Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 15:13
2013-CH43 8eAnnee
 
 n° 381 du 26 novembre 2012
     
 Modèles presse

Semaine du 12 au 18 novembre 2012

 

 

FIAT 124 Sport  de 1975

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 73 
4627GR 124 Sport jaune 
Une fois encore, nous avons droit à un véritable doublon – enfin, presque – avec un modèle déjà paru dans la collection des Voitures d’antan, n° 85. Je m’explique. Outre le recours au même moule, ce « nouveau » modèle en reprend la livrée jaune orangé et l’immatriculation 9802 GU 76. C’est d’ailleurs aussi le moule du coupé Seat 124 des collections espagnoles. Pourtant il en diffère légèrement par la présence d’un rétroviseur extérieur  fixé sur la portière gauche et par un mobilier intérieur entièrement noir. Par contre, il reçoit une couche de peinture alu sur la sortie d’échappement et son pot de détente. Nous sommes en présence d’un coupé 124 Sport, deuxième génération dont les lignes et volumes sont corrects. La face avant dispose d’une jolie calandre à quatre optiques. Le profil très dépouillé de l’original se retrouve facilement ici. Notons la présence de très jolies jantes. L’arrière, très sobre, est bien présenté malgré cette manie de nous proposer des feux arrière sous la forme désagréable de pièces métallisés colorées. Je continue à leur préférer les reproductions en plastique, plus réalistes. L’intérieur, au mobilier entièrement noir, ne permet pas de bien distinguer l’étrange forme du levier de frein à main qui continue de trôner sur le tunnel de servitude. Seule la jante du volant est marron pour faire volant sport ! Le soubassement est peu détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles
 

JIDE 1600 TS de 1969

Ixo/Altaya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 21 
4628GR Jide 1600TS rouge 
Tout le monde n’a pas le coup de crayon d’un maitre carrossier italien. Mais le résultat n’en est pas moins intéressant.  Ixo a bien su rendre les lignes et volumes assez ingrats de cette petite berlinette qui se voulait  concurrente de l’A110.  Sa livrée rouge et sa gravure  sont de bon aloi. Si les phares sont bien sous leurs bulles de protection, il manque cependant l’immatriculation à l’avant. Les roues sont d’un diamètre très réduit et réaliste. Le capot moteur arrière reçoit un bossage réaliste vu la position centrale dudit moteur. Les feux arrière, provenant de la Renault 8 sont rapportés, en plastique et correctement colorés. Notez la sortie d’échappement en biais et non creusée. La lunette arrière est verticale. A l’intérieur, le mobilier, composé uniquement de deux petits sièges baquets, est entièrement noir. Le dessin des contreportes ne monte pas jusqu’à la ligne de caisse. Les cadrans répartis sur le tableau de bord et la planche de bord sont bien représentés. Le soubassement ne comporte aucun détail. 
 CH43 2011 4 etoiles
 

SCANIA-VABIS L85 S de 1960

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 71 
4626GR Scania L85S betail 
 Comment le dire ? Je suis partagé entre deux sentiments. Le premier, la séduction de ce modèle par le choix de sa livrée aux couleurs pastel très bien harmonisées. Il s’en dégage une certaine attirance. D’autant que sa finition est soignée. Le second, l’insatisfaction due au fait que l’on retrouve la partie avant inchangée du LS85 citerne déjà proposé dans cette même collection sous le n° 20 et dont les défauts ont été signalés dans le n° 259 de CH43 du 26 juillet 2010 dont je ne rappellerai que le principal à mes yeux, un pare-chocs avant placé trop bas et qui a étiré vers le bas, calandre et ailes avant. Ceci dit, l’ensemble bénéficie d’une telle finition qu’il me parait difficile à Ixo de proposer beaucoup mieux dans une version boutique. Car outre un intérieur d’habitacle gris clair fort seyant, il faut noter la présence d’une goupille d’arrimage sur le pare-chocs avant et la reproduction du système de fermeture des portes arrière ouvrantes et basculantes. Peut-être leur fonctionnalité, dont elles sont privées aujourd’hui ? Le châssis est classique.
CH43 2011 4 etoiles+ 
 
 BONUS

DALLAS jeep 4x4 de 1981

Universal Hobbies – collection Mythique R4, n° 16B 
4621GR R4 Jeep Dallas 
4621GS R4 Jeep Dallas 
Où, quand une bourse d’échange permet de trouver un modèle oublié en son temps. Voici enfin la version abonnement de la petite jeep produite par Jean-François GRANDIN, alias Frank ALAMO - qui nous a quittés dernièrement. Cette Dallas est une reproduction d’un des tout premiers modèles avec ses clignotants sous les phares et ses ailes avant simple pli de tôle. Les disproportions de la vraie se retrouvent très bien dans cette miniature qui reçoit nombre de pièces rapportées en plastique noir lui conférant un aspect jouet, comme les quatre poignées de maintien extérieures. Le pare-brise reçoit des essuie-glaces sur sa face externe alors que sur l’autre se sont greffés le rétroviseur intérieur et le moteur desdits essuie-glaces. Les trois rétroviseurs dont est dotée la miniature reçoivent leur miroir. La taille des roues a été respectée alors qu’à l’arrière, outre des feux correctement colorés l’on peut voir la roue de secours et un jerrycan arrimé par une sangle trop courte !!! et des bavettes au style très daté.  Le mobilier succinct est honnêtement reproduit ainsi que la planche de bord au volant à trois branches et aux deux leviers de commandes des vitesses et de la transmission 4x4. La gravure du soubassement le confirme.  A noter que par rapport au modèle presse, celui-ci est proposé bâché mais qu’il possède quand même l’armature arceau-cage sous la bâche. 
CH43 2011 4 etoiles 
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 14:01
2013-CH43 8eAnnee
 
n° 380 du 19 novembre 2012
    
Modèles presse
 

Semaine du 29 octobre au 04 novembre 2012

 

BMW M3 de 1988

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 72
4624GR M3 noire 
Noir, c’est noir ! Chante notre Johnny national. Et noire est cette M3. Ce qui veut dire que du point de vue du rendu photos, c’est pas terrible ! Tiens, encore du Johnny ! Pourtant, reprenant le moule des versions rallyes, nous retrouvons facilement les lignes et volumes de l’original. Les très rares touches de couleurs sont fournies par les écussons à hélice présents sur le capot moteur et le couvercle du coffre, ou encore le monogramme M3 affiché sur la grille de calandre ou ledit couvercle de coffre. Ajoutons les clignotants, trop orange, et les feux arrière, correctement colorés.  Le dessin des jantes alliage est soigné. La lunette arrière reçoit une grille de désembuage. Deux sorties d’échappement sortent sous la jupe. A l’intérieur, le mobilier, pourtant bien gravé, est lui aussi entièrement noir. Le soubassement est détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

DELAHAYE VLR de 1951

Ixo/Altaya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 20 
4616GR Delahaye VLR 
4616GS Delahaye VLR 
Erreur de casting ? Peut-être, mais cette Jeep à la sauce française vient combler un vide dans nombre de collections. Surdimensionnée par rapport à sa cousine US cette VLR est fort bien restituée dans sa livrée kaki, d’autant qu’elle jouit d’une très belle grille de calandre qui laisse deviner la traverse de renfort en V inversé qui se trouve derrière. Et puis, elle a des phares légèrement teintés en jaune comme devraient l’être ceux de la quasi-totalité des modèles de cette collection, pour avoir été équipés d’ampoule à globe jaune.  L’armature de la capote est cependant trop épaisse. Ixo en a réalisé de bien plus fines pour ses Jeep Willys. Capote fort joliment réalisée par ailleurs avec plis et petite lunette arrière.  Le soubassement est détaillé, mais doté de ressorts à lames incongrus sur ce modèle ! Il en était dépourvu. Les personnages ont été ajoutés pour les photos. 
CH43 2011 4 etoiles
 

MERCEDES LP333 citerne de 1961

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 70 
4617GR Mercedes LP333 citer 
Quelle belle pièce que ce LP333 citerne. D’abord sa livrée vert d’eau et sa décoration hyper réaliste. Puis la finition intérieure de la cabine rouge sang avec ses deux sièges séparés par le bossage matelassé de l’espace moteur. Mais aussi le détail du tableau de bord quasi horizontal devant un volant à quatre branches. C’est vrai que l’on a déjà connu ce modèle avec une cabine orange et un plateau bâché. Ici, dans cette version citerne alimentaire, nous avons toujours droit aux deux tuyaux placés de part et autre de celle-ci. Mais pourquoi avoir positionné les essuie-glaces à la verticale ?  Cela doit donner un sacré strabisme au chauffeur ! Le châssis est classique. 
CH43 2011 4 etoiles+ 
 
 
 

BONUS

 

Une fois n’est pas coutume. Je me permets de vous présenter deux personnalisations de modèles presse qui m’ont séduit. Comme vous le savez, ce sont les véhicules à l’hirondelle pour lesquels je craque littéralement. C’est ce qui c’est passé pour ces deux là personnalisés par Dinacar (publicité gratuite). Remarquez la finesse de la découpe des deux galeries. Une question cependant à cet artisan : pourquoi n’avoir pas mis de traverse horizontale à la galerie de la VF1 dont le chargement va glisser au premier coup de frein ?
 
