Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 10:01
2013-CH43 8eAnnee

 

 

 

Suite au transfert de ce blog sur une nouvelle plate-forme dont je ne maitrise pas les nouvelles fonctionnalités, j'ai pu réactiver un des blogs qui n'a pas encore migré vers celle-ci et me permet pour encore quelques temps j'espère, de continuer à vous proposer de re trouver CH43 selon une nouvelle formule. Avec une parution un Lundi sur deux, faute d'actualité presse suffisante. Ce blog se trouve ici: http://leblog43.over-blog.com/

 

 

 

 

 n° 400 du 08 avril 2013
 
 Spécial Bourse de Brignais (69) 2013
 

 CADILLAC Fleetwood hearse de 1967

Ixo/Eaglemoss – collection Voitures de James Bond, n° 88

4691GR Cadillac corbillard
4691GS Cadillac corbillard
 En voici un modèle imposant au 1/43ème. Cette Fleetwood hearse renvoie tout de suite à la fin des années 1960 où la démesure était encore à la mode. Nous retrouvons très facilement le dessin tourmenté de la face avant de ces Cadillac avec leur double optique placée verticalement, de part et autre de la large grille de calandre au tracé sinueux. L’ensemble est fort réaliste malgré une finition simplifiée mais encore acceptable. Avec, notamment toute la face avant chromée, les rétroviseurs latéraux rapportés, tout comme la décoration des vastes panneaux latéraux. Par contre le dessin des jantes est des plus simplistes. A noter les portières à ouverture antagoniste. A l’arrière, les feux verticaux ne me paraissent pas du tout correspondre à la réalité. Le mobilier intérieur se limite à une large banquette trois places rouge foncé. Et s’il n’y a pas de cercueil à l’intérieur, le tableau de bord est doté de ses cadrans. Le soubassement n’est pas détaillé.
CH43 2011 4 etoiles
 

FIAT 615 N de 1957

Ixo/Vadis   - collection italienne Veicoli pubblicitari d’epoca, n° 16
4687GR Fiat 615N fourgon
D’emblée, il y a quelque chose qui me gène ? C’est la trop grande largeur de la partie fourgon de ce petit utilitaire dont la voie arrière est démesurée malgré la présence de roues jumelées. Ce qui est confirmé par une photo du fourgon qui semble avoir servi de modèle.  Pour le reste, l’avant de ce petit fourgon frigorifique ne nous est pas totalement inconnu, puisqu’il n’est que l’évolution de celui du fourgon 615 présenté dans le n° 344 de CH43 daté du 12 mars 2012 qui constituait le premier numéro de cette collection Italienne. L’ensemble est malgré tout plaisant à regarder. Même avec une finition assez légère. J’en veux pour preuve les chromes représentés par de simple traits de peinture alu, des clignotants seulement peints, tout comme les poignées de portières ou les petites lanternes placées sur le pavillon. Les essuie-glaces, chromés, sont très basiques.  Par contre, le dessin des jantes est soigné. La décoration est aussi dépouillée que sur l’original. La signalisation lumineuse arrière se limite à deux feux rapportés, en plastique rouge. Le mobilier de la cabine se limite à une banquette rudimentaire. Les cadrans du tableau de bord sont présents. Le soubassement est sommairement détaillé.
CH43 2011 4 etoiles
 

 FIAT Nuova Campagnola « Papamobile du pape Jean-Paul II »

Norev/Atlas – collection Voitures des chefs d’état, n° S02 (sur commande spéciale)

4689GR Fiat nuova Campagnol
A l’heure où le nouveau Pape François prend ses fonctions, voici une reproduction de la « Papamobile » utilisée par son prédécesseur Jean-Paul II jusqu’à son agression. Dommage qu’elle ne soit proposée que vide de ses  utilisateurs. Elle nous restitue de bonne façon les lignes, volumes et coloris de la vraie. Elle est dotée d’un pare-brise très haut. Essuie-glaces et rétroviseurs latéraux sont rapportés, en plastique noir. Le dessin des jantes est très détaillé et fidèle.  A l’arrière, les feux ne sont que peints. Il y a un marchepied pour permettre d’accéder au plateau équipé d’un tapis de sol rouge, flanqué de deux banquettes latérales blanches.  A l’avant, outre le tableau de bord – sans ses cadrans – il y a une représentation du pédalier en plus des leviers de vitesses et de frein à main. Le soubassement est peu détaillé.
CH43 2011 4 etoiles
 

