Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 09:30
2011-08 CH43 7eAnnee 
 
n° 336 - 16 Janvier 2012 
 
Aujourd’hui, présentation de trois modèles provenant de la collection Opel diffusée en Allemagne. C’est l’occasion pour moi de mettre en évidence que si le réducteur officiel en est Ixo, il se trouve que la qualité de présentation des modèles n’est pas régulière et semble provenir de trois prestataires différents. Ceci au regard notamment de la plus ou moins grande finesse de la gravure, mais également des matériaux utilisés pour les essuie-glaces, les feux arrière et le soubassement. Sans oublier aussi la finition des détails intérieurs ou encore l’affichage différent sur les plaques d’immatriculation. J’espère que les spécialistes seront à même d’en identifier la provenance effective. Cela n’enlève rien à cette collection même si au final nous aurons un parc assez disparate.
 

OPEL Olympia Rekord (1953-1955)

Ixo/Eaglemoss – Collection allemande Opel, n° 24
4416GR Olympia Rekord verte
4416GS Olympia Rekord verte
 Autant l’écrire tout de suite… J’ai craqué devant la couleur de cette reproduction, d’autant plus facilement qu’elle jouit d’une qualité de gravure que je ne retrouve pas sur tous les autres. En effet, les lignes et volumes de l’original sont très bien restitués, même si, au final, le vert du modèle original était bien plus foncé et… vert.   Cette première version de l’Olympia Rekord bénéficie aussi d’une finition assez soignée avec de fins essuie-glaces antagonistes placés à la base du pare-brise, un capot moteur orné d’un chrome sur toute sa longueur, précédé d’un écusson circulaire surmonté du monogramme Rekord et précédé de celui d’Opel juste au-dessus de la large ouverture faisant fonction de calandre. Laquelle se pare de huit fanons accompagnés du prolongement des butoirs du pare-chocs avant qui affiche une immatriculation d’époque. Les roues ne proposent pas de pneus à flanc blanc, ni les cercles de jante chromés, que l’on pouvait trouver sur ce modèle. A noter aussi que sur la vraie l’intérieur des enjoliveurs était jaune et blanc. Le monogramme Olympia est présent sur les ailes avant et les vitres latérales arrière affleurantes. A l’arrière le couvercle du coffre s’orne du même écusson circulaire que le capot moteur surmonté du monogramme Rekord. Par contre, il me semble que ce soit à tort que le sommet de ce couvercle soit doté d’un petit bossage dont je n’ai trouvé trace sur les rares vues arrière trouvées sur le net. Les feux sont hélas métalliques mais correctement peints. Par contre la sortie d’échappement s’évanouie avant d’arriver sous le pare-chocs.  A l’intérieur, le mobilier composé des deux banquettes est couleur carrosserie, la banquette avant étant doté de deux séparés – rabattables pour permettre l’accès aux places arrière. Les contreportes et le plancher sont noirs. Les accessoires desdites contreportes sont soulignés d’un trait de peinture alu. La planche de bord est bien détaillée, notamment au niveau du tableau de bord. Le soubassement est très peu détaillé.

La « vraie » photo de la voiture reproduite

CH43 2011 4 etoiles+
 

OPEL Kapitän P2 (1959-1964)

Ixo/Eaglemoss – Collection allemande Opel, n° 18
4417GR Kapitan-P2 rouge
4417GS Kapitan-P2 rouge
4417GT Kapitan-P2 rouge
 Cette seconde version de la Kapitän, qui succéda rapidement à la première devant le peu de succès commercial de celle-ci, séduit l’œil par sa livrée bordeaux et blanc. A l’inverse de l’Olympia, nous nous trouvons ici en présence de ce que j’appellerais une présentation de troisième niveau. Avec ses lignes et volumes qui manquent de précisions, notamment en ce qui concerne le sommet du pare-brise qui n’est pas plan ou encore à cause de la courbure du pare-chocs avant qui n’a pas lieu d’être. De plus, la gravure est assez moyenne. Cependant cette nouvelle miniature permet de voir l’évolution du modèle puisque la version P1 a été proposée dans cette collection dans une livrée bleu et blanc. Si la large calandre est assez bien représentée, chromée et ornée de l’éclair doré, et surmontée du monogramme Opel de la l’écusson en forme de couronne, les flammes latérales chromées prolongeant les clignotants sont trop courtes et manquent de finisse. Tout comme les traits de peinture alu qui représentent les chromes latéraux courant sur les flancs de la voiture. Les roues sont équipées de pneus à flanc blanc et d’enjoliveurs chromés intégraux qui correspondent davantage à la finition luxe et qu’à celle de base. Or nous ne voyons pas le L majuscule qui devrait orner l’extrémité des ailes arrière après le monogramme Kapitan, pourtant présent. Par contre, le petit feu de position placé sur les panneaux de custode est bien présent. Les feux arrière ne sont représentés qu’en métal peint, tout comme les feux de recul qui les surmontent. Le motif décoratif du couvercle du coffre ne devrait pas être cintré, mais horizontal. De même, le bossage abritant l’éclairage de l’immatriculation devrait être reculé jusqu’à l’arrête du pare-chocs et surplombé le cache du raccord des deux demi-lames.  A l’intérieur, le mobilier, composé par deux larges banquettes, est gris clair avec un plancher noir. La planche de bord noire est bien détaillée et reçoit une belle colonne de direction au volant doté correctement d’un cerclo-avertisseur circulaire au sommet aplati. Le sous-bassement est peu détaillé mais est équipée d’une belle sortie d’échappement.
CH43 2011 3 etoiles
 

Opel Rekord D 2100 (1973-1977)

Ixo/Eaglemoss – Collection allemande Opel, n° 20
4418GR Rekord blanche
4418GS Rekord blanche
 Cette Rekord D jouit pour sa part du niveau de présentation intermédiaire entre les deux autres avec une bonne restitution des lignes et volumes et une gravure acceptable. Ce d’autant que certaines pièces rapportées comme les essuie-glaces (en plastique et noirs) ou les différents feux, ne sont pas seulement des pièces métalliques peintes. Pourtant, il y a un tout petit oubli sur l’avant où le pli de tôle qui court sur toute la longueur du capot moteur devrait se prolonger jusqu’à la grille de la calandre. Laquelle est bien barrée horizontalement et affiche en son centre l’éclair de la marque. Les feux, en plastique et correctement colorés, sont sertis d’un fin jonc chromé.  Les pare-chocs avant et arrière sont dotés de butoirs caoutchoutés. Les ailes avant affichent un petit cartouche noir indiquant le modèle D 2100. Le dessin des jantes est correct. Les vitres latérales sont affleurantes, tout comme le pare-brise et la lunette arrière. Le couvercle du coffre arbore l’éclair Opel en son milieu et le monogramme Rekord 2100 D à droite. Ne manquerait, à gauche, que le monogramme indiquant le degré de finition du modèle. Les feux sont rapportés en plastique et correctement colorés. Une belle sortie d’échappement, bien creusée, émerge sous le pare-chocs. A l’intérieur, le mobilier et les contreportes sont rouge sang alors que planche de bord et sol sont noirs. Seuls les  cadrans du tableau de bord sont mis en valeur. Le soubassement est très peu détaillé.

Des photos d’une vraie(en cours de restauration)

CH43 2011 4 etoiles
 

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Presses étrangères