4619GR 1100 VF1 SRT 
 
4620GR 1100 VF2 SRT 
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 15:07
2013-CH43 8eAnnee
 
 n° 376 du 22 octobre 2012
 
 Modèles presse
          

Semaine du 15 au 21 octobre 2012

  

 

FORD Thames FTG7 de 1957

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 69

4602GR Ford Thames gaz 
Un camion britannique ? Pourquoi pas, nous avons bien eu des allemands et des espagnols, voire des suédois. Celui-ci est aux couleurs d’un distributeur de gaz. L’ensemble attire l’œil par sa livrée rouge et ses bouteilles bleues. Bouteilles, d’ailleurs, au col toujours dépourvu de poignées ! La cabine à capot court est bien proportionnée. La calandre verticale est colorée. La signalisation lumineuse est réduite au strict minimum. Les roues sont d’un dessin nouveau et dotées de pneus bien sculptés. Le chargement du plateau comporte 72 bouteilles de gaz. A l’arrière les feux sont simplement peints. Mais je pense que sur un camion britannique l’immatriculation arrière devait se trouver côté droit. Et non gauche comme ici.  Le mobilier de la cabine est des plus rustique, se limitant à deux petits sièges rouges. Les contreportes sont planes et la planche de bord peu visible. Le châssis est classique. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

FORD Vedette de 1954 (taxi parisien)

Ixo/Altaya – collection Taxis du monde, n° 0 5
4605GR Ford Vedette taxi 
Que de souvenirs évoque ce nouveau taxi Vedette dans cette livrée noir et crème ! Ceux de son homologue produit en son temps par Dinky-toys. Le mien a disparu au cours d’un déménagement. Nous retrouvons le moule qui a servi il y a un bon lustre pour la collection des  Voitures d’antan (n° 38) dans une livrée bleue, ou sous le label Nostalgie, déjà dans une livrée noire. Sans compter son dérivé Vendôme pour une collection diffusée en VPC. Nous retrouvons donc assez facilement les lignes et volumes de l’original, dans une livrée très réaliste. Dommage toutefois que les phares soient encore totalement blancs, de même que les antibrouillards intégrés à la double barre chromée de la calandre. Les essuie-glaces sont bien antagonistes, alors que le pare-brise est (devenu) d’un seul tenant. Les roues, toutes simples, sont dotées de pneu à large flanc blanc. Les chromes latéraux, représentés par des traits de peinture alu, semblent être des vestiges de la Vendôme au niveau de l’aile arrière notamment.  Les feux arrière sont métalliques et peints.  Le taximètre est des plus simplistes. Le mobilier intérieur, composé de deux larges banquettes, est entièrement noir. Le tableau de bord ne bénéficie d’aucun cadran. Le soubassement est schématiquement détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

RENAULT R4F de 1962

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 71 
4603GR R4F blanche 

Autant l’écrire tout de suite, le moule utilisé pour cette fourgonnette nous ramène, une fois encore, à une époque que l’on souhaiterait voir révolue. Celle de l’interprétation. En effet, si nous avons sous les yeux ce que l’on imagine être une R4 fourgonnette, nous n’en avons qu’une interprétation tant ses lignes et volumes sont tendus, anguleux et carrés. De plus elle est dotée d’un immense pare-brise, sans rapport avec le vrai. Ce qui fait que nous ne retrouvons pas le volet relevable qui se trouvait sous celui-ci et assurait l’aération directe de l’habitacle ! A l’origine, les fourgonnettes R4 étaient grises, non crème. Et pourquoi l’avoir dotée, une fois encore (1) d’une grille de calandre chromée alors qu’elle était peinte comme la carrosserie. Il en va de même pour les pare-chocs. Les roues, d’un diamètre raisonnable, sont dotées de pneus bien trop larges. L’arrière est complètement loupé et simplifié avec une lunette trop rectangulaire. Et dépourvu de tout monogramme. Peut-on m’expliquer à quoi correspond le cercle qui figure au milieu du girafon ? (Le volet articulé du pavillon destiné à faciliter le chargement). Et puis, il y a la bizarrerie des vitrages des portières : côté gauche, nous avons droit à une portière avec vitrage ouvert. Enfin presque, puisque sur les 4L il n’y avait pas de vitres descendantes mais des demie-vitres coulissantes. A l’avant en arc de cercle. C’est bien ce nous avons sous les yeux. Mais côté droit ? Et bien, il n’y a rien, ou plus exactement une vitre fermée  d’une seule pièce ! Alors, à vos marqueurs pour reproduire l’arc de cercle qui manque. Reste l’intérieur où nous trouvons deux sièges marron derrière un tableau de bord noir d’où émerge le levier de vitesses. Levier surmonté d’un rétroviseur rectangulaire. Et là se pose la question existentielle : y avait-il bien un rétroviseur à l’intérieur des premières R4 fourgonnettes ? Car beaucoup d’illustration de celles-ci les montrent uniquement dotées de rétroviseurs extérieurs. Côté gauche, fixé sur le montant du pare-brise et côté droit, placé sur l’aile. Mais rien à l’intérieur, ni au-dessus du pare-brise, ni fixé au-dessus de la planche de bord. Alors qu’il y avait un rétroviseur triangulaire fixé ainsi sur les premières berlines. A tout le moins il manquerait le rétroviseur droit. Pour terminer, le soubassement est très peu détaillé. Modèle bien décevant.

 

_(1)Modèles antérieurs : au moins deux, n°35 de la collection espagnole Furgonetas d’antaño et n°97 de la collection des Camionnettes d’antan

CH43 2011 2 etoiles 
 

VENTURY 260 « Atlantique » de 1992

Ixo/Altaya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 19 
4599GR Venturi 260 noire 

Pourquoi noire ? Ou plutot, pourquoi Atlantique ? Alors que la 260 Atlantique était en fait une série limitée de 25 exemplaires. Série limitée dont l’unique choix de couleurs pour la carrosserie était le bleu métallisé. Et le mobilier intérieur, spécifique, était gris. Allez comprendre…

 

Il s’agit d’une simple 260 équipée d’une lame sous le spolier avant et de jantes en carbone, car le mobilier intérieur n’est pas celui – allégé et composé de deux sièges baquets – de l’Atlantique. D’autant qu’aucun logo spécifique à cette série limitée ne figure sur la voiture. De plus, ce mobilier aurait du être gris, et non couleur cuir. Pour le reste, nous retrouvons facilement les lignes et volumes de la 260. Le pare-brise est bien confié à un seul balai d’essuie-glace. La proue est réaliste avec ses optiques principales rabattues, surmontant les ensembles veilleuses-clignotants correctement colorés. Ensembles surmontant eux-mêmes des antibrouillards.  Les jantes sont d’un très joli dessin mais équipées de pneus trop gros. Taille basse sur la vraie. Il n’y a pas de reproduction des disques de frein. Comme à l’avant, le panneau arrière arbore l’écusson de la marque. Les feux arrière sont rapportés, et plastique et correctement colorés. Un cartouche affiche le monogramme Venturi 260. Deux sorties d’échappement chromées et creuses, dépassent au travers de la jupe. La petite lunette arrière, verticale, est cachée sous l’aileron de toit. L’habitacle est bien celui des modèles de série avec un mobilier  caramel très bien sculpté. Il comprend aussi une très belle présentation des nombreux cadrans du large tableau de bord et des commandes placées sur la console centrale. Il n’y manquerait que quelques touches de peinture alu sur les accessoires des contreportes pour en faire un modèle boutiques. Le soubassement est  détaillé. Mais pourquoi vouloir la présenter sous le nom de 260 Atlantique ?

