Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 10:51
2010-02 transit CH43
 
 n° 270 du 11 octobre 2010
 

Pourquoi ?

 

 Lorsqu’en janvier 2006 j’ai réactivé le sujet : la Studebaker Starliner 1953-1955 en miniature » pour en faire « l’arrière salle » j’avais spécifié que chacun était libre de critiquer mais en respectant les règles de la courtoisie. Or, il y a peu, une nouvelle polémique, qui s’était faite jour dans « la grande salle », s’est transportée dans l’autre. Des propos peu amènes y ont été tenus et ont du être effacés. Ne reconnaissant plus l’ambiance que nous y avions installée au fils du temps, j’ai décidé de prendre du recul par rapport à ce sujet, en particulier et à FA en général.

Je comprends fort bien que des critiques soient formulées au regard des produits qui nous sont proposés ou sur la manière dont ils le sont. Moi le premier, je démarre au quart de tour quand il y a quelque chose qui ne va pas. Mais il y a aussi la manière de le dire ou de l’écrire. Et c’est là où le bat blesse.

Personnellement, je préfère modérer mes propos pour conserver la petite oreille que certains décideurs m’accordent pour me permettre de vous présenter certains modèles en quasi avant première, ce qui ne m’empêche pas de signaler ce qui ne va pas.

Et comme ce ne sont pas les derniers échanges qui vont arranger les choses, je souhaite donc, longue vie à l’arrière salle et aux autres sujets où j’intervenais jusqu’à présent.
 
 
 

Cruel retour en arrière

 

C’est l’effet que m’a causé la vue de la dernière livraison de la collection des Classiques de l’automobile, dont vous trouverez la présentation plus après. A la vue du programme de cette collection je me réjouissais de pouvoir compter une nouvelle Aronde P60  dans ma collection personnelle. Mais en la voyant, je me suis retrouvé projeté à l’automne 2004, au moment de la découverte de l’Aronde P60 Elysée, supposée de 1962, en n° 17 de la collection des Voitures d’antan, réduite par Ixo. Un modèle aux lignes incertaines.

Je m’étais étonné il y a quinze jours environ de le voir réapparaître en boutiques, alors que depuis Ixo nous avait livré de très belles P60 dans la collection Simca : d’abord la Monaco Spécial, puis l’Elysée et plus récemment la Montlhéry. Il y avait aussi le break Ranch, mais au pavillon manquant de courbure.

On a voulu faire d’une pierre deux coups ! Je crois bien que cela risque d’être raté.

 

Mais une interrogation subsiste et s’impose ? Pourquoi avoir fait appel à ce moule imparfait alors qu’il en existe au moins trois de très satisfaisants ?

 

Pour vous convaincre de la chose, et comme Collec’Hebdo 43 n’existait pas encore lors de cette première apparition de cette Aronde P60, voici les photos prises à l’époque.
GR1576 Aronde P60 creme
 
 
 Modèles presse
 

PEUGEOT 403 pick-up de 1957

Ixo/Altaya – collection Route bleue n° 61
GR4074 403 pick-up
Signé, Ixo, ce pick-up 403 n’est pas tout à fait nouveau pour les collectionneurs de modèles presse car sa cellule avant a déjà été proposée dans la collection des Camionnettes d’antan sous la forme d’une dépanneuse (n° 61).  Nous retrouvons donc des lignes et volumes acceptables dans une livrée gris souris pas assez foncé. Pourtant l’avant nous restitue assez bien la calandre des premières années de commercialisation. Dommage cependant que les éléments du pare-chocs soient chromés au lieu d’être de la même couleur que le reste de la carrosserie. Le plateau est inédit et proposé avec bâche ouverte à l’arrière. Arrière d’ailleurs étrangement dépourvu d’immatriculation (du moins sur l’unique exemplaire trouvé chez mon pressier). La cabine accueille deux sièges derrière la planche de bord et le volant blanc. Le soubassement est très travaillé, notamment pour toute la partie située sous le plateau qui est traitée en trois dimensions. Ce qui est très rare chez ce réducteur, pour ne pas être signalé. Il est vrai aussi, que la rusticité de l’original ne se prêterait guère à une autre interprétation…
z_Notation_2008-2008_3_etoiles.jpg
 

 SIMCA Aronde P60 de 1962

Ixo/Hachette/Autoplus – collection Classiques de l’automobile, n° 18

GR4073 P60 Elysee blanche
 

Liminaire – Mais qu’arrive-t-il à Ixo pour nous proposer à nouveau ce moule ? Ce moule qui est celui de l’Aronde P60 Elysée de 1962 qui fut proposé à l’automne 2004 sous le n° 17 de la collection des Voitures d’antan. Outre le fait que ses lignes et volumes sont approximatifs, il ne correspond pas du tout à la définition du coach P60 Monaco - comme indiqué sur le socle ou sur le fascicule d’accompagnement -  qui n’avait que deux portes. Voir photos ci-dessous. Oui, qu’arrive-t-il à ce réducteur ? Car il y avait ici l’opportunité de nous proposer un modèle inédit en repartant du moule de la P60 Monaco spécial de la collection Simca avec une carrosserie bicolore. Une belle occasion de gâchée… quel dommage !

