le n° 188 de Collec’Hebdo 43 daté du 16 mars dernier je vous faisais part de mon intention de boycotter la collection consacrée au type H par le tandem Hachette – Eligor. Or, il se trouve que je suis aujourd’hui en mesure de vous proposer, amis lecteurs du Sud de la France et non abonnés à cette collection, l’analyse de ses neufs premiers numéros. En attendant les suivants.


D’aucun pourrait s’en étonner. Qu’il sache que c’est le résultat d’un échange d’e-mails avec  un responsable de la société Hachette. Je n’en garde pas moins ma liberté d’analyse des modèles présentés. Ce dont je le remercie vivement ici. 


 

  Sur les neuf premiers numéros de cette collection, malgré tout, cinq modèles vous ont déjà été présentés. Pour vous éviter de les rechercher j’en ai repris l’analyse ci-dessous :

 

Le n° 01 vous fut présenté dans le n° 128 de CH43
daté du 21 janvier 2008

 

CITROËN H van par Heuliez de 1958

Eligor – test de la collection Type H, n° 01

 

 

 

Réduit pour Eligor ce Type H van parait réussi et reproduire de belle façon les lignes et volumes de l’original. Les coloris sont seyants de même que les panneaux façon bois. Notons toutefois l’absence de tout dispositif d’indication de direction sur la partie avant et un train arrière aux roues trop écartées. De plus le traitement du pare-brise en deux parties déroute un peu. A l’inverse, saluons la finesse de la gravure de la carrosserie métal bénéficiant de pièces rapportées de

bon aloi (poignées de portière, rétroviseurs ou poignées d’aide à la montée ou à la descente sur les montants du pare-brise). Les roues bénéficient de gros enjoliveurs. Dommage que les baies d’aération soient dépourvues de vitrage et que l’intérieur ne comporte pas de cloison entre l’habitacle et le compartiment aux chevaux. Je ne mentionnerai la présence d’un sulky que pour l’anecdote. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien. 

 

 
   

Le n° 02 le fut dans le n° 129 daté du 28 janvier 2008

 

CITROËN H 1200 kg de 1948

Eligor – test de la collection Type H, n° 02

 

 

 

 

Réduit pour Eligor ce H nous restitue de belle manière la première version du H produite en 1948 avec ses rideaux toilés latéraux.  Lignes, volumes, carrosserie alu sont au rendez-vous. A noter que la portière latérale coulissante est fonctionnelle ainsi que la partie haute de l’ouverture de l’arrière. Cette dernière bénéficiant de la reproduction sommaire de son articulation. Notons toutefois l’absence de tout dispositif d’indication de direction sur ce modèle et la présence d’un unique feu rouge sous l’immatriculation arrière. Comme à l’époque.

De plus le traitement du pare-brise en deux parties déroute un peu, tout comme le train arrière à la voie trop large. A l’inverse, saluons la finesse de la gravure de la carrosserie métal bénéficiant de pièces rapportées de bon aloi (poignées de portière, rétroviseurs ou poignées d’aide à la montée ou à la descente sur les montants du pare-brise). Les roues sont magnifiquement reproduites avec leur petit enjoliveur central. L’intérieur  reproduit le poste de pilotage sommaire. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien. 

 

 
   

Le n° 03 dans le n° 130 daté du 04 février 2008

 

CITROËN type HY plateau cabine 1500 kg de 1963

Eligor – test de la collection Type H, n° 03 

 

 

 

 

Réduit pour Eligor ce H s’avère très original et provenir d’un autre moulage. J’en veux pour preuves les poignées de portière gravées mais surtout la forme des marchepieds qui sont plus carrés sur ce modèle et le dessin du pare-chocs avant dépourvu des têtes des boulons de fixation. De plus le dessin et les dimensions de la calandre sont différents, de même que les deux ouïes la surplombant et les supports de phares. Enfin, le soubassement est différent mais le train arrière a toujours une voie trop large. Ce qui est préjudiciable au réalisme des modèles et à leur uniformité.  Ceci dit, l’allure générale est réussie tant dans le respect des lignes et des volumes,

ainsi que dans son coloris « délavé ». De plus, le pare-brise en deux parties est mieux réussi que sur les précédents modèles. Métal et plastique se partagent l’assemblage avec quelques pièces rapportées et la présence de clignotants gravés à l’avant. Les roues sont magnifiquement reproduites avec leur petit enjoliveur central. Notez que l’échelle est fonctionnelle et que l’arrière bénéficie des deux battants ouvrants laissant apercevoir une échelle droite et du câble enroulé à l’intérieur. La cabine reçoit un mobilier noir mais n’est pas dotée des demi-vitres latérales coulissantes. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien. 