 
CH43 2011 4 etoiles+ 
 
Test du Garage moderne 
 Je ne suis pas encore en mesure de vous présenter tous les composants de ce test car à ce jour je n'ai reçu que les numéros 1 et 3 de ce test.
 
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 14:38
2013-CH43 8eAnnee
    
 n° 374 du 08 octobre 2012
 
 Modèles presse
 

Semaine du 01 au 07 octobre 2012

 

Collection Classiques de l’automobile

 

La prolongation de cette collection est bel et bien confirmée puisqu’il y aura dans huit jours la sortie d’un numéro 71 qui sera une énième fourgonnette Renault R4F. Et puis, circule sur FA une liste des modèles à venir. Officielle ou pas ? Toujours est-il qu'elle contiens des modèles qui n'y ont pas leur place, telles l’Audi Q7 ou la Chrysler Airflow. Par contre, selon cette liste, nous aurions tout de même droit à quatre Simca/Chrysler/Talbot : Horizon GLS, 2 litres, 1100TI et Rancho.

 

Ce qui veut dire quatre doublons, alors qu’il aurait été possible de nous proposer des versions inédites à peu de frais : à titre d’exemples, Montlhéry 1958 à partir de l’Elysée, 1000 Spécial à partir d'un des nombreux moules de la 1000, Monaco 1962 bicolore à partir de la Monaco Spécial, voire 1100 LX à partir de la 1100 3 portes ou une 1100 Spécial à partir de la 1100 TI. Dommage ! Vraiment dommage !

 

Heureusement qu’il y a une collection brésilienne qui pourra nous proposer des dérivées de notre Chambord. Est-ce aussi cela, la délocalisation ? 

 
 

BEDFORD Foyd de 1953

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 68

 

Ce camion étant de petite taille, connait le même sort que ces congénères français comme le Renault Galion. Il ne sera pas présenté sur CH43, d’autant plus qu’il s’agit en fait d’une version militaire aux couleurs de la Royal Canadian Air Force !!! 
 
 

GAZ M4, Volga 3110 de 1998

Ixo/Altaya – collection Taxis du monde, n° 04 
4597GR Gaz Volga 3110 jaune 
 J’avais prévu de ne me procurer que les taxis français de cette deuxième édition, mais mon pressier ne la recevant qu’en un seul exemplaire, j’ai du acheter cette Volga 3110 pour pouvoir trouver dans quinze jours la Ford Vedette 1954 ! Et pour une fois, le modèle de la collection  diffère – très légèrement je dois bien le reconnaître – du modèle du test. En effet, au lieu et place de plaques en cyrillique nous avons droit à une plaque d’immatriculation peu réaliste ! Pour le reste, je vous renvoie à ce que j’ai écrit dans le n° 347 de CH43 du 02 avril 2012.
CH43 2011 3 etoiles
 

LIGIER JS2 coupé de 1972

Ixo/Altaya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 18 
4595GR Ligier JS2 bleue 
Il y avait très longtemps que l’on ne nous a pas proposé une version civile de la JS2. Voila qui est fait aujourd’hui. Et d’assez belle manière. Mais je suis encore un peu sur ma faim, question nuance du bleu retenue pour sa livrée et diamètre exagéré des roues et pneumatiques. Pour le reste, nous retrouvons très facilement les lignes et volumes signés Frua. Mis en valeur par une belle gravure et un bon niveau de finition. Je commencerai par les beaux essuie-glaces antagonistes placés à la base du pare-brise. Je poursuivrai avec la belle grille de sortie d’air placée entre les optiques protégées par leurs bulles dans lesquelles sont gravées les clignotants avant. Bravo ! Par contre, la prise d’air sous le pare-chocs n’est que suggérée. Le dessin des jantes est fidèle mais leur diamètre et trop important.  Les rétroviseurs extérieurs à la coque obus sont correctement placés. Les vitrages latéraux jouissent d’un fin entourage chromé. Les feux arrière, d’origine coupé/cabriolet 504 première génération, sont très bien reproduits, en plastique correctement coloré. Deux doubles sorties d’échappement émergent sous le pare-chocs. La grande lunette arrière laisse voir le coffrage du moteur et la cavité destinée à recevoir quelques bagages. Mais c’est l’intérieur de l’habitacle qui devrait retenir l’attention tant il semble avoir été traité avec soin. Sa gravure y est très belle et fine. Les contreportes et le tunnel de servitude sont gris alors que planche de bord et sièges baquets sont noir. Et puis il y a la représentation des nombreux cadrans ornant le tableau de bord et la console centrale. Le soubassement est un peu détaillé au niveau de la mécanique. 
CH43 2011 4 etoiles+ 
 

LOTUS Seven de 1965

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 70 
4594GR Lotus Seven verte 
« Je ne suis pas un numéro ». Qui se souvient de cette célèbre réplique que Patrick McGoohan envoyait à chaque épisode de la série télévisée britannique « The prisoner » ? Et pourtant c’est bel et bien la réplique de la Lotus Seven qu’il utilisait dans cette série qui nous est proposée pour la seconde fois cette semaine. En effet, elle nous fut déjà proposée en son temps dans la collection des Voitures de rêve (n°18). Ce qui explique que les deux versions possèdent les mêmes livrée et immatriculation : KAR120C. J’ajouterai pour terminer ce comparatif que celle des Voitures de rêve est la plus fidèle des deux car elle possède des enjoliveurs centraux chromés qui ont été remplacés par des enjoliveurs alu mat sur celle parue cette semaine. Pour le reste nous retrouvons facilement les lignes et volumes de ce modèle emblématique des petites sportives britanniques avec le long fuselage du capot moteur et ses ailes apparentes. Les phares sont correctement placés entre ailes et capot moteur. La sortie d’échappement chromée court toujours entre les roues du côté gauche. Les feux arrière sont rapportés, en plastique rouge. La roue de secours est toujours extérieure. Le poste de conduite donne l’illusion du cuir pour les deux petits sièges. La planche de bord est dotée de ses cadrans derrière le volant sport à trois branches. Le soubassement est un peu détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles 
 
BONUS
Je pensais être en mesure de vous présenter dès ce numéro, la fameuse dépanneuse U23 proposée en annexe au test du Garage moderne, mais c'était sans compter avec les grèves dans la diffusion de la presse et les lenteurs de la Poste. J'espère seulement que ce n'est que partie remise. En attendant voici deux des dernières voitures de la collection Blake & Mortimer
 
BM44GR Jaguar MKII
JAGUAR MkII 
 
BM45GR Triumph Herald
TRIUMPH Herald 
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 15:29
2013-CH43 8eAnnee
 
 n° 372 du 24 septembre 2012
 
 Modèles presse
 

Semaine du 17 au 23 septembre 2012

 

L’actualité presse de cette semaine est inhabituellement riche en sorties. Pensez, au moins cinq modèles m’intéressant. Elle m’incite à reporter au numéro de la semaine prochaine, où il n’y aura rien en presse de prévu, la présentation de modèles issus des collections 2cv Citroën et Opel. Et à garder pour plus tard la présentation de modèles boutiques. Il y avait bien longtemps que cela n’était pas arrivé pour ne pas le signaler.  
 