 

Donc, signée Ixo, cette berline P60 tente de représenter une Elysée de 1962. Pourtant nous voici revenus à une époque que je pensais révolue avec un rendu des lignes et volumes approximatif. Pour s’en convaincre, il suffit de la placer à côté de sa sœur sortie dans la collection Simca, laquelle, issue des méthodes modernes de réduction, nous offre une excellente reproduction de l’original. Mais attention, il ne s’agit pas du même millésime, d’où un traitement différent des chromes latéraux. J’ai bien écrit, Elysée de 1962, et non Monaco car l’appellation Monaco correspondait à un coach deux portes, non à une berline 4 portes, comme sur le modèle reproduit.  Faisons malgré tout un tour de la voiture, en oubliant qu’elle aurait dû être un coach. Phares trop gros et sans leur casquette débordante, forme de la calandre incertaine, clignotants orange au lieu d’être blanc et butoirs de pare-chocs trop rapprochés, sont à mettre au passif de ce modèle. Ajoutons l’absence de déflecteur sur la portière avant gauche, la mauvaise inclinaison du panneau de custode, le dessin des passages de roues, la partie inférieure des feux arrière qui devrait être rouge comme le reste, la présence d’un étrange point rouge à droite de l’immatriculation et pour clore ce chapitre des doléances, l’absence de toute nervure sur le pavillon… Cela me rappelle une certaine Chambord… Comme l’histoire se répète ! Aussi vais-je me répéter à mon tour. Il y a bien eut des P60 à pavillon « plat », mais ce furent les toutes premières et très vite Simca a modifié celui-ci en le nervurant pour pallier son manque de rigidité. Ce ne peut être reproduit sur un modèle de 1962 ! Et à la différence du modèle de 2004 qui avait un mobilier fidèlement coloré, aujourd’hui nous devrons nous contenter d’un mobilier seulement noir avec une planche de bord bordeaux. Le soubassement n’est pas détaillé.
z_Notation_2008-2008_2_etoiles.jpg
 
GT4073 P60 Elysee blanche
 

VOLVO F89 de 1972

Ixo/Altaya – collection Camions d’autrefois, n° 25
GR4075 Volvo F89 ASG
Signé Ixo, cet F89, aux couleurs d’une société de transport à l’antenne d’Anvers (Belgique) séduit par le choix de ses couleurs. Le rendu de la cabine est bon malgré le mauvais ajustement des clignotants latéraux. Sa grande hauteur et la verticalité de son avant sont corrects. L’imposante calandre reçoit les écusson et monogramme de l’original et est surmontée du bouchon du radiateur. Les quatre phares ronds sont correctement placés. Essuie-glaces et poignées sont rapportés. Les retours du pare-chocs avant font bien fonction de marchepieds supplémentaires. Le plateau est doté d’une bâche, ouverte sur l’arrière. La barre anti encastrement supporte des feux arrière entièrement rouges et le dispositif d’attache d’une remorque éventuelle. A l’intérieur de la cabine, une couchette est disposée derrière les deux sièges. Le châssis est dans les standards de cette collection.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 
  Modèles boutiques
 

AUDI TT roadster de 2006

Schuco – réf. 04784
GR4069 TT cabrio bronze 
Signé Schuco, ce roadster TT de deuxième génération, est proposé en version fermé, ce qui permet d’admirer le beau rendu de sa capote. Tout en rondeurs, ce roadster bénéficie d’une très belle finition qui allie le respect de ses lignes et volumes à une gravure très fine. De plus, les rares chromes sont reproduits par des pièces chromées. La calandre est très réaliste tout comme les roues « charrettes » à pneus taille basse laissant voir les disques de frein. A l’arrière, les anneaux de la marque Audi sont photodécoupés alors que les monogrammes ne sont qu’autocollants, tout comme la trappe à carburant. Les feux arrière sont bien colorés. Les larges sorties d’échappement sont creuses et chromées. L’habitacle, bien que peu visible sur cette version capotée, mérite toutefois d’être examiné avec attention. En effet, outre le fait qu’il est noir avec insert de bordeaux sur les sièges et les contreportes, il recèle nombre d’accessoires chromés comme les poignées, leviers et entourages des cadrans du tableau de bord. De plus la présence de la capote n’a pas fait disparaitre les pare-soleils. Le soubassement, bien détaillé, met en valeur l’aspect transmission intégrale de cette voiture.
z_Notation_2008-2008_5_etoiles.jpg
 

VOLKSWAGEN Crossgolf de 2006

Minichamps – boîtage Volkswagen réf. 5M7.099.300.P7X
GR4068 CrossGolf bleue
Signée Minichamps, cette version Crossplus de la Golf plus nous est proposée dans une livrée bleu-vert métallisée très réaliste. D’autant que ses lignes et volumes sont fidèles et bénéficient de l’appui d’une gravure assez fine. Les éléments de carrosserie rajoutés pour en faire un 4x4 des villes sont bien présents sur ce modèle : boucliers avant et arrière renforcés et équipés de « luges », protections latérales de bas de caisse. Les feus avant et arrière, rapportés, sont bien colorés. Les poignées de portières sont, elles aussi, rapportées. Les jantes, au dessin fidèle, laissent deviner les disques de frein.  Si l’écusson VW est une pièce chromée rapportée, les monogrammes, très peu visibles et pourtant présents sur le hayon – ne sont qu’autocollants. L’aménagement intérieur est soigné et coloré. Et, s’il y a bien un ciel de pavillon sur ce modèle, celui-ci est cependant encombré par les rivets de fixation. Le soubassement est détaillé, surtout à l’arrière.
z_Notation_2008-2008_4_etoiles.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presse et boutique