OM Leoncino Lupetto de 1950

Ixo/Vadis   - collection italienne Veicoli pubblicitari d’epoca, n° 28
4688GR OM Leoncino fourgon
Dans le n° 382 de CH43 daté du 03 décembre 2012 nous avons découvert la version plateau de ce petit utilitaire italien aux couleurs du pétrolier Agip. Aujourd’hui je vous présente une version fourgon réfrigéré aux couleurs de la société Ricotta Sarda. A noter que sur ce fourgon, la conduite n’est plus à droite, mais à gauche. Ce petit utilitaire  nous restitue simplement les lignes et volumes de l’original, même si, ici aussi, les roues d’un diamètre trop grand pour être totalement réalistes. Le traitement de la face avant est correct avec une grille de calandre rapportée, et surmontée du logo de la marque, le monogramme Leoncino étant rejeté sur la gauche. A noter, qu’une fois de plus, les essuie-glaces sont gravés à même les éléments du pare-brise. Cela reste une mauvaise habitude !  La décoration est aussi simpliste sur la partie fourgon. Curieuses portes battantes arrière, dépourvues de tout système de fermeture ! Poignées ou tringles ? Les feux arrière sont astucieusement représentés par de simples pièces en plastique transparent. L’aménagement de la cabine est des plus réduits avec seulement deux petits sièges caramel au milieu d’un environnement noir et rouge – coffrage du moteur - où ne surnagent que les cadrans du tableau de bord. Le châssis est classique.
CH43 2011 4 etoiles
 
 BONUS
 Voici une réalisation de M. Daniel LARDON que beaucoup connaissent et à qui l'on doit nombre d'étals de marché, dont certains ont été utilisés pour mes délires. Diffusés sous le label MAQUETTES COLLECTIONS PASSION  (Publicité gratuite)
4690GR Citroen type H froma
  Les personnages sont issus de la collection de la Route bleue.

Et demain ?

 

 

Nous voici arrivés à un tournant avec ce numéro 400.

 

Je pensais en profiter pour revoir un peu la présentation des modèles continuant à entrer dans ma collection, mais :

 

D’une part, voici maintenant plus de trois semaines que mon pressier a fermé boutique. Faute d’avoir pu trouver un autre fournisseur sur l’agglomération en mesure d’assurer la relève, je ne suis plus en mesure de vous présenter en fin de semaine les modèles presse diffusés chez nos pressiers favoris.

 

D’autre part, Overblog vient de migrer vers une nouvelle plateforme et de modifier le mode de gestion des blogs qu’il me faudra assimiler pour tenter de retrouver la présentation à laquelle vous vous êtes habitués au fil des numéros.

 

Ce qui fait que la mise en ligne du n° 401, avec une nouvelle formule de CH43 qui continuera à vous présenter des miniatures, mais provenant d’autres horizons, ne sera certainement pas au rendez-vous du lundi 15 avril prochain.

 

D’autant que l’ouverture d’une nouvelle Maison de la presse, initialement prévue pour la fin avril est retardée, le commerce devant lui laisser la place étant encore en activité à ce jour (06 avril 2013).

 

Aussi, je vous remercie de votre compréhension, et vous dit : « A bientôt, j’espère »

 

Dernière minute

CH43 vient de migrer vers une nouvelle plateforme. Or sur celle-ci, la gestion de la mise en ligne des articles a complètement changé. Au point que pour l’instant je ne trouve pas le moyen de vous les présenter comme les articles antérieurs. Aussi après avoir pris la décision de migrer, une fois encore, vers un autre blog, dont voici l’adresse :  http://ch43lemag.canalblog.com/, j’ai entrepris de regarder si je ne pouvais pas réactiver un des blogs ayant déjà abrité Collec’Hebdo 43. C’est ainsi que je peux maintenant vous annoncer son retour ici : http://leblog43.over-blog.com/

 

Ce sera aussi pour moi l’occasion de revoir un peu la présentation des modèles entrant dans ma collection. Car, si les modèles de la presse française se font rares, je viens de faire entrer un bon nombre de modèles presse des pays de l’Est que je vous présenterai au fil des prochains numéros.

 

En attendant, que ceux qui veulent me suivre, me rejoignent sur : http://ch43lemag.canalblog.com/ ou sur http://leblog43.over-blog.com/

 

 

Et merci à vous tous de m’avoir suivi ici depuis le n° 131.

Repost 0
Trebor Yles - dans Presses étrangères
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 09:27
2013-CH43 8eAnnee
 
 n° 392 du 11 février 2013
 
 Spécial Modèles presse - collection OPEL
         

OPEL Rekord PII 3 portes (1960-1963)

Ixo/Eaglemoss – collection Opel, n° 43 
4657GR Rekord blanche 
Voici un modèle qui vient remplir un trou dans ma collection, vu que je n’ai jamais eu son ainé de chez Dinky-Toys. Les lignes tendues et volumes très parallélépipédiques de l’original sont bien restitués. Surtout dans cette livrée crème et vert sombre très germanique. L’ensemble bénéficie de plus d’une finition soignée. D’accord, la large calandre reste malgré tout  perfectible avec un couche de noir pour faire ressortir ses chromes.  Mais les roues ont un bon dessin et sont dotées de pneus à très mince flanc blanc.  Les divers monogrammes et écussons, placés sur le pourtour de la carrosserie, sont phototamponés. Les feux arrière sont fidèles, rapportés en plastique rouge.  Le mobilier intérieur est caramel et bénéficie d’une belle gravure. Les accessoires des contreportes sont soulignés d’un trait de peinture alu. Par contre, la façade de la planche de bord est noire et affiche les deux cadrans du tableau de bord ovale. Le soubassement est un peu détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles+
 

OPEL Kadett B 3 portes (1965-1973)