BUGATTI Type 41 Royale, Coupé de ville de 1930

Ixo/Altaya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 17 
4592GR Bugatti Royale T41 

Autant l’écrire d’entrée de jeu, ce modèle m’a interpellé par le diamètre de ses roues qui m’a paru trop petit. En effet l’original était équipé de roues de grand diamètre dont l’étalon de reproduction au 1/43ème était celui des roues que Solido – pour ne citer que lui – a utilisé tout au long de la production de sa propre réduction. Pourtant Ixo a lui aussi, dans le passé, utilisé ce type de grandes roues puisqu’il en a doté deux des quatre Royale qu’il a proposé dans la collection des Voitures classiques : le cabriolet Esders (n° 01) et le coach Weymann (n° 38). Par contre, pour les deux autres, il a opté pour des roues de diamètre inférieur, que l’on retrouve aujourd’hui. Celles étaient montées sur le coach Kellner (n° 45) et la limousine carrossée par Park Ward (n° 48). Pourtant, il semblerait que ces roues, plus petites, soient vraiment à l’échelle… Alors, à chacun de juger.

 

Pour le reste l’ensemble est plaisant à contempler mais perd malgré tout de sa majesté. Si la forme de la calandre est réaliste, il n’y a aucune gravure de la grille. La pièce est parfaitement lisse.  La courbe des ailes est correcte et le dessin des poignées des portières, réaliste. A l’arrière, deux goulottes de remplissages du réservoir sont représentées, de part et d’autre de la roue de secours. Deux petits feux rouges sont placés sur l’aile gauche. L’immense planche de bord reçoit ses cadrans derrière un volant à quatre branches. Frein à main et levier de vitesses sont bien représentés. Le compartiment fermé pour les passagers arrière laisse deviner deux places séparées par un large accoudoir. Le soubassement est peu détaillé. 

CH43 2011 4 etoiles 
 

FIAT-ABARTH Grande Punto S2000 (rallye du Portugal 2008)

Equipage José Pedro Fontes/Antonio Costa

Ixo/Altaya – collection Passion du rallye, n° 59 
4589GR Abarth Gde-Punto rou 
Attirante par sa livrée rouge et blanc, cette Grande Punto séduit l’œil par le mélange de ses couleurs. Nous retrouvons assez bien facilement les lignes et volumes courbes de l’original ainsi sa décoration qui parait complète. Notons la présence, tant à l’avant, qu’à l’arrière, des crochets de remorquage. Les jantes semblent dotées de disques de frein que l’on ne voit pas. De « vrais » miroirs équipent les rétroviseurs latéraux. Outre les feux arrière verticaux, il y a aussi le feu de brouillard qui est rapporté, en plastique rouge.  Par rapport à un précédent modèle où je me plaignais d’un équipement simplifié, ici nous retrouvons un bel arceau-cage qui protège les deux sièges baquets avec harnais, l’extincteur et une roue de secours. Le soubassement à fond plat est peu détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

MAN 19-240 H de 1975

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 67
4591GR Man 19-240H bleu 
Après le 626HA aux couleurs de la Shell et au capot court, voici aujourd’hui le 19-240 H à capot plus long. Nous retrouvons très facilement les lignes et volumes de la production MAN de l’époque, surtout bien mise en valeur par sa livrée bleue représentative de la marque. Optiques principales, clignotants et feux de gabarit avant sont rapportés, en plastique et colorés. En plus des essuie-glaces, des rétroviseurs et des tiges de gabarit, l’aile avant droite supporte le champignon d’aération. Le plateau est doté d’une bâche ouverte. La portière droite est dotée d’un œilleton en sa partie inférieure. Les feux arrière ne sont que peints. Le mobilier de la cabine est tabac et composé du siège du chauffeur et d’une banquette biplace. Les nombreux cadrans du tableau de bord sont placés derrière le volant. La représentation du châssis est originale. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

RENAULT Colorale Prairie (taxi de Lisbonne)

Ixo/Altaya – nouvelle collection Taxis du monde, n° 03 
4590GR Prairie taxi verte 
4590GS Prairie taxi verte 
Après sa représentation par Solido (voir le n° 368 de CH43 du 27 août 2012), voici la version Ixo de la Colorale Prairie taxi dans sa livrée des taxis de Lisbonne de l’époque. Si nous retrouvons facilement les lignes et volumes de l’original, Ixo n’a pas fait l’effort produit par Solido de nous proposer la finition intérieure propre aux taxis, c'est-à-dire avec cloisonnement intérieur, emplacement à bagages à côté du siège conducteur et présence de strapontins face à la banquette arrière reculée. Ici nous avons affaire à une présentant ordinaire avec simplement deux larges banquettes. Ceci est d’autant plus regrettable que la voiture est immatriculée dans l’ancien département de la Seine, alors qu’elle est censée représenter un taxi ayant circulé à Lisbonne, capitale du Portugal ! Il manque donc le taximètre sur l’aile avant droite. Sinon, l’ensemble est plaisant à regarder avec son imposante grille de calandre style 4cv première génération, ses avertisseurs sonores placés au-dessus du pare-chocs avant et ses monogrammes  phototamponnés sur les côtés du capot moteur et sur l’abattant arrière. A noter cependant, qu’une fois encore, les pneus sont bien trop larges. Il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas si longtemps ils étaient bien plus étroits que de nos jours. Les clignotants latéraux et les feux arrière sont simplement peints. Le mobilier intérieur est seulement noir. Le soubassement est peu détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

TALBOT 1510SX de 1982

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 69 
4586GR 1510SX rouge 
Contrairement à ce qui est indiqué sur le socle ou la couverture du fascicule, il ne s’agit pas d’une Talbot 150GT espagnole mais bel et bien d’une TALBOT 1510SX française qui nous est proposée cette fois ci. Nous retrouvons donc sous une livrée rouge le modèle qui nous fut proposé en son temps dans la collection Simca sous une livrée bordeaux (n° 69). Et contrairement à ce que l’on pourrait penser à prime abord après ce premier constat, il ne s’agit pourtant pas d’un véritable doublon avec celle-ci. En effet, outre quelques détails de finition différents, comme par exemple les clignotants avant simplement peints et non en plastique orange, le dessus des boucliers avant et arrière est peint d’un fin trait alu pour reproduire les joncs chromés de l’original. De même le dessin de la grille de désembuage de la lunette arrière a été remonté ! Pour le reste nous retrouvons les mêmes errements question millésime : antibrouillards dans le bouclier avant et jantes alliage. Jantes montées lors du lancement de la gamme, donc AM 1981 plutôt que 1982. Lignes, volumes et coloris sont de bonne facture et la reproduction des chromes correspond bien à la finition SX. Les profils arborent le cartouche1.6 indiquant la cylindrée sous la protection latérale. L’arrière reçoit des feux en plastique bien colorés, une lunette dégivrante et dotée d’un essuie-glace. Les monogrammes sont aussi présents. L’intérieur reçoit un mobilier entièrement noir, mais le tableau de bord a perdu ses deux cadrans. Le soubassement est peu détaillé.  Mais au fait, je n’ai toujours pas écrit pourquoi ce modèle ne fait pas tout à fait doublon par rapport à celui de la collection Simca. Et bien, ce nouveau modèle n’est pas équipé d’un toit ouvrant comme le premier. En effet, ici le pavillon est plan. D’où nécessité de l’acheter pour certains inconditionnels de la marque. Subtil, non ? 
CH43 2011 4 etoiles 
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 15:27
2013-CH43 8eAnnee
 
 n° 371 du 17 septembre 2012
  

Modèles presse

 

  

Semaine du 03 au 09 septembre 2012

LADA 1500 de 1980

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 68 
4576GR Lada 1500 moutarde 
4576GS Lada 1500 moutarde 
Tiens, un air de déjà vu ailleurs avec cette Lada 1500. En effet, elle reprend le moule, non d’un modèle de presse mais du commerce traditionnel puisque l’on retrouve celui utilisé par Ist models (réf IST 018) pour nous proposer en son temps la Vaz 2103 dans une livrée bordeaux. Ici ce moule nous est proposé dans une livrée moutarde. Cette 1500 nous séduit à son tour par ses lignes et volumes qui bénéficient d’une bonne gravure et d’une finition correcte, mais simplifiée par rapport au modèle boutique. Beau modèle donc, à la calandre généreuse très travaillée avec ses quatre optiques rapportées. Mais les grilles à la base du pare-brise ne sont plus noires, mais laissées couleur caisse, tout comme celles placées à la base des panneaux de custode. De même, les essuie-glaces sont moins fins. Le profil est soigné avec ses chromes peints et ses roues au dessin correct. L’arrière reçoit des feux bien colorés et rapportés et un monogramme Lada 1500. Et à l’intérieur, si le mobilier est toujours aussi bien gravé et détaillé, le mobilier qui l’occupe est entièrement noir et le tableau de bord dépourvu de toute représentation de cadrans. Le soubassement est un peu détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