 

 
   

Le n° 06 dans le n° 176 du 22 décembre 2008

 

CITROËN type HP de 1956

Eligor – collection – Type H Citroën, n° 06 

 

 

 

 

Réduit par Eligor ce type H plateau  parait séduisant si l’on se contente de le regarder de loin ou au cœur d’un diorama. Mais il ne faut pas trop s’en approcher et s’attarder car alors les défauts se mettent à pleuvoir. Et sans aller dans tous les détails, notons pour commencer le mauvais placement des essuie-glaces, l’absence de clignotants ou de flèches de direction, le mauvais dessin des vitres latérales coulissantes, l’extension de la cabine qui n’est pas dans la même teinte que le reste de la carrosserie, les voies AV et AR trop larges, la mauvaise reproduction du semblant de pare-chocs arrière,

l’immatriculation arrière placée à droite !!! et la gravure grossière des charnières arrière ainsi que la présence de deux ergots permettant l’arrimage du plateau. Plateau noir on ne sait pourquoi ? Heureusement l’ensemble est plus ou moins sauvé par son chargement – très réaliste – qui en fait tout l’attrait. Belle bétonnière tâchée de  béton, échelle double assez simpliste et sacs de ciment. L’habitacle est noir, le soubassement peu détaillé mais la miniature roule bien. 
 

 

 
   

Et le n° 07 dans le n° 178 du 05 janvier 2009

 

CITROËN type TY de 1964

Eligor – collection Type H Citroën, n° 07 

 

 

 

 

 

Réduit pour Eligor, ce type HY pourrait ravir le collectionneur s’il ne reproduisait pas les erreurs de ses devanciers. A supposer qu’il s’agisse d’un des premiers modèles commercialisés en 1964 cela justifierait la concomitance entre le pare-brise d’un seul tenant et des anciens chevrons. Par contre cela ne justifie pas l’absence de clignotants à l’avant – simplement présentés par des ronds de peinture blanche – et de toute signalisation lumineuse au bas de l’arrière. Ce ne sont pas les deux ronds rouges placés sur le rebord du pavillon qui peuvent y pallier. Et pourquoi nous proposer une fois encore un étal ouvert sur le flanc gauche du véhicule alors que le plus

souvent c’est sur le flanc droit que celui-ci se trouvait ? Et que penser de cet arrière écrasé ? Est-ce du au poids du boucher ou de la bouchère ? Tout cela ne fait pas très sérieux. Heureusement que l’aménagement du fourgon relève un peu la note malgré l’absence de tout personnage. Un regret cependant, c’est que l’on n’ait pas profité de la présence du meuble bas côté droit pour y dessiner des portes. Notez que le hayon supérieur peut être maintenu en position ouverte par deux petits bras fragiles. Le reste du véhicule est identique à celui des précédents.  Soubassement peu détaillé et miniature roulant correctement. 

 

 
   
Repost 0
Trebor Yles - dans Collection type H Citroën
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 20:20

n° 192
du 13 avril 2009
page 3/3

Voici maintenant l’analyse – inédite – des quatre autres modèles

 
   

CITROËN type HZ, carrosserie vitrine de 1959

Eligor – collection Type H Citroën, n° 04

 

 

 

Réduit pour Eligor ce fourgon vitrine fut également proposé lors du test réalisé courant 2008. Il ne fut pourtant pas analysé dans CH43 car il était alors dépourvu de tout vitrage  hormis celui du poste de conduite (cf. l’illustration figurant sur la couverture du fascicule d’accompagnement).  Ceci étant, ce fourgon séduit par son originalité et une finition honnête bénéficiant d’une livrée jaune canari très seyante. Toutefois le moule utilisé ne comporte aucun élément de signalement de changement de direction à l’avant (flèches ou clignotants). Le profil laisse apparaître un train arrière à la voie trop

large alors qu’à l’arrière les encoches de fixation du soubassement sont apparentes ! heureusement quelques pièces rapportées chromées (essuie-glaces, rétroviseurs extérieurs et poignées de portières, tempèrent l’impression générale. La partie arrière de ce fourgon contient six reproductions d’appareils électroménagers d’assez bonne facture. Le poste de conduite, tout en noir est séparé par une cloison pleine. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien.  
 