Ixo/Eaglemoss – collection Opel, n° 52 
4656GR Kadett blanche 
Avec cette Kadett, je ne retrouve pas le même niveau de finition qu’avec la Rekord présentée juste avant. Et pourtant, il parait que la production d’Ixo provient de la même usine. Alors pourquoi ces variations ?  En effet, si le rendu des lignes, volumes et coloris de l’original, sont encore au rendez-vous, il se dégage une impression de finition moins soignée, principalement lorsque l’on regarde l’aménagement intérieur. Et déjà, dès l’extérieur. La gravure est plus grossière. Ici aussi, la grille de calandre gagnerait à être noircie pour être mise en valeur. Les roues très simples sont correctes. Les rares monogrammes et écussons, placés à l’avant et à l’arrière de la carrosserie, sont phototamponés. Les feux arrière semblent peints. Le mobilier intérieur, rouge foncé est simple et bénéficie d’une gravure correcte. Toutefois, je me pose la question du pourquoi les panneaux de contreportes ne montent pas jusqu’à la base des vitrages ? mais surtout pourquoi plongent-ils vers l’avant ? Le soubassement est détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles+      CH43 2012 erreurs
 

OPEL Diplomat A coupé (1965-1967)

Ixo/Eaglemoss – collection Opel, n° 51 
4658GR Diplomat coupe bleu 
4658GS Diplomat coupe bleu 
Il y a quelque chose qui ne va pas dans la représentation de ce coupé – ou alors dans celle de la berline (n° 04 de cette même collection Opel – cf. le n° 291 de CH43 daté du 07 mars 2011). En effet lorsqu’on le met côte à côte avec cette dernière, il est permis de constater qu’il est plus bas. D’accord, il y a déjà le fait que la garde au sol de la berline est trop importante. Ce que j’avais signalé à l’époque. Mais il y a autre chose. La partie sous la ligne de caisse parait écrasée par rapport à celle de la berline, alors que les deux voitures sont censées partager les mêmes composants. C’est une fois encore dommage. Pour le reste les lignes et volumes sont bien restitués. La finition et de bon alois bien que les différents monogrammes et écussons, phototamponnés, sont eux aussi de dimensions plus réduites que ceux apposés sur la berline. Le dessin des grands enjoliveurs de roue reprend celui des roues de la berline, avec l’éclair Opel en leurs centres. Si les clignotants arrière sont rapportés, en plastique orange, les feux arrière proprement dits ne sont que peints. Le mobilier intérieur est bleu avec une touche de faux bois sur le haut des contreportes. Sa gravure est détaillée. Tout comme la large façade de la planche de bord avec ses nombreux cadrans. Le soubassement est détaillé et propose deux belles sorties d’échappement chromées. 
CH43 2011 4 etoiles+ 
 

OPEL Olympia A (1967-1970)

Ixo/Eaglemoss – collection Opel, n° 47 
4659GR Olympia blanche 
4659GS Olympia blanche 

Version bicorps de la Kadett, l’Olympia bénéficie d’une bonne reproduction avec un bon respect de ses lignes, volumes et coloris. D’autant que sa finition est des plus honnêtes avec une gravure assez fine. Et que sa calandre est noire, barrée de chromes. Le dessin des enjoliveurs intégraux est réaliste et possède bien le logo de la marque en son centre. De plus les pneus sont à flanc blanc grâce à un très fin liseré.  Par contre, les feux arrière ne sont que peints. Les logos, cartouches et monogrammes, sont correctement placés. Le pavillon est noir mat ! Il y avait longtemps que l’on ne l’avait plus vu, mais ici c’est pour la bonne cause puisqu’il est censé représenter le toit recouvert de faux cuir de la vraie. Le mobilier intérieur, bien dessiné, est entièrement noir. Mais les contreportes et la façade de la planche de bord possède des inserts façon faux bois. Leurs accessoires sont soulignés d’un trait de peinture alu. Les cadrans du tableau de bord sont présents. Le soubassement est détaillé.

CH43 2011 4 etoiles 
 

OPEL Commodore C (1978-1982)

Ixo/Eaglemoss – collection Opel, n° 49 
4660GR Commodore orange 
4660GS Commodore orange 

Elle m’en rappelle une autre, cette Commodore C. et pour cause, c’est une des rares Holden modernes que j’ai achetées. La VC Commodore SL/E de 1980 réalisée par Trax (réf. TR61B). Nous retrouvons donc des lignes et volumes déjà connus et bien restitués, dans une livrée rouge orangé assez flatteuse. Sa gravure est assez fine et sa finition honnête, avec, pour une fois, des essuie-glaces en plastique noir. Pourquoi ne sont-ils pas toutes les fois ? Sa large calandre plate est bien dessinée et encadrée par des optiques  réalistes.  Les jantes sont de bonne tenue. Les pare-chocs ont bien leurs retours allant jusqu’aux passages de roues. Les monogrammes sont présents que le couvercle du coffre. Les feux arrière sont rapportés, en plastique correctement coloré, et sculptés. Le mobilier intérieur est lie de vin très foncée. Il est bien dessiné et le large tableau de bord rectangulaire affiche ses cadrans. Le soubassement est détaillé.