MINI COOPER WORKS S2000 (Rallye du Portugal 2011)

Equipage Armindo Araujo/Miguel Ramalho

Ixo/Altaya – collection Passion du rallye, n° 58 
4578GR Mini Cooper WRC 
Noyés sous la décoration chargée de ce modèle,  les lignes et volumes de cette Mini sont vraiment peu lisibles. D’autant que la gravure reste peu visible et parait manquer de finesse. Pourtant l’allure imposante de l’original est bien là. Les optiques avant et les feux arrière sont rapportés, en plastique et colorés simplement. Deux belles sorties d’échappement émergent du bouclier arrière. Le pavillon supporte la prise d’air et une seule antenne radio. Et le mobilier intérieur se limite à deux sièges baquets protégés avec un arceau-cage. Pas de roue de secours ni d’extincteur visibles ! Le soubassement à fons plat est un peu détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

PANHARD 24BT de 1964 (AM1965)

Ixo/Altaya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 16 
4579GR Panhard 24BT rouge 
4579GS Panhard 24BT rouge 

Jadis reproduite par les industriels institutionnels, cette berline 24 BT reparait aujourd’hui dans une belle livrée rouge, mais aussi avec un pavillon noir mat que l’on aurait préféré ne pas revoir ici.  Si les lignes et volumes de l’originale sont bien restituées, il y a quelques détails qui ont été oubliés ou mal interprétés. De plus, la gravure des entourages du haut des portières manque de précision.  Alors quels sont ces détails qui clochent ? D’abord les optiques principales qui sont très mal présentées à mon goût. De plus le dessin des pièces rapportées en faisant fonction ignore la présence des clignotants avant qui se trouvaient dans la partie supérieure de l’espace entre les phares. Puis il y a les trois petites grilles  faisant office de calandre. La plus importante, sous l’immatriculation, n’est même pas dessinée. Alors que les deux plus petites, placées sous le pare-chocs et à l’aplomb des ailes sont justes dessinées. Il manque aussi le monogramme Panhard placée côté droit, juste au-dessus du passage de la roue arrière.  Je terminerai par le dessin des jantes qui ne correspond à rien par rapport à la production Panhard car sur la 24 BT les enjoliveurs étaient quasi intégraux et sur les B et BA les jantes étaient différentes, notamment celles à ailettes. Pour le reste, nous sommes en présence d’un modèle assez bien fini avec les répétiteurs de clignotants sur les portières, les deux  sorties d’échappement de part et autre du pot de détente transversal. Il ne manque à l’arrière que le contour de la trappe d’extraction de la roue de secours. Mais bon, ici, ce n’est plus qu’un tout petit détail. Les feux arrière, si caractéristiques, sont bien étirés et colorés. A l’intérieur, le mobilier est gris bleu. Il est bien gravé et nous propose une planche de bord très complète. Le soubassement est détaillé. 

CH43 2011 4 etoiles+ 
 
 Ce nouveau décor est certainement d'origine L'eau rouge
 

Comme je l’ai fait précédemment, je ne présenterai pas ici le

 

RENAULT Galion citerne Esso

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 66

 

Celui-ci, de part ses dimensions très réduites, n’a pas non plus sa place dans cette collection mais aurait pu figurer dans la collection des Camionnettes d’antan.

 

 

 

Semaine du 10 au 16 septembre 2012

 

 test de la collection « L’âge d’or des garages - GARAGE MODERNE »

 

Le premier numéro du test de la collection « L’âge d’or des garages - GARAGE MODERNE » vient de sortir et que l’on peut découvrir sur FA vient de paraitre. Supposé devant se dérouler sur Calais, Le Mans et Nice, il est apparu qu’il serait aussi diffusé sur Reims et Poitiers. A surveiller donc, d’autant qu’en raison de la grève de diffusion de la presse, plus ou moins suivie suivant les régions, il semble que le test ne soit pas diffusé comme prévu. Je n’en parlerai en détail ici que lorsque j’aurai reçu l’intégralité des numéros le composant.

A noter qu’en plus de la collection proprement dite destinée à la construction d’un garage en trois dimensions, il y aura également une collection annexe permettant de se procurer dix véhicules dits « hors série ». Le premier de ceux-ci, accompagnera le numéro qui sera mis en vente le 02 octobre prochain. Ce sera une très belle dépanneuse réalisée sur la base du tracteur U23 réalisé par Ixo et offert aux abonnés de la collection des Camions d’autrefois.

Dossier à suivre avec un intérêt particulier, vu les premiers échos diffusés sur FA.

 
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 09:15
2013-CH43 8eAnnee
 
 n° 369 du 03 septembre 2012
          
 Modèles presse
 

Semaine du 20 au 26 août 2012

 

 

FACEL-VEGA Facel 6 de 1964

Ixo/Altaya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 15 
4566GS Facel-6 anthracite 
4566GR Facel-6 anthracite 
 Difficile de s’y retrouver facilement dans la galaxie des dénominations des modèles de Jean Daninos. Et pourtant, l’ultime déclinaison des « petites » Facel-Vega, cette Facel 6, dérivée de la Facellia vient compléter d’assez belle manière le parc de nos chères miniatures. Hélas pour moi, c’est encore une « demie-voiture », en ce sens qu’il s’agit encore d’un cabriolet proposé en version ouverte, sans pouvoir le transformer en version fermée à l’aide d’une capote jointe à la miniature. J’espère que le modèle boutique la fournira et qu’il sera doublé du coupé. Ceci étant, ce cabriolet reproduit de belle manière les lignes simples de l’original dans une belle livrée métallisée. La face avant est très soignée avec sa calandre chromée en trois parties, dont la centrale bien grillagée et surmontée de l’écusson de la marque. Calandre encadrée par une bonne reproduction des optiques Megalux verticales. Pourtant, il y a quelques imperfections. A commencer par la représentation du jonc chromé du haut de portière qui est trop généreuse et a entrainé une réduction de la hauteur des déflecteurs. Ce qui altère la vision de profil du modèle. Ajoutons, pour faire bonne mesure, des roues au diamètre trop important. A l’arrière, le monogramme Facel 6 figure bien au-dessus de la serrure de coffre. Les feux, circulaires, sont bien reproduits, alors qu’un petit feu de recul, orange, se trouve sous le pare-chocs. L’unique sortie d’échappement n’est pas creusée. L’habitacle est tabac blond. Il est très bien gravé et dessiné avec une très jolie planche de bord façon bois et affichant les principaux cadrans et voyants du tableau de bord. A noter que si le levier de frein à main est bien placé, à gauche du tunnel de servitude, il devrait en âtre aussi pour le rétroviseur fixé sur la visière de la planche de bord. En effet, il ne devrait pas être implanté en son milieu, même à gauche des cadrans centraux. Le soubassement est détaillé.  La Facel 6 en photos 
CH43 2011 4 etoiles+ 
 

FIAT 127 de 1972

Ixo/Hachette/Autoplus – collection Classiques de l’automobile, n° 67 
4535GR 127 ocre 
 Dans le n° 76 de l’alors Collec’Hebdo 43 du 22 janvier 2007, je vous avais présenté cette Fiat 127, parue dans une livrée rouge sous le n° 74 de la collection des Voitures d’antan. J’écrivais alors que « cette petite berline italienne présente des volumes réalistes alors que quelques libertés ont été prises avec ses lignes. Je n’en voudrais pour preuve qu’une face avant un peu trop verticale avec une calandre trop étroite et, au contraire, cinq ouvertures inférieures un poil trop larges. De profil aussi, où les entourages de fenêtres manquent d’épaisseur, mais surtout, où le dessin de la vitre arrière est faux en raison du manque d’inclinaison et d’épaisseur du montant de custode. De plus les pneus sont de trop grosse taille. A l’arrière dommage que les charnières du hayon ne soient pas présentes, que la lunette ne soit pas un peu plus rectangulaire et qu’il manque le système d’éclairage de l’immatriculation. L’intérieur, bien que noir, est bien détaillé avec compteurs au tableau. Le soubassement n’est pas détaillé. » Toutefois, si le modèle proposé aujourd’hui reprend le même moule il présente cependant quelques légères différences, à son désavantage. En effet, il a perdu le rétroviseur extérieur et les cadrans du tableau de bord. Et puis il y a cet étrange monogramme affiché sur le hayon arrière où l’on peut lire « FAIT 127 ». Pour clore ce chapitre, il y a aussi ce soubassement, non détaillé, mais avec un arbre de transmission vers les roues arrière. Mais la 127 n’était-elle pas une traction ? Une tout à l’avant ?
CH43 2011 3 etoiles 
 