 
   

CITROËN type HZ, autobus vitré de 1959

Eligor, collection Type H Citroën, n° 05 

 

 

 

 

Réduit pour Eligor, si ce minibus séduit par son originalité, il déçoit cependant par sa réalisation, notamment en raison de voies encore trop larges. Phénomène récurrent dans cette collection. Le débordement des roues choque d’autant plus que sur le vrai les voies étaient assez étroites par rapport au gabarit du véhicule. De plus leurs enjoliveurs sont très rustiques. Si les lignes et volumes paraissent bien restitués quelques détails pêchent un peu comme l’étroitesse des vitres de portière en raison d’un encadrement trop généreux. A l’avant, toujours pas de flèches de direction ou de clignotants. Il est vrai que l’original en semble dépourvu… à moins que les feux antibrouillards placés sur le pare-chocs en fassent fonction.

 Par contre l’arrière est mieux lotis avec sa batterie de feux colorés comme il convient et constitués par des pièces rapportées translucides. Le tout est protégé par des éléments de pare-chocs rapportés et surmontés d’une échelle pour accéder à la galerie de toit. L’intérieur accueille onze sièges ocre mais aucun bossage au-dessus du moteur. Or celui-ci était assez envahissant entre les deux sièges avant. La galerie retient les étuis des instruments de l’orchestre. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien. 



 

 

 
   

CITROËN type H, carrossé par Currus de 1953

Eligor, collection Type H Citroën, n° 08 

 

 

 

 

Réduit pour Eligor, ce fourgon magasin carrossé par Currus fait partie de la série qui me déçoit. Pourtant l’idée part d’un bon sentiment, celui de nous proposer un modèle original. Malheureusement la finition n’a pas suivi. J’en veux pour preuve, une nouvelle fois, une voie avant bien trop large entraînant le débordement des roues. Alors qu’à l’arrière, carrossage obligeant, la voie est correcte. Pourquoi ne pas en conserver les dimensions pour les modèles à venir ? Autre point, la taille des vitres de portière que je trouve trop petite alors que le pare-chocs arrière me paraît trop épais.

Ceci étant la décoration  ne reproduit pas celle visible dans le fascicule mais pour moi c’est secondaire. J’eus préféré que le jonc chromé qui surligne les ailes avant rejoigne  la protection alu des marchepieds (manquante sur la miniature. A noter à l’arrière la présence d’un unique feu à gauche. Ce qui semble correspondre au modèle !?! Un bon point sur ce modèle, les encoches d’arrimage du soubassement sont dissimulées derrière le pare-chocs. L’habitacle est toujours dépourvu du coffre moteur. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien. 

 
   

CITROËN type H, carrossé par Le Bastard de 1950

Eligor, collection Type H Citroën, n° 08 

 

 

 

 

 Réduit pour Eligor, et à l’inverse du précédent, ce petit car fait partie de la série très convenable, malgré, une fois encore, des voies trop larges. En fait, il semblerait qu’il faudrait revoir les réservations du soubassement pour rapprocher les roues. Ceci étant, ce modèle se révèle très plaisant tant par le bon traitement des lignes et volumes que des coloris qu’il affiche. Le tout profitant d’une gravure de bon aloi. Et le tout est agrémenté de pièces rapportées chromées ou en plastique – certaines manquant toutefois de finesse comme l’antenne radio. A noter que sur ce modèle les vitres de portière sont enfin dessinées en deux parties. Les clignotants latéraux sont présents

mais non peints. Présence des protections des marchepieds, de la trappe latérale pour la roue de secours et de l’unique porte de secours arrière. Les encoches de fixation du soubassement se sont faites discrètes. L’habitacle contient 13 sièges et le bossage – bien modeste je trouve - du capot recouvrant le moteur. A noter la présence de deux impostes bleutés qui donnent tout son charme à ce modèle. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien. 


 

 
   
Repost 0
Trebor Yles - dans Collection type H Citroën