CH43 2011 4 etoiles+ 
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presses étrangères
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 15:06
2013-CH43 8eAnnee
 
 n° 379 du 12 novembre 2012
 

Dernière minute

 

Alors que je m’apprêtais à terminer le recadrage des photos de ce numéro j’ai reçu un colis qui contenait, outre une 2cv de la collection Blake & Mortimer, n°47, le passage à niveau du test du réseau de chemin de fer au 1/72 (HO). Tout d’abord surpris de le trouver dans le colis, je sus très rapidement qu’il venait combler un vide dans mes mises en situation. La preuve en images ci-dessous, même si, lors de nouvelles prises de vues je ferai plus attention à l’horizontalité des rails. 
passage a niveau GR 
 

Spécial collections Pays de l’Est

 

 

Nouvelle tendance ?

 

Les trois premiers modèles présentés ci-après  n’ont de vraiment métallique que la partie de leur carrosserie située sous la ligne de caisse. Le reste est en plastique. Cela pose au moins deux questions. L’ajustement des deux parties résistera-t-il  au fil du temps. Et qu’en sera-t-il du respect des coloris ? L’avenir nous le dira.

 

 

 

GAZ 11-73 de 1936

Ixo/DeAgostni – collection Les autos de légende de l'URSS, n° ??? 

4612GR Gaz 11-73 kaki 
Très militaire, la livrée kaki de cette Gaz 11-73 dont les lignes et volumes sont très réalistes. D’autant que la gravure est de bonne facture alors que la finition est somme toute assez sommaire, nombre de détails n’étant que gravés, comme les veilleuses sur les ailes avant ou les poignées de portières. A ce sujet, avez-vous remarqué que cette voiture est une des rares à avoir les portières avant, mais aussi arrière à être à ouverture « suicide », c'est-à-dire s’ouvrant vers l’arrière. Le dessin des roues est correct. La roue de secours est enfermée dans un coffret extérieur  alors que les feux arrière, en deux parties, ne sont que peints. Le mobilier intérieur est entièrement noir et principalement constitué de deux banquettes. Le soubassement est détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

GAZ M1 de 1942

Ist models – réf. IST152 
4613GR Gaz M1 prune 
Version plus moderne de la Gaz 11-73, la Gaz M1 en reprend la caisse avec une calandre plate.  Un « copier-coller » des commentaires de cette dernière aurait peut-être suffit pour la dépeindre mais sa belle grille de calandre, ses veilleuses et poignées de portières chromées n’auraient pas été signalées. Ni ses enjoliveurs et bouchon de réservoir, eux aussi chromés ou le cerclage du coffret de la roue de secours. Voire encore les pare-chocs décorés d’une bande rouge. Et puis, il y a cette plaque d’immatriculation arrière qui a curieusement migré à droite ! Le pavillon voit sa toile goudronnée peinte en noir. Le mobilier intérieur est marron et les accessoires des contreportes soulignés d’un trait de peinture alu. Les cadrans du tableau de bord sont présents. Le soubassement est détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

GAZ-13 Tschaika (1959-1981)

Ixo/DeAgostni – collection Les autos de légende de l'URSS, n° ??? 
4614GR Gaz 13 noire 
Vue il y a quelques mois dans la collection Blake & Mortimer, cette Gaz 13 est toujours aussi imposantes et fait partie, tout comme les deux voitures précédentes, de ces modèles de plus en plus réalisés en métal et plastique. Métal pour la caisse proprement dite et plastique pour toute la partie supérieure à la ligne de caisse. L’imposante calandre est assez bien rendue et gagnerait à être noircie pour être plus réaliste. Les jantes des roues sont correctes. Les feux arrière sont seulement métalliques et peints. Le motif qui orne le couvercle du coffre est chromé et surmonté de l’écusson de la marche. Le pare-chocs arrière est doté de deux trous dont je n’ai pas trouvé la justification alors que les sorties d’échappement ne sont que dessinées dans le prolongement des ailes arrière. Le mobilier intérieur est entièrement noir. Outre les deux larges banquettes, il compte aussi deux strapontins dépliés entre elles. Le soubassement est détaillé en quasi 3D. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

GAZ M-22 Kombi (1962)

Ixo/DeAgostini – collection Kultowe AUTA PRL-u, n° 73 
4615GR Gaz 22B bleue 
Les lignes, volumes et coloris de ce break cinq portes sont réalistes et bénéficient d’une bonne gravure et d’une finition acceptable. En effet, outre les essuie-glaces, il y a aussi le large jonc chromé du bas de caisse qui a été reproduit en « vrai chrome ». L’imposante calandre à fanons – qui gagnerait à être noircie – est surmontée de l’écusson de la marque, placé par tampographie. Tout comme les monogrammes présents sur les ailes avant. Le dessin des jantes est sobre. Le motif présent sur l’abattant arrière est lui aussi chromé. Les feux arrière sont rapportés, en plastique et correctement colorés. La sortie d’échappement, très fine, est toute de même creusée. Le mobilier intérieur, composé principalement par deux larges banquettes, est entièrement noir. Le soubassement est quelque peu détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

Nysa N59 (Pologne 1958-1994)

