Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur Collec'Hebdo 43

Le blog qui accueillait jusqu'ici Collec'Hebdo 43 est arrivé à saturation. Aussi ai-je réactivé ce blog en sommeil le 08 février 2008 pour qu'il prenne le relais. Vous retrouverez ici la suite des analyses hebdomadaire des nouveautés entrant dans ma collection de voitures miniatures au 1/43ème.

Par contre vous pouvez toujours consulter les numéros antérieurs sur les différents blogs utilisés jusqu'à présent, tant qu'Over-blog accepte de les conserver.

Bonne lecture et merci d'être fidèle à Collec'Hebdo 43.

N'hésitez pas à  le faire connaître autour de vous.

Recherche

9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 14:36

 

n° 144
du 12 mai 2008
 

   
 Quatre des sorties presse de la semaine  
   

ALPINE GT4 de 1963
Eligor – collection Alpine et Renault sportives, n° 20

 

Siglée Eligor cette réduction du coupé Alpine GT4  surprend l’œil par son coloris violine peu flatteur. Pourtant lignes et volumes sont fidèles et correctement restitués. Les galbes sont au rendez-vous ainsi que les rares chromes l’habillant. L’avant accueille de jolies bulles qui enferment des optiques sans ampoules jaunes et arbore le monogramme Alpine au-dessus du pare-chocs. Le profil met en évidence la ligne adoucie de la GT4 par rapport au coupé 2+2. Il reçoit de jolies rues et arbore sur le flanc droit le logo de Chappe et Gessalin carrossiers.  

 L’arrière est agréable à regarder avec ses deux grilles surplombant le monogramme Alpine et les deux blocs des feux arrière provenant de la R8. de plus la sortie d’échappement donne l’illusion d’être rouillée. L’intérieur noir montre l’exigüité des places arrière. Mais belle planche de bord avec volant bois et leviers peints.  Le soubassement est gravé et la miniature roule bien.


 
 
   

PEUGEOT break 504 4x4 Dangel de 1980
Norev – collection Dakar, n° 35 

 

Réduit – si l’on peut dire – par Norev ce break surprend par ses dimensions imposantes, plus proches du 1/40° que du 1/43°. Qu’est-il encore arrivé ce coup ci ? Pourtant les lignes, volumes et coloris sont correctement reproduits, y compris en ce qui concerne les stickers des différents sponsors. Cette dilatation de la miniature influera négativement sur la note finale alors que la multiplication des détails bien vus lui prédisait la note maximale. Dommage car l’avant est fort soigné avec sa batterie de phares additionnels et ses optiques à autocollants. Le profil met en évidence la forte garde au sol de ce 4x4 aux élargisseurs d’ailes avant.

 Notez le panneau occulté sur le côté gauche pour le remplissage du réservoir d’essence. L’arrière est lui aussi fort bien détaillé avec de jolis feux bien colorés. Le pavillon accueille les feux de balisage. L’intérieur, bien qu’entièrement noir, mérite que l’on s’y attarde un peu car, derrière les sièges baquets trônent deux roues de secours sous l’arceau cage. Le soubassement est peu détaillé mais la miniature roule bien. 



 
 
   

RENAULT 4cv découvrable de 1952
Eligor – collection  4cv Renault, n° 11

 

Siglée Eligor, cette réduction de la 4 cv découvrable est de loin la plus réussie comparée à la version de Solido ou à celle produite par Ixo.  Lignes et volumes sont au rendez-vous. Et de très belle manière. Quant au coloris, je pencherais pour une teinte à supplément. La gravure est très soignée et les rares chromes courant sur la carrosserie très fins. Si l’avant reproduit correctement le pare-chocs avant et les accessoires qu’il supporte : antibrouillard et avertisseur sonore, pourquoi avoir affublé la calandre du losange rouge de la seconde génération des 4 cv à la fausse calandre à seulement trois barres ?

 Et encore des phares dépourvus d’ampoule jaune ! Le profil est réussi avec ses roues bicolores et les jolis clignotants latéraux. Notez le travail pour représenter les prises d’air sur les ailes arrière et le jonc de chrome qui les prolonge. L’arrière est honnête et accueille une belle housse de capote. L’habitacle habillé en gris clair est plaisant à contempler et révèle un mobilier très mince et une instrumentation réduite au minimum. Le soubassement est gravé et la miniature roule bien. 

 
 
   
   

CG-SIMCA proto MC de 1972
Ixo – collection Simca, n° 34

 

 Réduit par Ixo ce proto CG nous séduit pour plusieurs raisons dont son originalité, le respect de ses lignes et volumes, mais aussi par sa décoration. De face, rien n’a été oublié, même pas le petit bossage du capot avant et ses fixations à la base du pare-brise qui reçoit d’assez beaux essuie-glaces. Le spolier est assez impressionnant. Le profil met bien en évidence l’étirement de l’empattement par rapport au coupé de série. Notez le dessin particulier de la découpe du haut de portière et de la vitre de custode. Les prises d’air sont bien soulignées de noir. Par contre les roues m’interpellent car pour moi il y a un problème dans leurs proportions. Les pneus paraissent trop épais.

 De même que le pourtour de la jante ce qui réduit la longueur des bras de l’étoile. D’ailleurs sur les quelques illustrations trouvées j’ai vu des croisillons ou des jantes pleines, mais pas d’étoile !?! Que faut-il vraiment en penser ? A l’arrière, l’aspect bricolé de l’aileron n’est pas très visible sur la miniature. L’articulation du capot arrière est bien rendue avec ses deux charnières. L’intérieur n’est pas très visible mais paraît complet avec son drôle d’arceau de sécurité. Le soubassement n’est pas détaillé mais la miniature roule bien.

 
 
   

Bonus

 
Des photos du RENAULT 1.000kg  Pif - Vaillant
Ixo - collection des Camionnettes d'antan, n° 80
 
   

Partager cet article

Repost 0
Trebor Yles - dans Sorties de la semaine