 

Spécial « prochains modèles de la collection 2cv Citroën »

 

CITROËN 2cv Racing cup

Eligor/Hachette/AutoPlus – collection 2cv Citroën, n° 28
4568GR 2cv course 
 On dirait qu’elle a fondu sous l’effet de la chaleur et qu’elle ressemble à un calamar. Et pourtant il s’agit bien d’une 2cv, belge, une fois… de course. Ses lignes sont très profilées et sa livrée très originale. Outre ses deux petits essuie-glaces elle est dotée de petits rétroviseurs latéraux ronds. A l’avant, une large ouverture destinée au refroidissement du moteur (non reproduit) laisse passer deux grosses gaines de ventilation des freins.  A l’arrière le panneau de coffre accueille les feux et les goulottes de remplissage du réservoir. A l’intérieur, c’est le service minimum avec seulement le siège du pilote protégé par un arceau-cage, le volant et le (long) levier de vitesses. Le soubassement est original mais sans indication du fabricant.
CH43 2011 4 etoiles 
 
 
Sccop
 Nouveau moule

Et dire que j’avais ce nouveau moule sous les yeux depuis quelques jours et que je ne m’en étais pas rendu compte jusqu’à ce matin, où, après avoir mis en ligne ce nouveau numéro de CH43 j’ai voulu faire un peu de rangement sur mon bureau. Et là, j’ai été pris d’un doute au sujet d’un modèle que je ne peux vous présenter pour le moment. J’ai repris deux autres modèles de 2cv6 et je les ai comparés à celui-ci : la 2cv noire attelée à un corbillard, et la 2cv6 Spécial de M. Bernard Peres.

 

Aussi vais-je tenter de vous faire part des modifications constatées :

 

_ d’abord, la gravure du soubassement parait  identique mais diffère légèrement au niveau des articulations des bras de suspension arrière et le cartouche du fabricant n’est plus transversal mais latéral ;

_  le fond des passages de roues avant  n’est plus composé d’un demi-cercle complet. Il s’arrête derrière les puits de fixation des phares, puits qui n’existent pas sur le moule actuel ;

_ lesdits phares sont plus éloignés du capot  - alors que leur écartement est le même - car le capot moteur est plus étroit et pourrait enfin s’ouvrir ;

_ du coup il y a une nouvelle grille de calandre plus petite ;

_ les clignotants ont légèrement migré ;

_ le dessin des plis du capot est plus prononcé ;

_ le volet, sous le pare-brise, est en léger relief ;

_ le pare-brise parait plus grand ;

_ la gravure est plus fine, notamment en ce qui concerne la découpe des portières, surtout celles arrière ;

_ le dessin de la troisième vitre latérale est modifié et agrandi ;

_ la gravure des poignées des portières a été corrigée et reproduit maintenant leur base circulaire ;

_ les ailes arrière sont plus bombées ;

_ le bouchon du réservoir est légèrement plus gros ;

_ bien que peu visibles, il semblerait que la planche de bord et la colonne de direction soient elles aussi différentes. Mais cela peut aussi venir du choix du modèle reproduit.

 

Voila ce que j’ai trouvé. Peut-être y a-t-il d’autres détails modifiés, mais ceux-ci m’ont échappé. J’espère être en mesure de vous montrer rapidement ce nouveau moule car j’attends la 2cv6 du n° 29.

 

 

CITROËN 2cv6 Charleston "Spécial"

Eligor/Hachette/AutoPlus – collection 2cv Citroën, n° 29
4575GR 2cv6 Charleston vert 
  Cette version "spéciale" de la Charleston inaugure le nouveau moule réalisé par Eligor dont les principales modifications ont été indiquées plus avant. J'y ajouterai cependant que les pneus paraissent un peu plus étroits que jusqu'à présent.
CH43 2011 4 etoiles
 

CITROËN Acadiane bâchée à 6 roues

Eligor/Hachette/AutoPlus – collection 2cv Citroën, n° 30
4569GR Acadiane PU 6roues 
 Qu’il est beau cet étrange pick-up dans sa livrée vert pistache. Il jouit en plus d’une belle gravure même si ses volumes ont été peu vus sur nos routes. Il reprend la base de l’Acadiane sapeurs-pompiers que l’on a déjà vue dans cette collection. Mais son plateau est ici libre et coiffé d’une bâche ouverte qui permet de voir les deux portières à l’arrière de la cabine, alors que son abattant est encadré de feux verticaux rapportés et bien colorés. Il y a toujours le crochet de remorquage. A noter que l’habitacle n’est doté que de deux sièges, pour le conducteur et un passager, l’espace aménagé  derrière étant nu. Le soubassement est détaillé.
CH43 2011 4 etoiles 
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 09:35
2013-CH43 8eAnnee
 
 n° 367 du 20 août 2012
  
 Modèles presse
 

Contrairement à ce que j’ai écrit la semaine dernière, ce ne sera pas une collection dédiée aux voitures de rallye qui nous sera proposée à la rentrée, mais une collection consacrée aux taxis du monde. Le premier numéro devrait être disponible dans la semaine qui commence (du 20 au 26 août). Ce sera un taxi Panhard Dyna Z aux couleurs de la compagnie G7, présenté dans le n° 342 du 27 février 2012 de CH43. Cette collection reprenant un certain nombre – pour ne pas dire un nombre certain - de modèles déjà parus lors d’une première édition, je ne m’en ferai pas l’écho ici.

 

 

 

Semaine du 30 juillet au 05 août 2012

 

 

CITROËN 2cv6 Mam’Goudig

Eligor/Hachette/AutoPlus – collection 2cv Citroën, n° 24 
4561GR 2cv mam-Goudig 
Peut-être un modèle classique, juste décoré, mais un des modèles de cette collection qui me plait par sa simplicité. D’accord il n’y a pas la grosse poupée bretonne à l’intérieur, mais la voiture est plaisante dans cette livrée blanche et rouge aux couleurs d’une marque de cidre bretonne. Pour le reste nous retrouvons le moule très connu avec ses qualités et ses défauts. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

Semaine du 06 au 12 août 2012

 

  

DELAGE D8 120-S coupé Pourtout Aéro de 1938

Ixo/Altaya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 14 
4563GR Delage D8 grise 
4563GS Delage D8 grise 

Pourquoi, dès que je suis en face d’une Delage signée Georges Paulin, je l’imagine conduite par le loup de Tex Avery. Oui celui qui a une langue d’un mètre de long qui pend dès qu’il croise une jolie femme. C’est vrai que le capot de sa voiture s’allonge aussi. N’y voyez qu’une allusion fortement volontaire… Ceci étant, ce nouveau coupé carrossé par Pourtout n’est pas sans rappeler celui qui nous avons connu il y a quelques années dans la collection des Voitures classiques, n° 10 à la livrée dorée. Comme pour le précédent, les lignes et volumes de l’original sont bien rendus, même si les différents éléments laissent apparaître des joints peu discrets, notamment au niveau des ailes arrière. Dans une vitrine cela se verra peu.Pourtant si l’allure générale est la même, moult détails diffèrent. A commencer par un pare-brise en deux parties équipées d’essuie-glaces antagonistes, placés au bas dudit pare-brise. Les deux volets du capot moteur sont dotés d’ouïes de refroidissement. A noter qu’il manque le dessin de la pognée de fermeture à l’extrémité avant de ces volets. La calandre est correctement cintrée et dotée d’une assez belle grille. Grille surmontée de l’écusson de la marque. Les roues sont ajourées et dotées de pneus à flanc blanc. A l’arrière, très fuselé, nous trouvons une petite lunette en demi-cercle et en deux parties. Le couvercle du coffre reçoit l’immatriculation et l’unique feu rouge, rétro-éclairés. A l’intérieur, le mobilier est bien dessiné et proposé en bleu. Il y a une belle planche de bord avec de nombreux cadrans, derrière un volant à quatre branches. Le soubassement est faiblement détaillé. En photos 