Ixo/DeAgostini – collection Kultowe AUTA PRL-u, n° 45 
4618GR Nysa N59 minicar 
« Quelle bouille marrante ! » que celle de ce mini bus polonais de 7 places. Lignes, volumes et coloris sont bien restitués et bénéficient d’une finition honnête avec une gravure de bonne facture et une finition pas trop simplifiée. A l’instar de très petits essuie-glaces chromés ou du rétroviseur extérieur. Cependant, la grille de la calandre n’est que dessinée par tampographie.  Le dessin des roues est correct. A l’arrière, les feux sont rapportés, en plastique et correctement colorés. L’élément de décoration de la portière arrière est lui aussi chromé et accompagné du monogramme N59. La sortie d’échappement est bien creuse. Le mobilier intérieur est sobre et entièrement noir alors que le soubassement est assez détaillé en quasi 3D. 
CH43 2011 4 etoiles 
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presses étrangères
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 09:28
2013-CH43 8eAnnee
 
 n° 370 du 10 septembre 2012
     
 Modèles presses étrangères
 

Les numéros se suivent et les scoops se succèdent.

 

Après le nouveau moule d’Eligor voici que se profile pour dans moins de jours que de doigts sur une seule main, le test que j’annonce ici depuis plusieurs mois. Alors mettez-vous dans les starting-blocks et préparez-vous à vous procurer les premiers numéros d’un jeu de construction.

 

Ajout du 09/09/12 - En effet, dès ce mercredi 12 septembre 2012 certains d'entre nous trouverons chez leur pressier favori le n° 01 du test  d'une collection qui devrait permettre de construire un garage/concession automobile en 3D et au 1/43. Construction agrémentée de véhicules venant accompagner la construction des bâtiments proprement dits.

Tout ce que je peux ajouter pour le moment, c'est qu'il s'agira d'une sortie hebdomadaire des numéros. Et non pas un numéro tous les quinze jours. J'ajouterai pour terminer que le numéro sortant le 26 septembre proposera une surprise inédite.

 

Collection Opel

 

OPEL Geländesporttwagen (1934-1938)

Ixo/Eaglemoss - collection allemande Opel, n° ?? 
4571GR Opel Gelande blanche 
 Les occupants de cette voiture proviennent de la collection Blake & Mortimer.
 

 Insolite autant qu’inattendu, ce petit roadster d’Opel surprend par ses dimensions plus que généreuses. Les essuie-glaces de ce modèle sont rivés sur celui-ci. La haute calandre est noircie et arbore l’écusson de la marque sur son côté droit. Les deux phares sont soutenus par des bras métalliques. Les roues avant sont protégées par des garde-boue articulés. Le dessin de leurs jantes est fidèle. Une roue de secours apparente, trône à l’arrière, au-dessus de l’immatriculation. Une capote repliée est placée juste derrière la banquette à deux places. Le petit tableau de bord affiche ses cadrans derrière un volant à trois branches.  Le soubassement est peu détaillé.

CH43 2011 4 etoiles 
 

OPEL Campo pick-up (1993-2001)

Ixo/Eaglemoss - collection allemande Opel, n° ?? 
4570GR Campo PU vert 
 Ce petit utilitaire Campo n’est en fait qu’un dérivé du pick-up simple cabine Isuzu TFR54 d’origine japonaise. Il nous est proposé dans une belle livrée vert métallisé et restitue de belles manières les lignes et volumes de l’original.  Les essuie-glaces sont gravés à même la plage sous le pare-brise. La face avant affiche l’écusson et le monogramme d’Opel. Les optiques principales sont rapportées, tout comme les deux rétroviseurs latéraux. Les jantes sont très réalistes et de bonne dimension. Les feux arrière ne sont que peints. L’abattant arbore un gros monogramme Opel de couleur bleue. Il surplombe un crochet de remorquage. Le long plateau possède un plancher nervuré.  Le mobilier de la cabine est gris souris et composé de deux sièges à appuie-tête. Le tableau de bord affiche ses cadrans derrière le volant. A noter que la cabine est protégée du chargement du plateau par une séparation métallique avec armature. Le soubassement est un peu détaillé.
CH43 2011 4 etoiles 
 

Collection Voitures de James Bond

 

 

CADILLAC Lasalle corbillard de 1939 (Dr No)

Ixo/ Fabbri – Collection Voitures de James Bond, n° ???
4572GR Cadillac LaSalle PF 
 Imposant ! Ce corbillard Lasalle d’autant que sa masse noire n’est parcourue que par de très rares chromes, si ce n’est à l’avant. Deux petits balais d’essuie-glaces antagonistessont placés à la base du pare-brise en deux parties. Le long capot moteur est surmonté de sa mascotte. Les phares sont placés dans des obus très longs. Ils surplombent les grilles latérales de la calandre qui arbore le monogramme LaSalle. Les vitres latérales sont dotées de rideaux, mais elles permettent de découvrir que la partie arrière est vide de tout occupant. La portière arrière est équipée d’un accroche couronne. Les feux arrière sont simplement métalliques et peints. L’habitacle est lie de vin foncée et se limite à une large banquette trois places à l’avant. La planche de bord est grise et  possède un tableau de bord avec cadrans. Le soubassement est peu détaillé. 
CH43 2011 4 etoiles 
 

FORD Country Squire de 1964 (Goldfinger)

Universal Hobbies/ Fabbri – Collection Voitures de James Bond, n° 105 
4573GR Ford Country rouge 
 Ce qui séduit l’œil c’est la décoration latérale « woody » en vrai faux bois. D’autant que la livrée framboise la met bien valeur. Nous retrouvons les lignes et volumes de l’original assez facilement malgré cette décoration.  Les essuie-glaces sont métallisés. L’immense grille de calandre est  correctement détaillée et sculptée. Elle est encadrée de quatre optiques circulaires et dominée par le monogramme Ford sur  le capot moteur. Les poignées de portières sont rapportées et les portières avant affichent le nom de la société propriétaire « Auric Stud FarmsInc. Louisville KY », alors qu’à l’extrémité des ailes arrière figure le monogramme « Country Squire ». Lequel se retrouve aussi sur l’abattant arrière. Les feux arrière sont bien circulaires, rapportés en plastique rouge et découpés en quatre quartiers. Deux sorties d’échappement débouchent sous le pare-chocs. Le mobilier intérieur, composés de trois larges banquettes est aussi framboise. Il est précédé d’une planche de bord noire et argent. Le tableau de bord rectangulaire est visible derrière un volant à trois branches et cerclo-avertisseur. Le pavillon supporte une très jolie et fine galerie. Le soubassement est peu détaillé.
CH43 2011 4 etoiles+ 
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presses étrangères
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 10:47
2011-08 CH43 7eAnnee
 
n° 344 du 12 mars 2012
 
 Modèles presses étrangères

ALFA-ROMEO Romeo2 Charms de 1959

Ixo/Vadis – collection italienne Veicoli pubblicitari d’epoca, n° 02
4448GR AlfaRomeo Romeo
 Tiens, un revenant. Je devrais plutôt écrire que l’on retrouve un modèle que l’on a pu découvrir dans une collection espagnole où il portait le nom de Fadisa Romeo. Nom qu’il continue encore d’arboré sur son soubassement, Ixo n’ayant pas jugé bon de le modifier. C’est donc sur la base du modèle espagnol que ce Romeo nous est proposé aux couleurs du caramel Charms  par Alemagna. Lignes et volumes sont assez bien restitués, même si une grande partie disparait sous la décoration  latérale qui masque notamment la grosse moulure horizontale qui court sur les côtés. Notez que les portières latérales s’ouvrent à l’envers (portes suicide) Les roues sont dotées de pneus à flanc blanc très généreux. Les rétroviseurs latéraux sont correctement implantés. Les feux arrière sont rapportés et entièrement rouges. Les semi-pare-chocs arrière et le bouchon de réservoir sont chromés et rapportés. La cabine reçoit deux sièges caramel, placé juste devant une cloison la séparant du plan de charge qui est accessible, côté droit, par une autre portière, s’ouvrant toujours à l’envers, vers l’arrière. Le soubassement n’est pas détaillé. Le vrai en photos  Spot publicitaire Charms
CH43 2011 3 etoiles
 

FIAT 615 Ferrero de 1952

Ixo/Vadis – collection italienne Veicoli pubblicitari d’epoca, n° 01
4447GR Fiat 615 Ferrero
 Premier numéro d’une nouvelle collection italienne dédiée aux véhicules publicitaires d’antan, le 615 signé Ixo nous restitue d’assez belle façon les lignes et volumes de l’original. Ce, dans une livrée crème et chocolat, agrémentée d’une belle illustration latérale sur laquelle je reviendrai plus loin.  Ce fourgon aux lignes tout en courbes est très proche de l’original et jouit d’une finition moyenne et assez simpliste avec ses essuie-glaces et rétroviseurs extérieurs rapportés. A noter que s’il n’y a pas de clignotants à l’avant, il y a des boitiers de flèches latérales juste derrière les portières et que les feux de positions latéraux sont bien à leur place, si haut perchés qu’ils soient. Le dessin des jantes est fidèle au vrai. Toutefois il manque sur ce fourgon la découpe des deux petites portières latérales qui permettaient d’accéder latéralement au chargement et situées au-dessus des coffres latéraux. De plus, il n’y avait pas de trait soulignant le nom de Ferrero sous l’illustration. L’arrière est lui aussi très simple avec ses doubles portières à petite lucarne et ses feux juste peints. Dans l’habitacle il est possible de voir les cadrans de la planche de bord et la large banquette derrière le volant. Le soubassement permet de découvrir un châssis en 3d en plastique. L’original en photos. Il est ici.
CH43 2011 3 etoiles
 

MERCEDES Unimog (le Dakar 1984)

Equipage Paolo Bonera (pilote)/ValerioGrassi (co-pilote)/Paolo Travaglia (mécanicien)