CH43 2011 4 etoiles 
 

SAVIEM PX40 de 1978

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 64 
4562GR Saviem PX40 boucher 
 Alors que le GR260 aux couleurs de Stenval (n° 22 de cette même collection) avait pu se mettre sur les rangs au titre de la miniature de l’année lors de sa sortie, ce PX40 peut facilement relever le flambeau à son tour, tant sa présentation est seyante. Il est vrai que cela n’est pas trop difficile pour lui puisqu’il reprend tous les composants du premier : cabine, châssis et remorque avec Thermo king… Pourtant de nombreuses différences existent entre les deux, à commencer par la migration des phares dans le pare-chocs, permettant à la grille de calandre de s’étaler sur toute la largeur de la cabine. La marque Berliet et son logo en forme de locomotive stylisée ont laissé leurs places à celui de Saviem et au losange de Renault. A propos de ce dernier, il n’y a que trois barres – au lieu de quatre – dans celui-ci !!!! Il y a aussi les petits déflecteurs d’air sous les bras des rétroviseurs extérieurs. Ajoutons y les nouvelles jantes des roues avant et arrière qui ne sont plus du type artillerie.  A l’arrière, la barre anti encastrement reçoit des feux rapportés, en plastique, et correctement colorés. Ce camion, censé transporter des quartiers de viande, arbore bien les mentions obligatoires pour ce type de transport, à côté du bloc réfrigérant. Je laisse aux spécialistes de la chose pour vérifier que ce qui est inscrit est en conformité avec l’immatriculation de ce camion. A l’intérieur, le mobilier est toujours aussi succinct et limité à deux seuls sièges. Par contre, les contreportes et la planche de bord sont caramel clair. Cette dernière affiche les nombreux compteurs du tableau de bord. Le châssis est classique.
CH43 2011 4 etoiles+ 
 

SUZUKI JS 413 de 1984

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 66 
4564GR Suzuki SJ413 blanc 
Si cette nouvelle offre du petit 4x4 Suzuki reprend la présentation de celle faite dans la collection espagnole Nuestros queridos coches años 80, n°34 dont la livrée était vert olive foncé, elle diffère de celle de la collection de l’autre collection espagnole Nuestros Coches de Policía, n° 37 où nous avions un 4x4 bleu aux couleurs des Mossos d'Esquadra. En effet, ce dernier serait un JS 410 doté d’une calandre à ouvertures verticales, genre Jeep, alors que les deux autres, dont celui de cette collection, seraient des JS 413 à la grille de calandre horizontale. De plus, et par rapport au 4x4 espagnol, la version française est bel et bien dotée d’ensemble veilleuses-clignotants placés dans le bouclier avant. Pour le reste nous trouvons la même présentation avec décoration latérale et jantes à rayons spécifiques. Les feux arrière sont toujours rapportés, en plastique correctement coloré. Une belle sortie d’échappement dépasse sous le pare-chocs. A l’intérieur le mobilier est toujours doté de sièges bicolores blanc et noir. Par contre le tableau de bord a perdu ses cadrans. Economie ? Le soubassement est quasiment détaillé en 3D. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

Semaine du 13 au 19 août 2012

 

CITROËN 2cv  "Polente" du Schleswig-Holstein (D)

Eligor/Hachette/AutoPlus – collection 2cv Citroën, n° 25

 

 Présentée en avant première dans le n° 357 du 11 juin 2012. 
 
 BONUS
Trois modèles dee la collection Blake et Mortimer, que l'on retrouvera bientôt dans la gamme PremiumX en boutiques. 
 
BM42GR Nash 
NASH Ambassador 
 
BM43GR Packard 
PACKARD Chieftain 
 
BM44GR Austin Atlantic 
 AUSTIN Atlantic
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 10:05
2011-08 CH43 7eAnnee
 
 n° 362 du 16 juillet 2012
 
 Modèles presse
 Spécial collections Hachette/AutoPlus

MERCEDES G500 de 1993

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 64
4541GR Class-G500 gris
4541GS Class-G500 gris
Ce gros 4x4 qu’est le G500 n’est pas totalement une nouveauté presse puisqu’il nous fut déjà proposé sous une livrée noire dans la collection dédiée à Mercédès (n° 12). Même si ce moule nous restitue de façon correcte les lignes et volumes imposants de l’original, il nous les restitue de manière moins convaincante que celui produit par Hongwell que l’on trouva notamment sous le label Cararama (le gris foncé)qui jouit d’une gravure plus fine et de nombreux détails mieux mis en valeur et plus complets, comme la présence des disques de freins avec étriers – absents sur le modèle d’Ixo) ou encore les marchepieds latéraux rapportés, voire la présence d’un toit ouvrant vitré. A l’inverse, l’Ixo possède des feux d’aile rapportés, en plastique transparent. La calandre est réaliste et encadrée par quatre optiques rapportées.  Le dessin des jantes alliage en étoile à cinq branches est correct. Les vitrages sont affleurant. A l’arrière, le cache roue de secours est toujours siglé Mercédès et le monogramme G500 placé à sa gauche. La lunette arrière est dotée d’un essuie-glace et d’une grille de désembuage. La plaque d’immatriculation surplombe un crochet de remorquage qui pourra permettre d’y atteler une remorque chargée d’une voiture de rallye par exemple. A noter une inversion des feux arrière, leur partie blanche devant se trouver à l’extérieur des parties rouges. A l’exception des cadrans du tableau de bord, tout le mobilier intérieur est noir. Le soubassement est peu détaillé (alors que celui d’Hongwell est en quasi 3D). 
CH43 2011 4 etoiles
 

Contrairement à ce qui a été écrit il y a peu sur FA je ne suis pas encore en mesure de vous montrer le nouveau moule de la 2cv réalisé par Eligor, mais voici trois modèles proposés récemment.

 

CITROËN 2cv Méhari du désert

Eligor/Hachette/AutoPlus – collection 2cv Citroën, n°13 
4542GR 2cv AKS mehari 
 Belle transformation réalisée à partir d’une Acadiane, cette 2cv Méhari du désert restitue de belle manière l’originale, même si, par exemple, les barres de renfort faisant fonction de garde corps sont trop volumineuses pour être vraiment réaliste. Ou encore, la peinture noire censée représentée l’absence des petits volets latéraux du capot moteur. Mais bon, oublions cela pour noter l’originalité du modèle avec ses gros chevrons, sa plaque de protection inférieure, ses jantes Delta Mics et les divers accessoires accrochés à ses flancs ou fixés sur son plateau, dont une « chèvre » faisant fonction d’outre à eau.  L’arrière possède des feux rapportés, en plastique correctement coloré. Les deux sièges sont d’un dessin inédit, derrière une planche de bord seulement protégée par un petit saute-vent. Le soubassement est un peu détaillé.
CH43 2011 4 etoiles
 

CITROËN 2cv Camionnette Top Chop

Eligor/Hachette/AutoPlus – collection 2cv Citroën, n°14 
4543GR 2cv AZU surbais jaun
 Encore une œuvre originale, réalisée cette fois à partir d’une fourgonnette AZU. Déjà qu’un pare-brise de 2cv n’était pas un parangon de grandeur, celui de cette voiture relève plus de la meurtrière horizontale.  Rabaissée fortement, elle possède des phares encastrés dans les ailes avant et une garde au sol réduite. Absence de pare-chocs à l’avant. Elle est dotée de roues aux pneumatiques larges. Les ailes sont d’un seul tenant avec le reste de la carrosserie. Les feux arrière sont encastrés et peints. Le mobilier intérieur est entièrement noir et le soubassement un peu détaillé.
CH43 2011 4 etoiles
 