Norev/DeAgostini – Collection italienne le Dakar, n° 03
4444GR Unimog Dakar
  Lors de l’édition 1984 cet équipage se classa deuxième de la catégorie camions, au terme de l’épreuve à Dakar. Signé Norev, cet Unimog qui était le n° 03 de la collection italienne dédiée au rallye raid Paris-Dakar ne fut jamais proposé dans la collection française éditée par M6 interactions. Il est proposé en version « salie » de manière assez peu convaincante. Mais bon, à chacun ses goûts. Les lignes et volumes de l’original sont bien restitués. Par contre, la décoration n’est pas totalement exhaustive. Il manque en effet certains petits stickers, notamment à l’extrémité des ailes avant. Et la répartition des stickers latéraux n’est entièrement exacte. Ceci étant, l’ensemble est assez réussi et fait beaucoup appel au plastique. Seule la cabine est en métal.  Si les quatre feux avant sont rapportés et dotés de « verre », les feux additionnels, placés en hauteur, ne sont que peints. Les deux roues de secours  devraient être complétées par d’autres, entassées sur le pavillon. Par contre, les longues bavettes sont réalistes. A l’arrière, les petits feux sont peu visibles car salis. L’habitacle est assez sommairement reproduit avec siège et banquette dépourvus de tout système de maintien pour les occupants (ceintures ou harnais). Le soubassement est détaillé en semi 3D avec des arbres de transmission non réalistes. La source de mes infos.
CH43 2011 4 etoiles
 

SIMCA Aronde 1300 Elysée de 1957

Ixo/DeAgostini – collection polonaise Kultowe AUTA PRL-u, n° 89
4450GR Aronde 1300 bleue
4450GS Aronde 1300 bleue
Signée Ixo, cette nouvelle représentation de l’Aronde 1300 Elysée, à ligne Océane, reprend le moule que nous connaissons déjà depuis la sortie de « mon » Aronde sans pour autant nous offrir le niveau de finition de cette dernière.  En effet, et c’est ce qui se voit tout de suite, il y a un problème au niveau des essuie-glaces puisque ce modèle est doté de deux essuie-glaces droits. Celui devant le conducteur devrait avoir sa lame orientée dans l’autre sens. Remarquez que le pare-brise et la lunette arrière n'ont pas bénéficié d'un trait de peinture noire pour représenter leur joint caoutchouté. Puis il y a les roues aux jantes grossières dont les enjoliveurs sont dépourvus du fameux cercle rouge frappé du S de Simca. De plus, la gravure du moule disparait sous la peinture et semble indiquer une certaine usure dudit moule. A noter que si les montants des déflecteurs fixes des portières arrière ont bien été dotés d’un trait de peinture alu pour représenter le chrome, sur les portières avant, il faudra se contenter de leur gravure. A vos pinceaux, donc ! Dommage que le mobilier contenu à l’intérieur de l’habitacle soit entièrement noir, ce qui n’en facilite pas la découverte.  Le soubassement est un peu détaillé et a été retouché au niveau de l’appellation du modèle qui indique bien Simca Aronde A90 et non plus Simca Aronde Grand Large comme jusqu’ici.
CH43 2011 3 etoiles
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presses étrangères
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 09:30
2011-08 CH43 7eAnnee 
 
n° 336 - 16 Janvier 2012 
 
Aujourd’hui, présentation de trois modèles provenant de la collection Opel diffusée en Allemagne. C’est l’occasion pour moi de mettre en évidence que si le réducteur officiel en est Ixo, il se trouve que la qualité de présentation des modèles n’est pas régulière et semble provenir de trois prestataires différents. Ceci au regard notamment de la plus ou moins grande finesse de la gravure, mais également des matériaux utilisés pour les essuie-glaces, les feux arrière et le soubassement. Sans oublier aussi la finition des détails intérieurs ou encore l’affichage différent sur les plaques d’immatriculation. J’espère que les spécialistes seront à même d’en identifier la provenance effective. Cela n’enlève rien à cette collection même si au final nous aurons un parc assez disparate.
 

OPEL Olympia Rekord (1953-1955)

Ixo/Eaglemoss – Collection allemande Opel, n° 24
4416GR Olympia Rekord verte
4416GS Olympia Rekord verte
 Autant l’écrire tout de suite… J’ai craqué devant la couleur de cette reproduction, d’autant plus facilement qu’elle jouit d’une qualité de gravure que je ne retrouve pas sur tous les autres. En effet, les lignes et volumes de l’original sont très bien restitués, même si, au final, le vert du modèle original était bien plus foncé et… vert.   Cette première version de l’Olympia Rekord bénéficie aussi d’une finition assez soignée avec de fins essuie-glaces antagonistes placés à la base du pare-brise, un capot moteur orné d’un chrome sur toute sa longueur, précédé d’un écusson circulaire surmonté du monogramme Rekord et précédé de celui d’Opel juste au-dessus de la large ouverture faisant fonction de calandre. Laquelle se pare de huit fanons accompagnés du prolongement des butoirs du pare-chocs avant qui affiche une immatriculation d’époque. Les roues ne proposent pas de pneus à flanc blanc, ni les cercles de jante chromés, que l’on pouvait trouver sur ce modèle. A noter aussi que sur la vraie l’intérieur des enjoliveurs était jaune et blanc. Le monogramme Olympia est présent sur les ailes avant et les vitres latérales arrière affleurantes. A l’arrière le couvercle du coffre s’orne du même écusson circulaire que le capot moteur surmonté du monogramme Rekord. Par contre, il me semble que ce soit à tort que le sommet de ce couvercle soit doté d’un petit bossage dont je n’ai trouvé trace sur les rares vues arrière trouvées sur le net. Les feux sont hélas métalliques mais correctement peints. Par contre la sortie d’échappement s’évanouie avant d’arriver sous le pare-chocs.  A l’intérieur, le mobilier composé des deux banquettes est couleur carrosserie, la banquette avant étant doté de deux séparés – rabattables pour permettre l’accès aux places arrière. Les contreportes et le plancher sont noirs. Les accessoires desdites contreportes sont soulignés d’un trait de peinture alu. La planche de bord est bien détaillée, notamment au niveau du tableau de bord. Le soubassement est très peu détaillé.

La « vraie » photo de la voiture reproduite

CH43 2011 4 etoiles+
 

OPEL Kapitän P2 (1959-1964)

Ixo/Eaglemoss – Collection allemande Opel, n° 18
4417GR Kapitan-P2 rouge
4417GS Kapitan-P2 rouge
4417GT Kapitan-P2 rouge
 Cette seconde version de la Kapitän, qui succéda rapidement à la première devant le peu de succès commercial de celle-ci, séduit l’œil par sa livrée bordeaux et blanc. A l’inverse de l’Olympia, nous nous trouvons ici en présence de ce que j’appellerais une présentation de troisième niveau. Avec ses lignes et volumes qui manquent de précisions, notamment en ce qui concerne le sommet du pare-brise qui n’est pas plan ou encore à cause de la courbure du pare-chocs avant qui n’a pas lieu d’être. De plus, la gravure est assez moyenne. Cependant cette nouvelle miniature permet de voir l’évolution du modèle puisque la version P1 a été proposée dans cette collection dans une livrée bleu et blanc. Si la large calandre est assez bien représentée, chromée et ornée de l’éclair doré, et surmontée du monogramme Opel de la l’écusson en forme de couronne, les flammes latérales chromées prolongeant les clignotants sont trop courtes et manquent de finisse. Tout comme les traits de peinture alu qui représentent les chromes latéraux courant sur les flancs de la voiture. Les roues sont équipées de pneus à flanc blanc et d’enjoliveurs chromés intégraux qui correspondent davantage à la finition luxe et qu’à celle de base. Or nous ne voyons pas le L majuscule qui devrait orner l’extrémité des ailes arrière après le monogramme Kapitan, pourtant présent. Par contre, le petit feu de position placé sur les panneaux de custode est bien présent. Les feux arrière ne sont représentés qu’en métal peint, tout comme les feux de recul qui les surmontent. Le motif décoratif du couvercle du coffre ne devrait pas être cintré, mais horizontal. De même, le bossage abritant l’éclairage de l’immatriculation devrait être reculé jusqu’à l’arrête du pare-chocs et surplombé le cache du raccord des deux demi-lames.  A l’intérieur, le mobilier, composé par deux larges banquettes, est gris clair avec un plancher noir. La planche de bord noire est bien détaillée et reçoit une belle colonne de direction au volant doté correctement d’un cerclo-avertisseur circulaire au sommet aplati. Le sous-bassement est peu détaillé mais est équipée d’une belle sortie d’échappement.
CH43 2011 3 etoiles
 

Opel Rekord D 2100 (1973-1977)

Ixo/Eaglemoss – Collection allemande Opel, n° 20
4418GR Rekord blanche
4418GS Rekord blanche
 Cette Rekord D jouit pour sa part du niveau de présentation intermédiaire entre les deux autres avec une bonne restitution des lignes et volumes et une gravure acceptable. Ce d’autant que certaines pièces rapportées comme les essuie-glaces (en plastique et noirs) ou les différents feux, ne sont pas seulement des pièces métalliques peintes. Pourtant, il y a un tout petit oubli sur l’avant où le pli de tôle qui court sur toute la longueur du capot moteur devrait se prolonger jusqu’à la grille de la calandre. Laquelle est bien barrée horizontalement et affiche en son centre l’éclair de la marque. Les feux, en plastique et correctement colorés, sont sertis d’un fin jonc chromé.  Les pare-chocs avant et arrière sont dotés de butoirs caoutchoutés. Les ailes avant affichent un petit cartouche noir indiquant le modèle D 2100. Le dessin des jantes est correct. Les vitres latérales sont affleurantes, tout comme le pare-brise et la lunette arrière. Le couvercle du coffre arbore l’éclair Opel en son milieu et le monogramme Rekord 2100 D à droite. Ne manquerait, à gauche, que le monogramme indiquant le degré de finition du modèle. Les feux sont rapportés en plastique et correctement colorés. Une belle sortie d’échappement, bien creusée, émerge sous le pare-chocs. A l’intérieur, le mobilier et les contreportes sont rouge sang alors que planche de bord et sol sont noirs. Seuls les  cadrans du tableau de bord sont mis en valeur. Le soubassement est très peu détaillé.

Des photos d’une vraie(en cours de restauration)

CH43 2011 4 etoiles
 
Repost 0
Trebor Yles - dans Presses étrangères