CITROËN 2cv Pick-up Sapeurs-pompiers

Eligor/Hachette/AutoPlus – collection 2cv Citroën, n°14 
4544GR 2cv PU SP 
 Ce petit pick-up 2cv est aménagé aux couleurs des Sapeurs-pompiers de Marignane. Il est équipé d’un coffre rectangulaire et d’un dévidoir de tuyaux placés sur son plateau. Le tout est surmonté par un portique recevant une échelle coulissante non fonctionnelle. A ce pick-up est attelée une petite remorque dotée d’un autre dévidoir de tuyaux. Dommage qu’une fois encore les accessoires manquent de finesse. Ce qui est très récurrent avec ce réducteur. L’ensemble reste malgré tout plaisant et figure certainement dans nombre de collections dédiées aux véhicules des Sapeurs-pompiers.
CH43 2011 4 etoiles
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 15:48
2011-08 CH43 7eAnnee
 
 n° 360 du 02 juillet 2012
 
 Modèles presse
 

Semaine du 25 juin au 01 juillet 2012

BERLIET GLM10 de 1957

Service des essences des armées

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 63
4539GR Berliet GLM10 citern
4539GS Berliet GLM10 citern
4539GT Berliet GLM10 citern 
 Voila un modèle qui devrait recevoir un large accueil, car non seulement les collectionneurs de camions seront séduits, mais aussi ceux friands de véhicules militaires. Restera la question de la concordance du 1/43ème avec les autres engins.  Toujours est-il que ce nouveau GLM10 est fort séduisant dans cette livrée du Service des essences des armées avec sa cabine à couchette, sa visière et sa citerne. A noter que si le dernier camion n’avait pas de roue de secours, celui-ci en possède deux. Comme sur la première version de ce modèle, rappelez vous le plateau bâché d’un transporteur algérois. Comme toute citerne qui se respecte il y a toujours les deux tuyaux placés dans les goulottes latérales. Mais venons à ce qui porte à interrogation. En effet, qui dit camion militaire, dit respect de certains détails. Or il me semble que cette livrée brillante aurait du laissé sa place à une livrée satinée, voire carrément matte. Ce détail sera facilement corrigé par les inconditionnels de la retouche. Mais à mon avis il y a plus important. L’immatriculation arrière ne devrait pas se trouver sur le support droit, mais sur celui de gauche. Comme sur tout véhicule routier. Et puis il manque quelque chose à l’arrière pour en faire un véritable véhicule militaire. Mais aussi à l’avant. Il manque les feux « sourds ». C‘était en fait gros comme des boites de cirage cylindrique avec deux petits rectangles colorés pour les feux arrière/stop et les clignotants. Il devrait y avoir les mêmes à l’avant pour les phares. Le châssis est classique et seul le premier essieu arrière est moteur.
CH43 2011 4 etoiles 
 

MATRA M530 LX de 1970

Ixo/Altaya – collection Voitures françaises d’autrefois, n° 12
4540GR Matra M530 jaune
4540GS Matra M530 jaune
 Est-ce parce que l’on a très attendu la relève avec les versions proposées à l’époque par Dinky Toys et Norev que beaucoup, comme moi, se sont empressés d’acheter celle proposée il y a peu par Solido ? Toujours est-il que je reste un peu sur ma faim devant cette M530 proposée par Ixo. D’abord son volume parait important. Ce que confirme la comparaison avec les trois modèles précités qui ont des dimensions et des volumes quasi identiques et plus petits. Ensuite il y a cet avant que je trouve « gonflé », manquant un peu de plongée vers l’avant. Mais là c’est peut-être une question d’appréciation.  Le résultat reste malgré tout acceptable. Ce qui l’est moins, à mon avis, c’est encore le mélange des genres, ou des millésimes. Je m’explique. La seule présence, à l’avant, des deux éléments faisant fonction de pare-chocs de part et autre de la petite prise d’air ovale, donnerait à penser que l’on soit en présence d’un des tout premiers modèles, apparus en 1967. Or, il n’en serait rien à la lecture de ce qui figure sur les cartouches placés en bas des montants de custode, où l’on peut livre M530LX. D’où un modèle apparu en 1970. Mais alors, où sont passés les butoirs avant dont cette version était équipée (comme sur la Solido), mais aussi le panneau arrière, noir mat, avec son encadrement chromé ?  C’est à mon avis ce dernier millésime qui serait le bon, avec l’absence d’entourage chromé de la baie arrière relevable, qui n’est plus encadrée que par des joints en caoutchouc. Et que penser des enjoliveurs de roues, qui ne sont pas d’origine ? Accessoires ?  Je déplore l’absence de tout monogramme Matra Sports sur le panneau arrière, entre feux et pare-chocs, lequel est (à tort) représenté d’un seul morceau. Et les sorties d’échappement, bien creusées, sont trop rapprochées.  A l’intérieur, le mobilier, bien dessiné, est entièrement noir et seuls les deux principaux cadrans (sur les 6 qu'il comporte) sont représentés sur le tableau de bord. Le soubassement est détaillé, notamment au niveau du train arrière.
CH43 2011 4 etoiles
 

OPEL Corsa 1.2 S Luxus de 1982

Ixo/Hachette/AutoPlus – collection Classiques de l’automobile, n° 63
4534GR Corsa verte
 Déjà vue dans la collection Opel diffusée sur le marché allemand, cette Corsa bénéficie d’une présentation de bon aloi dans sa livrée vert kaki très germanique. Elle propose des lignes et volumes bien rendus, avec ses élargissements au niveau des passages de roues et une gravure bien nette.  Les essuie-glaces, rapportés, en plastique noir, sont assez bien reproduits. La calandre est bien gravée et affiche l’éclair de la marque en son centre. Les optiques sont rapportées, en plastique transparent. Les clignotants avant sont vraiment trop pâlichons pour être orange comme sur la vraie. Le bas de la carrosserie avant est traversé par l’anneau de remorquage. Une première – à mon avis – sur une voiture de série ordinaire, que ce soit sur un modèle presse ou un modèle boutique. Le monogramme Luxus est phototamponné sur les portières. A l’arrière les blocs des feux verticaux sont rapportés, en plastique correctement coloré – à l’exception du feu de recul qui devrait être blanc et non rouge, côté droit. Le hayon ne reçoit pas l’essuie glace de la lunette arrière. Lunette qui surplombe les monogrammes Corsa 1.2S côté gauche et Opel côté droit.  Le mobilier intérieur, bien gravé, est entièrement noir et possède bien les appuie-têtes largement ajourés de la vraie. A noter sur ce modèle que les cadrans, du tableau de bord et du haut de la console centrale, sont présents. Le soubassement est quasiment non détaillé.
CH43 2011 4 etoiles
 

Deux voitures de la collection Blake et Mortimer

 

Comme pour toute voiture dérivée d’une bande dessinée je ne ferai aucune description de ces modèles. Toutefois, comme il y a trop de ressemblance entre ceux-ci et ceux existant dans le commerce ou dans d’autres collections, je signalerai celle-ci. Cela se conçoit d’autant plus aisément qu’il serait dommage de refaire un moule alors qu’il en existe un autre chez un confrère qui accepterait de sous-traiter. 
 

LANCIA Aurelia GT de 1957

Eligor/Hachette – collection Voitures de Blake et Mortimer,n° 33 
BM33GR Lancia Aurelia
BM33GS Lancia Aurelia 
Malgré un poste de conduite à gauche, et non plus à droite, nous retrouvons un moule utilisé par Ixo pour notamment sa Lancia Aurelia B20 GT de 1957 de la collection Rallye de Monte-Carlo, n° 47. Regarder notamment les bosses sous le chrome de bas de caisse et le trou sous le pare-chocs arrière qui accueillait un feu de brouillard sur l’Ixo. 
 

GAZ 13 Tchaika de 1965

Eligor/Hachette – collection Voitures de Blake et Mortimer,n° 35
BM35GR Gaz 13
BM35GS Gaz 13 
 Là il faut se tourner vers la production commerciale de la gamme Ist models (n° Ist 085) pour retrouver le moule d’origine. La voiture de droite est de fabrication soviétique.
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presse française